Un Allemand sur deux pense que son pays vivrait mieux hors de la zone euro

 |   |  282  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'inquiétude sur la crise européenne s'amplifie outre-Rhin où plus 71% des Allemands estiment selon un sondage que la Grèce devrait sortir de la zone euro si elle ne tient pas ses engagements financiers.

51% des Allemands pensent que leur pays serait en meilleure situation s'il ne faisait pas partie des 17 pays de la zone eurosans l'euro, selon un sondage paru dimanche dans l'hebdomadaire Bild am Sonntag. 29% seulement estiment que la situation serait pire. Le sondage montre également que 71% des Allemands demandent que la Grèce sorte de la zone euro si elle ne tient pas ses promesses d'austérité.

Le ministre allemand de l'Economie Philipp Roesler a de son côté jugé dans un entretien au journal qu'il y avait "des doutes considérables sur le fait que la Grèce tienne ses promesses de réformes". "La mise en oeuvre (des réformes, NDLR) est hésitante. Aucune administration fiscale fonctionnelle n'a encore été mise en place. En outre, il n'y a eu pratiquement aucune avancée dans la privatisation des biens publics promise," a déclaré M. Roesler. "Si la Grèce ne remplit pas ses obligations, il n'y aura plus d'argent. Le pays sera alors insolvable", a-t-il ajouté. 

"Il n'y a pas de place pour de nouvelles concessions"

Les bailleurs de fonds (UE, BCE, FMI)sont actuellement en Grèce pour évaluer les progrès du gouvernement dans la conduite de ces réformes. Leur rapport déterminera si la Grèce recevra la prochaine tranche de 31,5 milliards d'euros du programme d'aide nécessaire pour maintenir son économie à flot. Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a rappelé la position de Berlin, qui demande l'exécution des réformes à la lettre. "Le programme d'aide est déjà très accommodant. Il n'y a pas de place pour de nouvelles concessions", a déclaré le ministre dans une interview à l'hebdomadaire Welt am Sonntag.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/07/2012 à 20:48 :
A quand un référendum en France sur le même sujet. ? Ha bon, il parait qu'on la déjà fait !
a écrit le 30/07/2012 à 15:51 :
les allemands d ebase, sont aussi nuls en économie, que les autres européens.
le premier marché de l'allemagne c'est l'europe.
et les 4 sous-marins commandés par les grecs à l?Allemagne pour 1,2 milliard d?euros?
vendre à un pays insolvable pour ne pas l'aider en suite, c'est bizarre!
a écrit le 30/07/2012 à 13:03 :
Les illuminés ne savent pas que avant la gréce l'espagne ect n'étaient pas dans cette situation,le salaire que je faisais avant l'europe et l'euros il y a quinze ans et en franc était plus élevé que maintenant,ce qui a augmenté en quinze ans et spectaculairement c'est la vie et elle continue d'augmenter,alors pour moi comme énormément d'autre personne l'europe et l'euro niet.
Réponse de le 30/07/2012 à 20:37 :
Tout à fait d'accord.
a écrit le 30/07/2012 à 10:32 :
Qu'ils quittent l'euro et la communauté européenne. Marre de ces gens qui veulent régner en maître sur l'Europe, ils ont déjà tenté à deux reprises par les armes en moins de quarante ans. Que l'on fasse place à de la relance mêlée avec une pointe d'austérité bien réféchie, plutôt que de l'austérité pure.
Réponse de le 30/07/2012 à 11:07 :
"ils ont déjà tenté à deux reprises par les armes en moins de quarante ans"... Affligeant, votre commentaire...
Réponse de le 30/07/2012 à 11:09 :
Toujours ces même excès de jalousie envers ceux qui réussissent !
Les Danois et les Britts et les Suédois ont ete plus malins.... ils ont compris à temps les failles du système et sont restés hors jeu. Eux ne sont pas dans l ´Éuro et ils n´ont pas d´envie de suprématie.
Les Allemands , Autrichiens. Hollandais auraient bien du faire la même chose ! Maintenant c´est bien tard et, ca va couter tres cher !
Le Neuro ce n´est une question de temps et la on va vraiment revenir un empire Austro-Hongrois-Prussien qui englobera toute l´Europe de l Est comme à l´époque des chevaliers teutoniques . Relisez vos livres d´histoire !
Réponse de le 30/07/2012 à 11:11 :
Raisonnement typique des français jaloux.
Réponse de le 30/07/2012 à 11:58 :
Mais non, les Allemands travaillent, même pour un euro/heure , alors que pas les français ni les autres, c'est aussi simple que cela. Ce sont des bosseurs, tu les as vu souvent faire grève ou se plaindre ?
Réponse de le 30/07/2012 à 12:11 :
Eh oui ! Un autre monde...à notre porte.
a écrit le 30/07/2012 à 9:12 :
50 %, 71 % de la population allemande ?? rien que ca ?? je vis ici depuis longtemps et je ne crois pas a ce chiffre : la réalité au moins 95 % des Allemands ont perdu toute confiance dans la monnaie commune, même s ´ils ont été les premiers à en profiter comme exportateur et comme touriste.
Il faut se rappeler les discussions très animées au début des années 2000 en Allemagne.
D´un coté les politiques comme Helmut Kohl qui n´arretaitent pas de prêcher la bonne parole, de prêcher la confiance , comme quoi grâce aux règles strictes de Maastrich, grâce àu contrôle de la BCE, l´EURO sera une monnaie tout aussi forte que le bon vieux Mark . Null Risiko !!
D´un autre côté il y avait les économistes independants, des personnes bien connues et de reputation sérieuse, compétents, qui eux mettaient en garde et «peingnaient le diable au mur » (den Teufel an der Wand malen). Ils publaient à leurs frais des pages entières dans les grands journaux allemands pour expliquer au peuple que cet Euro était une Misgeburt (fausse couche) et serait condamné au fiasco ??. Exactement pour les raisons que nous constatons et déplorons aujour d´hui !
Le problème ce n´a pas été l´Euro en soit uniquement mais la facon dont les grouvernements des pays du sud ont manigancé avec la nouvelle monnaie, avec cet argent facile à obtenir.
Personne et absolument personne en Allemagne ou au Pays Bas, Autriche ou, Finlande ne doute plus une seconde que les responsalbes politiques des pays Club Med. ont deliberement truandé et assassiné l´Euro en connaissance de cause selon la devise : puisons aussi vite que possible tant qu´il y a de l´eau au fond du puit. Apres nous, le déluge !
Bref, ils sont ecoeurés et il ne veulent plus jouer à ce jeu perfide qui n´a qu´une seul but : transferer à tire la rigot des bouée de sauvetage par centaines de milliards à droite et a gauche, lesquelles devront être remboursés tot ou tard par les habitants du Nord.

A voir l´exemple de la Gréce qui se fout de tête des gens et refusant systematiquemet de mettre en place le mesure de sauvetage et de rétablissement des finances publiques , et qui d´un autre coté imprime Angela Merkel en uniforme nazi sur les couvertures de magazine !!! .

Je vous le dis : c´est mal barré avec l´Euro. Déjà nombres de parlemerntaires du Bundestag appartenant au CDU, CSU et FDP ne supportent plus madame Merlkel. Sa majorité est déjà fortement ebranlée.
D´ici Septembre le tribunal constitionnel de Karlsruhe décidera la marche à suivre ?.. Alors préparons nous au BIG BANG monétaire !!
a écrit le 29/07/2012 à 23:35 :
A lire les commentaires, il y a un nombre impressionnants de dépressifs, de vaincus sans combattre, voire de suicidaires. Ce n'est pas avec des perdants de votre calibre que nos pays vont s'en sortir. Pour les suicidaires, pas le gaz ou le train, pas nécessaire de faire partager.
Réponse de le 30/07/2012 à 7:04 :
Il ya également des illuminés à ce que je vois,mais eux ne voyent rien venir,ou ne veulent rien voir venir.
Réponse de le 30/07/2012 à 12:09 :
Au lieu de pleurnicher, de chouiner, regardez au-delà de l'Hexagone; regarder les peuples d'Asie, du Brésil etc...ce sont des gagneurs, ils ont la niaque, ils ont eu une sérieuse crise il y a quelques années et se sont relevés plus forts que jamais; chez nous une " crisette " et c'est la fin du monde.
a écrit le 29/07/2012 à 19:49 :
Pourvu que l'allemagne sorte de l'euro et ensuite l'umps au pied du mur sera obligé d'en faire de méme,si l'euro continue cela finira en guerre,tous ces oligarches on dit que cette neurope serait signe de paix éternel,mais cel arisque d'étre malheuresement le contraire.
a écrit le 29/07/2012 à 19:27 :
Au sein de ma famille, de mes amis et voisins, le pourcentage de personnes souhaitant quitter l'euro est de 100 %.
Réponse de le 29/07/2012 à 20:22 :
Comptez-vous les amis face de bouc ?
Réponse de le 30/07/2012 à 11:26 :
En France, le taux serait certainement plus important. Certe, nous ne sommes pas tous de super économistes avec une calculette dans la tête.. mais il est évident que nous rendons tous l'euro résponsable de nos malheurs...peut être avons nous voulu aller trop vite et vu trop grand. Avec ou sans l'Eruo pensez vos que la vie serait différente ?
Réponse de le 30/07/2012 à 12:28 :
une chose est sûre, sans l´Euro nous ne vivions pas plus mal, avec l´introduction de l´Euro les prix ont explosés. Les politiques ainsi que les médias nous ont toujours présentés l´Euro comme une solution a tous nos problèmes: faire poids contre la Chine, les USA avec des barrières douanières etc...
Aujourd´hui, on se rend compte que tout cela n´est que du vent, normal que la déception soit de mise. Le pouvoir d´achat fond, le chômage et notre balance commercial déficitaire explose...
a écrit le 29/07/2012 à 17:33 :
Après l?explosion de l?euro, de combien chaque monnaie nationale s?appréciera ?



franc_zoom-5fa5f.jpg ...Ou alors, au contraire, de combien chaque monnaie nationale se dépréciera ?

La banque Natixis a publié les résultats de ses calculs. Les Pays-Bas, l?Allemagne et la Finlande auraient une appréciation de 20% environ vis-à-vis de l?euro antérieur ; la Grèce, le Portugal et l?Irlande une dépréciation de 30% ou plus, l?Italie de 12%.

1- Allemagne : le deutsche mark. Il y aura une appréciation de 20 %.
2- Autriche : le schilling. Il y aura une dépréciation de 8 %.
3- Belgique : le franc belge. Il y aura une dépréciation de 6 %.
4- Chypre : la livre chypriote.
5- Espagne : la peseta. Il y aura une dépréciation de 20 %.
6- Estonie : la couronne estonienne.
7- Finlande : le mark finlandais. Il y aura une appréciation de 20 %.
8- France : le franc. Il y aura une dépréciation de 2 %.
9- Grèce : la drachme. Il y aura une dépréciation de 30 %.
10- Irlande : la livre irlandaise. Il y aura une dépréciation de 49 %.
11- Italie : la lire. Il y aura une dépréciation de 12 %.
12- Luxembourg : le franc luxembourgeois.
13- Malte : la lire maltaise.
14- Pays-Bas : le florin. Il y aura une appréciation de 16 %.
15- Portugal : l?escudo. Il y aura une dépréciation de 28 %.
16- Slovaquie : la couronne slovaque.
17- Slovénie : le tolar.

http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=64945
Réponse de le 30/07/2012 à 8:31 :
c´est quoi ce charabia ?
Réponse de le 30/07/2012 à 10:25 :
Va à l'école!
a écrit le 29/07/2012 à 17:22 :
Entièrement d'accord avec le titre. Dommage que la Tribune n'interroge pas les Français. Les gouvernements qui se succèdent n'ont en cure de l'avis des Français. Mais tout a une fin. La dette et la ribambelle de taxes qui l'accompagne auront le dernier mot.
a écrit le 29/07/2012 à 17:14 :
Je sais que les élites éclairés vos hurler mais... , on est pas obligés de rembourser hein. Ces dettes ne sont que des lignes d'écritures sur un logiciel.
Réponse de le 29/07/2012 à 18:02 :
après tout, vous avez raison, les salaires sont juste un ligne sur une feuille de paye.
à quoi bon les payer ;)
et sinon, vous vous entendez bien avec votre huissier ?
Réponse de le 29/07/2012 à 18:38 :
Va falloir que les créanciers embauchent très beaucoup d'huissiers pour saisir tout le monde
Réponse de le 29/07/2012 à 21:56 :
Ne ralez pas quand la "ligne d'écriture" de votre assurance vie disparaitra avec surtout hein...
Réponse de le 30/07/2012 à 4:26 :
Si on efface les dettes, l'inflation sera grande, les prix a la consommation tripleront. Est-on prêt a l'accepter ? Pourquoi pas.
Réponse de le 30/07/2012 à 11:01 :
@Que du vent: pourquoi pas... On repart de 0... Mais alors, il faut vous assurer que vous n'aurez plus jamais besoin d'emprunter aupres de qui que ce soit a l'avenir... Apres tout, cela peut etre une bonne discipline pour les finances publiques. Ainsi, en periode de croissance plus faible/recession, l'Etat augmenterait les impots, reduirait le salaire de ses fonctionnaires, le remboursement des medicaments, et les retraites payees, pour que le budget reste equilibre... Chiche?
Réponse de le 30/07/2012 à 12:25 :
le défaut aura lieu, que vous le vouliez ou non .. ça pourrait se faire de façon coordonnée au niveau européen pour éviter la pagaille, mais ça se fera certainement dans la panique te le désordre, donc avec un maximum de dégâts . N'importe comment les dettes sont impossibles à rembourser ... au niveau mondial , y compris USA, Japon, Grande-Bretagne ... etc , ou alors en monnaie de singe ce qui revient à peu près au même
a écrit le 29/07/2012 à 17:09 :
Il vaut mieux avoir le Mark avec la puissance de production Allemande, que l'Euro avec la puissance de production Grec. La monnaie a la valeur que l'économie du pays lui permet d'avoir. Passer du Franc à l'Euro ou de l'Euro au Franc ne changera pas nos capacités de production. Si l'on produit et que l'on sait vendre (comme une entreprise) ça marchera. Cela ne changerait rien de donner l'Euro au pauvre Bangladesh.
Pour nos banquiers c'est autre chose.
a écrit le 29/07/2012 à 16:58 :
tous les pays ayant menti sur l'état de leur économie, doivent quitter la zone euro. Continuer à aider ces pays, nous conduit à une crise d'une ampleur sans égale, alors que l'on arrête de nous faire subir l'incompétence des grand esprits financiers!
a écrit le 29/07/2012 à 16:55 :
Les allemands sont riches, ils peuvent payer la dette de la France, de l'Italie, de la Grèce et de l'Espagne, Et Mario Draghi le Président de la BCE qui a été, de 2002 à 2005, vice-président de la branche européenne de la banque d'affaires américaine Goldman Sachs (vpir WIKI) semble le souhaiter.
a écrit le 29/07/2012 à 16:54 :
et la France aussi heir kamarad, ce n'est pas l'Europe que voulait le général De Gaulle et Konrad Adenauer, une europe sociale, cette europe est l'europe du fric, de la magouille et de la corruption à tous les étages, ce n'est pas l'europe des peuples!
a écrit le 29/07/2012 à 16:53 :
Je suis consterné que l on se batte encore pour la Grèce qui fera faillite! Plus ça dure plus le coût sera grand pour tout le monde. Il y a déjà un an que la Grèce aurait du sortir de l'euro . On épuise nos pays à sauver l insauvable et quand les grecs feront tomber le rideau nous serons exsangue!
Bravo à nos politiques qui risquent d avoir un retour de bâton à la hauteur du dédain qu ils nous portent !!! Je pense notamment à notre nouveau président si fait bien de se cacher !
a écrit le 29/07/2012 à 16:53 :
... la Communauté Européenne à l'époque de la réunification dont une bonne partie a été financée par l'Europe ? Les principaux clients de l'Allemagne sont en Europe. C'est la seule raison pour laquelle ils s'activent pour la défense de l'Euro. Si ce n'était pas cela, il y a longtemps qu'ils en seraient sortis. Ces allemands .... pragmatiques certes, individualistes sûr. Le France n'en a-t-elle pas aussi profité pour son agriculture ? Je ne suis pas certain qu'il y ait autant de partisans de la sortie de l'Europe
Enfin, si les allemands sont si prospères aujourd'hui en affichant cependant une certaine arrogance, ils le doivent quand même à une aide appréciable de l'Occident à sa reconstruction après la guerre. Le tissu industriel est tout neuf (une soixantaine d'années) et bien adapté à l'air du temps ce qui n'est pas le cas des autres pays de la même taille comme la France. Il ont tiré l'avantage de l'inconvénient d'avoir perdu la guerre. Tant mieux pour eux après tout !....
Réponse de le 29/07/2012 à 22:10 :
Mon cher, même durant les années après la réunifaction l'Allemagne a été un largement plu gran CONTRIBUTEUR NET à l'EU que la France.
L'aide après guerre pour la France, bien moins détruite, a été beaucoup plus grande. L'industrie allemande, surtoût dans l'est, a été démontée. L'Allemagne a du intégrer 10 millions de réfugiés. Mais arrêtez vous!!!
a écrit le 29/07/2012 à 16:50 :
Les prochaines élections allemandes seront significatives concernant l'UE .Ce peuple veut allé de l'avant et non pas passer sont temps à renflouer les caisses des dépensiers que nous sommes et surtout sans vouloir faire d'effort sur nos dépenses publiques .Nous pouvons commencer à imprimer nos francs pour ne pas être pris de court car cela peut arriver très vite vu l'état de l'Espagne et de l'Italie du Portugal sans compter la Grèce en perdition.Une Europe commerciale leur sera plus utile à voir les Anglais qui s'en sortent avec leur livre!!!
a écrit le 29/07/2012 à 15:37 :
Avec un nouveau DM fortement réévalué, la RFA souffrirait. Surtout dans les régions frontalières où les habitants des régions limitrophes se ruent dans les centres commerciaux allemands.
Réponse de le 29/07/2012 à 15:54 :
Oui, enfin tout est relatif. Car le coût des matières premières pour l'industrie allemande baisserait terriblement, alors même que les vieux allemands verraient leur situation de rente confortait. Comme quoi, le problème est bien plus complexe que selon la propagande officielle organisée par nos Enarques qui nous ont ruiné !
Réponse de le 29/07/2012 à 16:05 :
et vu ce qu'il reste de notre industrie après plus d'une décennie d'Euro, les industriels allemands pourront racheter à tour de bras ce qui nous restent pour une bouchée de pain.
Merci l'Euro et les allemands, toujours aussi pragmatiques!
Réponse de le 30/07/2012 à 9:35 :
C est bien la faute aux patronat français qui a tout délocalisé, faut s en prendre qu a nous mêmes, qui avons laissé faire cela. La faute vient des Français en tout premier lieu. C est bien plus facile d accuser les autres de nos problèmes.
a écrit le 29/07/2012 à 15:13 :
C est la fin de l Europe. Enfin, il était temps, la tour de Babel na pas tenu longtemps.
a écrit le 29/07/2012 à 15:05 :
le seul grand bénéficiaire de l'Euro a été l'Allemagne, dumping des salaires pendant 10 ans qui a eu pour but de désindustrialiser ces partenaires de la zone Euro à leurs profits. Dorénavant, ils cherchent à sortir de l'Euro sans que pour autant on les tienne pour responsable de tout ce fiasco. A aucun moment, la zone Euro ne s'est protéger avec des barrières douanières contre les produits à bas coûts des pays asiatiques. On se demande bien à quoi servent tous ces commissaires européens qui dirigent l'Europe et dont on ne connaît même pas le nom et qui les a élus.
Réponse de le 29/07/2012 à 22:14 :
Alors l'Allemagne bénéficiaire? Pas les salariés, comme vous dites. Qui alors?
Jacques Delors, le père de l'Euro est un socialiste français.
a écrit le 29/07/2012 à 14:39 :
il est grand que toute cette mascarade cesse enfin, ce n'est de toute façon pas une Europe des nations mais uniquement une Europe de technocrates qui nous ont bien foutu dans la mouise!
Réponse de le 29/07/2012 à 16:02 :
A Bruxelles, tous les fonctionnaires privilégiés tremblent que l'UE se désintègre. Quelle gabegie entre Strasbourg, Luxembourg et Bruxelles. Des dizaines de milliers de personnes grassement payées qui font circuler le papier.
a écrit le 29/07/2012 à 14:34 :
Idem pour moi...ça fait 10 ans que cette monnaie nous flinguent les uns derrières les autres..Grèce Irlande portugal Espagne Italie..France..!!!
l'Euro va changer l'Euro dixit Jacques Chirac
MISSION ACCOMPLIE..!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :