La Croatie efface les dettes de ses citoyens les plus démunis

 |   |  323  mots
Cette mesure consiste notamment à effacer les dettes des personnes en difficulté, à hauteur de 4.500 euros, par des entreprises publiques, des opérateurs de téléphonie et des banques.
Cette mesure consiste notamment à effacer les dettes des personnes en difficulté, à hauteur de 4.500 euros, par des entreprises publiques, des opérateurs de téléphonie et des banques. (Crédits : Reuters)
Le gouvernement a indiqué que le montant total des dettes (d'environ 60.000 personnes) qui seront supprimées avoisinera les 46 millions d'euros, soit 0,1% du PIB.

La Croatie, tout dernier membre de l'Union européenne, a démarré lundi un programme d'effacement des dettes de plusieurs dizaines de milliers d'habitants les plus démunis ayant des difficultés à les rembourser à cause d'une récession économique longue de plus de six ans. Le gouvernement a indiqué que le montant total des dettes qui seront supprimées est d'environ 46 millions d'euros, soit 0,1% du PIB.

LA CROATIE DANS L'UE EN 2013 ?

Au total, quelque 60.000 personnes pourront bénéficier de cette mesure unique adoptée à la mi-janvier par le gouvernement de centre-gauche à la popularité décroissante, alors que les élections législatives sont prévues à la fin de l'année.

A hauteur de 45.000 euros

Concrètement, cette mesure consiste notamment à effacer les dettes des personnes en difficulté, à hauteur de 4.500 euros, par des entreprises publiques, des opérateurs de téléphonie et des banques.

"C'est une mesure sociale dont nous sommes fiers", a déclaré le Premier ministre croate Zoran Milanovic. "C'est une mesure particulière. Le système ne pourra pas constamment reposer sur ce genre de solution (mais) nous faisons tout ce qui est possible pour faciliter la vie des gens dans cette crise qui est longue et épuisante", a-t-il ajouté.

Cette mesure concerne également les personnes ou les familles les plus démunies, qui touchent déjà des allocations sociales. Elle s'appliquera à ceux dont les revenus mensuels ne dépassent pas 325 euros, ainsi qu'aux familles dont les revenus cumulés ne dépassent pas 160 euros pour chacun de leurs membres.

Le salaire moyen en Croatie, pays de 4,2 millions d'habitants qui a adhéré en 2013 à l'UE, était en octobre de 737 euros, alors que le chômage touche 19,2% de la population active.

Selon une association locale représentant des personnes dont les comptes en banque ont été bloqués, il y a au total plus 320.000 Croates touchés par cette mesure alors que la dette totale de particuliers s'élève à 4 milliards d'euros, soit environ 9,2% du PIB.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/02/2015 à 9:19 :
Mesure sociale...non.. mesure electoraliste ..oui et apres on demandera à l europe d effacer les dettes de la croatie et de ses banques et qui va payer...personne comme d hab...pas compliqué l economie en europe tu empruntes et on efface...que des gagnants (idée de Ryal?)
a écrit le 03/02/2015 à 5:48 :
Effacement de la dette avec l'argent des contribuables français. Elle est pas belle l'Europe !
a écrit le 02/02/2015 à 23:04 :
1)Cette mesure consiste notamment à effacer les dettes des personnes en difficulté, à hauteur de 4.500 euros, par des entreprises publiques, des opérateurs de téléphonie et des banques. (Crédits : Reuters) phrase grammaticalement incorrecte ne permettant pas la compréhension. Sont ce des dettes vis a vis des entreprises publiques ou seront elles effacées par les dites entreprises ?
2)A hauteur de 45.000 euros
Concrètement, cette mesure consiste notamment à effacer les dettes des personnes en difficulté, à hauteur de 4.500 euros,
Rapport de 1 à 10 entre ces deux chiffres qui sont déjà colossaux par rapport au salaire moyen de 737 (6 à 60 mois de salaires)
le montant total des dettes (d'environ 60.000 personnes) qui seront supprimées avoisinera les 46 millions d'euros La je ne compte plus que 750 euros par tete de pipe en faisant la division soit 1 mois de salaire
3) Au total, quelque 60.000 personnes pourront bénéficier de cette mesure unique adoptée à la mi-janvier , Selon une association locale représentant des personnes dont les comptes en banque ont été bloqués, il y a au total plus 320.000 Croates touchés par cette mesure
encore deux chiffres Incohérents
Le pib croate étant de 61milliards de dollars (voir graphique) il est donc de 54 Milliards d’euros (cours de 1,13 et non 1,32) La dette des particuliers de 4 milliards d’euros ne représente donc plus que 7,4% du pib et non 9,2%
Bravo pour un journal a vocation économique
Réponse de le 03/02/2015 à 0:00 :
Well done. Maintenat fais comme ces "journalistes à vocation économique", copie/colle ton message sur les autres sites d'info. Aux personnes ayant publié cet article: vous n'avez pas honte de communiquer des informations dont vous n'en savez rien?! Un ctrl+c / ctrl+v et on devient journaliste? Cool !
Réponse de le 03/02/2015 à 9:20 :
+1
a écrit le 02/02/2015 à 20:10 :
Cela ressemble plutôt à une mesure préélectorale pour gagner des voix :-)
Réponse de le 03/02/2015 à 3:58 :
Comme la suppression de la seconde tranche d'imposition (à 5,5 %) en France...
a écrit le 02/02/2015 à 20:10 :
Pourquoi dans le fond , a la place de rayer les dettes des autres Pays , Africains notamment, Nos chers gouvernements UMPS ne rayent pas celles qui concernent les familles les plus pauvres ??? Principalement des personnes agée qui vive une véritable misère !!! Honte !! Oui honte et cela ne porte pas bonheur !!!
a écrit le 02/02/2015 à 19:58 :
J'espère qu'il y a un contrôle lors de l'annulation des dettes. Sinon c'est trop facile, certains se serrent la ceinture pour vivre moralement tandis que d'autres n'en ont que faire et dépenses les allocations dans tes tv à crédit (et ne me dîtes pas que ça n'existe pas, j'en suis témoin tous les jours !). Éponger les dettes ok, mais il faut que ce soit des dettes de 1ère nécessité !
a écrit le 02/02/2015 à 17:51 :
tout a fait normal cette mesure, c'est un élément pour la relance quand les revenus les plus bas commence à décoller .Le gouvernement Croate fait une bonne chose économiquement. On devrait faire la même chose au lieu de renvoyer des pauvres bougres devant la Banque France qui par principe n'accorde souvent rien .
Réponse de le 02/02/2015 à 19:15 :
avec 4,4 millions d'habitants c est plus simple.
a écrit le 02/02/2015 à 17:05 :
Les dettes, les dettes ou the debt of nations pour rappeler un ouvrage qui evoque ce problem. on a le sentiment que le monde croule sus les dettes, et on s'etonne pourquoi les francais refusent de s'endetter...
a écrit le 02/02/2015 à 16:21 :
une dette est un engagement moral, dans un an ils peuvent recommencer...
a écrit le 02/02/2015 à 15:55 :
Si cela est vrai, bravo à ce gouvernement.
Réponse de le 02/02/2015 à 16:29 :
Il aurait été intéressant de savoir par quelle magie cette mesure philanthropique a été possible. Ca ne m'étonnerait pas que ce soit les fonds européens qui aient permis cette jolie fleur étant donné que la Croatie vient de rentrer dans l’U.E.
Réponse de le 02/02/2015 à 19:45 :
Quand bien même cela serait une très bonne utilisation du fond européen. Chez d'autres cela serait parti en "frais divers de corruption".
Réponse de le 02/02/2015 à 19:52 :
Ma femme est parisienne. On vit à Zagreb depuis des années. Et je peux vous dire que ce ne sont pas les fonds européens qui aient payé tout ça.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :