Location de voiture sur Internet : Bruxelles vent debout contre les abus

La Commission européenne a appelé six groupes spécialisés dans la location de voitures, dont Hertz et Europcar, à mettre un terme à des pratiques discriminatoires sur Internet qui peuvent, par exemple, faire varier du simple au double le prix d'une location selon le pays de résidence.
Europcar, Hertz et Avis ont refusé de répondre favorablement à la Commission européenne qui les exhorte à cesser les pratiques qui empêchent les consommateurs d'accéder aux meilleures offres commerciales sur Internet. Cela qui a conduit l'institution à rendre la lettre publique dans l'intérêt des consommateurs.
Europcar, Hertz et Avis ont refusé de répondre favorablement à la Commission européenne qui les exhorte "à cesser les pratiques qui "empêchent les consommateurs d'accéder aux meilleures offres commerciales sur Internet". Cela qui a conduit l'institution à rendre la lettre publique "dans l'intérêt des consommateurs". (Crédits : Reuters)

La Commission européenne s'attaque aux pratiques discriminantes des gros loueurs de voitures. Dans une lettre envoyée le 23 juillet rendue publique, elle exhorte les groupes Sixt Enterprise, Goldcar, Europcar, Hertz et Avis à cesser les pratiques qui "empêchent les consommateurs d'accéder aux meilleures offres commerciales sur Internet".

Impossibiliter de louer une voiture sur Internet

La Commission explique qu'elle a été alertée "par plusieurs plaintes de consommateurs qui cherchaient à louer une voiture sur internet dans différents Etats membres". Elle dénonce "l'existence de pratiques de réacheminement automatique après identification de l'adresse IP du consommateur."

Dans certains cas, leurs adresses IP connues, les consommateurs ne pouvaient tout simplement plus procéder à une location de voiture sur Internet ou le prix de l'offre variait considérablement selon le pays de résidence, précise l'institution.

Et de citer un exemple marquant: "Un consommateur allemand a ainsi vu le prix affiché varier du simple au double alors qu'il cherchait une location de voiture en Grande-Bretagne."

Europcar, Hertz et Avis ont refusé

Trois groupes ont répondu favorablement aux desiderata de la Commission, mais Europcar, Hertz et Avis ont refusé, ce qui a conduit l'institution à rendre la lettre publique "dans l'intérêt des consommateurs". Elle leur donne jusqu'au 30 août pour faire un rapport sur la façon dont ils vont revoir leurs pratiques.

Selon la Commission, 5,5 % des plaintes traitées par les centres européens des consommateurs concernent la location et le leasing de voitures.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 15/08/2014 à 19:31
Signaler
yov

à écrit le 11/08/2014 à 23:41
Signaler
Prix calculé selon de no de lP ?? incroyable !

à écrit le 11/08/2014 à 22:21
Signaler
Voici un exemple flagrant d'abus de la part de Europcar (véhicule loué a Paris CDG 2) Mesdames et/ou Messieurs, j'aurais aimé avoir une réponse à mon dernier e-mail. Votre service clientèle ne semble pas beaucoup apporter d'importance à mes comm...

à écrit le 11/08/2014 à 18:39
Signaler
Coquille : "Impossibiliter de louer une voiture" Impossibilité

à écrit le 11/08/2014 à 18:33
Signaler
il suffit donc de boycotter Europcar, Hertz et Avis !

le 12/08/2014 à 8:55
Signaler
Vous avez raison le prix donné par hertz par téléphone ne correspond pas à la réalité. Dernière location à Munich et fini chez hertz. Je le tourne maintenant ailleurs, j'ai déchiré ma carte Président Circle c'est de la mer..

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.