Grèce : les Français favorables à un allègement ou une annulation de la dette

 |   |  189  mots
Les électeurs du Front de gauche (60%) et d'Europe écologie - les Verts EELV (55%) sont les plus nombreux à être en faveur d'une annulation partielle ou totale de la dette
Les électeurs du Front de gauche (60%) et d'Europe écologie - les Verts EELV (55%) sont les plus nombreux à être en faveur d'une annulation partielle ou totale de la dette (Crédits : reuters.com)
Dans un sondage CSA pour "Les Echos", 30% des personnes interrogées sont favorables à une annulation partielle ou totale de la dette du pays. Seuls 15% des sondés sont pour un maintien du programme de remboursement actuel.

Les Français sont d'accord pour alléger le poids de la dette grecque. C'est l'enseignement que l'on tire d'un sondage CSA pour "Les Echos", publié mercredi 4 février. Dans le détail, 11% des sondés sont favorables à une annulation totale de la dette grecque, 19% sont pour une annulation partielle.

En outre, 52% des sondés se prononcent en faveur d'une durée de remboursement allongée sans annulation de la dette. Seuls 15% optent pour un statu quo (remboursement intégral de la dette sans changer les échéances).

Remboursement intégral: les électeurs FN, les plus nombreux à le vouloir

Si l'on s'intéresse aux tendances politiques des sondés, on remarque que les électeurs du Front de gauche (60%) et d'Europe écologie - les Verts EELV (55%) sont les plus nombreux à être en faveur d'une annulation partielle ou totale de la dette. Suivent le PS (32%), l'UDI (25%), le Front national (23%) et l'UMP (21%).

En revanche, les électeurs du FN (30%) sont plus favorables que les autres à un remboursement total de la dette, telle qu'elle est prévue encore aujourd'hui. Ils sont suivis par ceux de l'UMP (21%), du PS (7%), du Front de gauche (6%) et d'EELV (4%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/02/2015 à 19:00 :
Il serait temps de faire un peu d'éducation financière afin que les Français comprennent. La plupart des gens ont répondu sans connaître les tenants et les aboutissants du problème.
Mais quand on s'en prendra à leur épargne, il sera trop tard!
a écrit le 05/02/2015 à 18:09 :
évidemment posé ainsi sans en expliquer les conséquences, c'est comme si vous demandiez au gens s'ils préférent le soleil ou la pluie...
a écrit le 05/02/2015 à 15:11 :
les gens qui ne payent pas d'impots sont pour l'annulation de la dette, financee ' dans la justice pour tous' par ' ceux qui ont les moyens de payer des impots'
je ne sais pas ou vous avez appris a faire des etudes de marches, chez csa !!!!
posez la question : ' etes vous pret a supporter 3 points de tva pour rembourser la dette des grecs', et vous verrez que les sondages disent autre chose!!!!
100% des electeurs du front de gauche seront contre le fait de devoir payer ' car c'est injuste'
a écrit le 05/02/2015 à 14:42 :
Annulation de la dette ? Mais, c'est l'argent des français, pas celui des banques désormais, c'est à dire l'argent des contribuables que nous sommes tous. Ce n'est pas moral, une annulation. Pourquoi pour les Grecs et pas pour les Espagnols, les Irlandais, les Italiens ???
Chacun doit assumer ses propres choix, ses propres efforts et ne pas demander aux autres de payer pour eux. La solidarité européenne, ce n'est pas la naïveté, ni l'auberge espagnole...On veut bien aider, mais pas se faire pigeonner.
a écrit le 05/02/2015 à 14:05 :
La dette, faut voir, mais tant que ce sont les gens ayant des revenus connus qui sont pressurés pour payer des impôts (fixés à un taux de 75%), genre fonctionnaires, retraités mais que les "gros" ne paient rien, que les médecins ne déclarent qu'un mois de revenus, les armateurs ne veulent pas contribuer ou menacent de quitter le pays, c'est mal parti. Il ne faut les étrangler mais il faudrait que ça évolue. Certains proposaient que des gens des impôts de chez nous aillent les conseiller sur les moyens de gérer efficacement, vu notre expertise. :-)
Annuler la dette ne fera sans doute rien évoluer, ça permet même de continuer comme avant, clientélisme, enveloppes, ...
a écrit le 05/02/2015 à 14:03 :
Comme ça, on sait que 30% des français n'ont aucune moralité : ce sont des bêtes, des animaux, favorable aux rapports de forces, à la lutte, à la Loi de la Jungle, des nazi, quoi !
a écrit le 05/02/2015 à 14:02 :
Super! Alors envoyons la note à ces 30% en les remerciant pour ce geste :)
a écrit le 05/02/2015 à 13:42 :
Concrètement ne pas suivre l gouvernement grec nouvellement élu équivaut à lui mettre un pistolet sur la tempe pour exiger de lui qu’il renonce à des mesures approuvées par son électorat. On appréciera le sens aigu de la démocratie des dirigeants de la BCE et plus généralement des autorités européennes..
En cela, l’issue pour la Grèce nous concerne tous.
Voulons nous vivre libre ou acceptons-nous le joug ?
a écrit le 05/02/2015 à 13:34 :
C'est sûr que 30%, c'est la majorité absolue. Et ce sont sans doute ceux qui ne paient pas d'impôts qui ne voient pas d'inconvénients à ce qu'on presse un peu plus ceux qui en paient :-)
a écrit le 05/02/2015 à 13:13 :
vu que plus d'un français sur 2 ne paye pas d'impôt, ce n'est pas tellement étonnant...
Réponse de le 05/02/2015 à 14:00 :
IR, non, les trois TVA, la CSG, la TICPE, oui, et énormément en somme !
a écrit le 05/02/2015 à 13:08 :
Par contre, si on demande au français "d'alléger la dette", dites les terme correctement. C'est à dire payer à la place des Grèques.
Chiffrez combien ça va leur couter, la il n'y aura plus personne.

Trop facile de dire y'a qu'a, il faut.
Encore des paroles de bon samaritain mais quand il faut mettre la main à la poche, il n'y aura plus personne.
Ou comme d'habitude, ce sera aux autres de faire des efforts parce que les autres ont de l'argent, c'est bien connu (la fin est ironique).
a écrit le 05/02/2015 à 13:05 :
Est-ce que ceux qui ont voté pour l'annualtion ont conscience que c'est leur argent qui sera perdu (la dette grecque est détenue essentiellement par des institutions publiques). Autant de dettes supplémentaires pour la France.
a écrit le 05/02/2015 à 12:59 :
Les électeurs du FN sont favorable à un remboursement total de la dette grecque, mais la présidente du FN se rejouit de la victoire de Syriza. Il y a là comme une incohérence, non ?
Réponse de le 05/02/2015 à 14:01 :
Non, c'est un caméléon, le FN.
Réponse de le 05/02/2015 à 14:02 :
Normal : Hollande est pour l'Autorité en Gréce mais salut aussi la victoire de Syriza...
a écrit le 05/02/2015 à 12:49 :
Une annulation de la dette ? On voit que les français sont de grands "économistes"
Réponse de le 05/02/2015 à 12:53 :
On pourrait saisir les biens de melenchon pour faire un exemple

Les volontaires sont les bien venus pour donner aux grecs
Réponse de le 06/02/2015 à 8:29 :
c est facile de dire d annuler la dette c est encore les mêmes qui paierons y en a marre de payer pour tout lemonde

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :