"La Grèce doit sortir de l'euro, son entrée fut une erreur évidente" (VGE)

 |   |  253  mots
L'entrée de la Grèce dans l'euro en 2001 fut une erreur évidente, a déclaré dans une interview Valéry Giscard d'Estaing.
"L'entrée de la Grèce dans l'euro en 2001 fut une erreur évidente", a déclaré dans une interview Valéry Giscard d'Estaing. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'ancien président de la République estime qu'abandonner la monnaie européenne permettrait au pays de repartir de l'avant. En faisant ainsi, elle rejoindra des pays comme le Royaume-Uni ou la Suède.

L'ancien président Valéry Giscard d'Estaing estime, dans un entretien publié jeudi par Les Échos, que la Grèce devrait "sortir de l'euro" car elle "ne peut régler ses problèmes que si elle retrouve une monnaie dévaluable". Il détaille son point de vue :

"La question fondamentale est de savoir si l'économie grecque peut repartir et prospérer avec une monnaie aussi forte que l'euro. La réponse est clairement négative. Mais au lieu de se concentrer sur ce sujet de fond et d'y répondre, les Européens se focalisent sur la dette grecque."

Une sortie pour préparer un "éventuel retour"

Pour autant, assure VGE, "la Grèce a toute sa place dans l'Union européenne".

"En quittant l'usage de l'euro, elle ne ferait que rejoindre des pays comme le Royaume-Uni, la Suède, la République tchèque, etc., qui ne l'ont pas adopté. Mieux: cette sortie lui permettrait de préparer un éventuel retour, plus tard. Ce processus de sortie ordonnée doit et peut se dérouler de manière non conflictuelle, dans l'intérêt mutuel de chacun."

L'erreur de 2001

"L'entrée de la Grèce dans l'euro en 2001 fut une erreur évidente. J'étais contre à l'époque et je l'ai dit. Les Allemands étaient contre, eux aussi. Ils l'ont acceptée parce que d'autres, notamment la France, ont insisté en ce sens", déplore l'ancien président.

Lire aussi Quand Goldman Sachs aidait la Grèce à tricher pour 600 millions d'euros

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/02/2015 à 19:43 :
La sortie de l'euro n'est pas prévue par les traités européens. En revanche, la sortie de l'Union Européenne a pour conséquence la sortie de l'euro. Giscard dit n'importe quoi, et le pire, c'est qu'il le sait. Renseignez-vous, allez consulter le site de l'UPR (Union Populaire Républicaine
U P R . FR
a écrit le 20/02/2015 à 15:11 :
Je suis assez content de la tournure des événements,étant comme vous avez pu le constater un fervent défenseur de l'euro.L’Allemagne s’aperçoit que la seule issue sera de déboucler une partie de ses excédents vers des pays non solvables (ou en difficulté) et ceux sur plusieurs années.D'un autre coté une Europe fédérale n'est rien d'autre qu'un transfert de rééquilibrage cela fonctionne bien au Usa.Les riches qui donnent aux pauvres,y a que dans les dessins animés que l'on voit cela dans la vraie vie c'est moins courant.
a écrit le 20/02/2015 à 12:43 :
Le dossier "euro" de la Grèce a été baclé et truqué par les politiciens des années 2000.
Pourquoi ne pas engager de procés public auprés de la cour européenne pour faire le point ? On va en prison pour bien moins que ça
a écrit le 20/02/2015 à 0:12 :
Si on dit que l'entrée de la Grèce est une erreur, qui est le responsable de la politique de chômage et que va-t-on faire en zone euro?
Notre pib fonctionnaire en excès conduit à la désindustrialisation... 30% contre 20% en moyenne.
L'Europe n'est-elle pas une baudruche avec un pib qui se dégonfle avec les baisses de salaires ou gels dans la fonction publique?
On ne tient pas compte de la baisse de salaires des jeunes comme les instituteurs qui ont en brut 10% de moins avec un écart brut net qui augmente.
Les salaires des employés sont vampirisés par la dysfonction publique.
En quoi l'Europe est-elle un modèle? Politique d'offre, libéral à 57% ça veut dire quoi?
On peut très militer pour une extension des droits avant 25 ans alors qu'on paye des retraites!
Les japonais avec 25% de prélèvements, 5% de chômage et 120 millions ne sont-ils pas un meilleur modèle?
Les prévisions du COR ne sont-elles pas farfelues, alors qu'on parle hors bilan, et que les calculs sont sur des chiffres qu'on atteint pas. Est-ce une falsification et ne peut-on pas réaliser une correction?
a écrit le 19/02/2015 à 22:25 :
vge = JUDAS loi n°73-7 du 3 janvier 1973
a écrit le 19/02/2015 à 21:43 :
Si nous pouvions renouveler notre classe politique ca serai bien pas forcément des jeunes mais des nouveaux et surtout pas des Énarques !
a écrit le 19/02/2015 à 21:09 :
...et la race humaine est une erreur, etc...
a écrit le 19/02/2015 à 20:24 :
La France a toujours tout faux. Il fallait obéir à une idéologie de plus... Le "tous-ensemble" ou le "vivre-ensemble" ou le charlisme..... Ça se terminera sous les ponts avec les Grecs....
a écrit le 19/02/2015 à 19:49 :
Entrer dans l'euro serait une erreur? N'aurait-on pas des gouvernements qu'il faudrait avoir à l'oeil car ils démolissent l'économie?
Peut-on promouvoir à l'ancienneté des idiots qui ne font pas leur travail?
a écrit le 19/02/2015 à 19:18 :
L'entrée de la Grèce fut peut être une erreur, mais celle de la France une escroquerie.
a écrit le 19/02/2015 à 18:11 :
Que le responsable de la crise actuelle se taise,lui qui a eu la funeste idée de ne plus permettre aux états d'emprunter aux banques centrales mais suR les marchés ,on connait la suite et qui en plus est à l'origine de l'entrée des rosbifs dans l'UE,le parti de l’étranger disait Chirac il avait bien raison......
a écrit le 19/02/2015 à 17:44 :
Qui a abuser du spiritisme et rappeler VGE d'entre les morts ?
a écrit le 19/02/2015 à 17:06 :
il faut à tout prix le pousser à se présenter à la présidentielle de 2017:
1-ça nous changera des 2 petits qui se disputent
2-qu'est-ce qu'on rigolera !
a écrit le 19/02/2015 à 16:41 :
Bien sur que l'entree de la Grece dans l'Europe etait une erreur . D'ailleurs ce n'est pas la seule . Les technocrates Europeens s'etaient bien gardes de demander l'avis des Europeens quand ils ont integre dix nouveaux pays .. Ils nous parlaient avec des tremolos dans la voix de l'ouverture de l'Europe et de la necessite de l'integration . L'Europe des peuples , avec laquelle ils nous ont berce , n'aura de sens que lorsqu'on demandera leur avis aux premiers concernes , les Europeens . L'Europe aujourd'hui est dirigee par des technocrates aui prennent des decisions qu'ils font assumer aux peuples Europeens . Personnellement je pense que l'Europe on peut la rejoindre et la quitter .
a écrit le 19/02/2015 à 16:22 :
l'entrée de la Grèce dans la zone euro fut de toute évidence une erreur, voire un coup tordu car ses comptes étaient "pipés", avec le concours efficace de "Goldman Sachs", laquelle n'a jamais été inquiétée entre parenthèse !!! Que dire encore des instances européennes qui ont pris pour argent comptant les comptes présentés par la Grèce. Qui paye au final la duperie d'un côté et l'amateurisme de l'autre. Je vous laisse le soin de le deviner.
a écrit le 19/02/2015 à 13:19 :
"cette sortie lui permettrait de préparer un éventuel retour" ??? C'est sûr qu'après un défaut majeur, tout le monde va se précipiter pour prêter à la Grèce. Mais au fait, c'est quoi l'économie grecque à part les olives et le tourisme ...fortement concurrencée d'ailleurs par d'autres pays où c'est moins cher pour une qualité supérieure ?
Réponse de le 19/02/2015 à 13:37 :
Moi je mange régulièrement des olives grecques, un délice comme la féta, bien mieux que tout ce que produit l'allemagne en ce moment hors de prix et de mauvaise qualité, en un mot surfait. Par opposition la Grèce a de plus l'avantage d'être si jolie, conclusion Grèce 1 Allemagne 0.
Réponse de le 19/02/2015 à 14:50 :
moi j'ai essayé de croquer de l’électro-menager et des voitures allemandes mais c'était indigeste: beaucoup trop solide.
Donc je confirme, il faut mieux manger des olives et de la feta.
Réponse de le 19/02/2015 à 14:52 :
@pas photo: chacun ses goûts bien entendu, mais personnellement, je préfère la diversité alimentaire comme en France (et dans d'autres pays). Pour le "joli" de la Grèce, faut voir de quoi tu parles parce que c'est loin d'être partout :-).
Réponse de le 19/02/2015 à 19:20 :
Il y a aussi le ramassage de savonnette...
a écrit le 19/02/2015 à 13:19 :
il a raison l'ancien et c'est sans doute ce qui se passera mais dans 5 ans: une fois que la dette grecque se sera reconstitué après son annulation aux frais du reste de la zone euro...
a écrit le 19/02/2015 à 13:07 :
Que va-t-il se passer avant, pendant et après que nous ayons permis l’arrivée au pouvoir de l’UPR ?

Comment va se produire, très concrètement, la sortie de l’UE et de l’euro par l’article 50 du T.U.E. (traité de l’Union européenne) et de l’OTAN par l’article 13 du T.A.N. (traité de l’Atlantique nord), sorties que nous sommes les seuls à proposer ?

Cette conférence est sans aucun équivalent sur la scène politique française.

Elle permet à chacun :

a)– d’anticiper les campagnes d’intimidation et de terreur de la population qui seront lancées par nos adversaires pour tenter d’empêcher que le peuple français redevienne ce qu’il est étymologiquement, c’est-à-dire : le « peuple libre »,

b)– de bien comprendre les mécanismes de dénonciation juridique des traités et de découvrir les raisons précises et concrètes qui rendent indispensable de se conformer à l’article 50 du T.U.E. (et de comprendre ainsi à quel point le FN, DLF, le FG, etc. se moquent des Français quand ils ridiculisent l’article 50…),

c)- de prendre connaissance de la façon dont nous procéderons concrètement pour sortir de l’UE et rétablir le franc,

d)- de découvrir les mesures que nous prendrons dans les premiers mois, conformément à notre programme inspiré du CNR (Conseil National de la Résistance), pour arrêter l’hémorragie de délocalisations et d’emplois industriels, rétablir l’agriculture, inverser pour de bon la courbe du chômage, ressusciter nos services publics, réduire les inégalités, démocratiser les institutions, casser l’engrenage vers la guerre, redonner sa dignité à la République, rendre à la France sa liberté, susciter le respect des autres peuples du monde…

e)– de prendre connaissance des arguments puissants et irréfutables que nous opposons sereinement aux bobards de la propagande et aux prophéties apocalyptiques des manipulateurs d’opinion euro-atlantistes quant aux suites à attendre de la sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN.

Cette nouvelle conférence est indispensable pour tous ceux qui veulent se libérer du lavage de cerveau euro-atlantiste, et découvrir comment nous allons mettre le holà à la destruction de la France. L’espoir a un nom : l’UPR.
https://www.upr.fr/conferences/le-jour-dapres-la-sortie-de-lunion-europeenne-fin-du-monde-ou-liberation
a écrit le 19/02/2015 à 12:37 :
Nos politiciens de l'époque, dans une magouille socialo-jospinienne, ont sabordé l'europe en laissant entrer la Gréce dans la zone euro ... leurs dirigeants ont menti à la communauté européenne, indulgente et négligente, à l'époque ; le cadeau s'est retourné contre ce peuple berné par ses "élites" politiques comme tant d'autres.
Réponse de le 19/02/2015 à 13:28 :
VGE oublie une chose importante, c'est lui qui a usé de son "prestige" pour faire entrer la Grèce. Quoi, vous ne voudriez pas que le pays de Platon, joue en deuxième division !!!!!! Il a vraiment la mémoire courte. Il aurait dû savoir que les grecs trichaient sur leur comptabilité !
Réponse de le 19/02/2015 à 15:14 :
Moi je me méfie toujours de ceux qui ont besoin de faire appel au passé, pour vendre quelques chose. Généralement ça pue de renfermer. En général pour convaincre les investisseur, ont fait appel au futur...Ou on m'aurait menti ?
a écrit le 19/02/2015 à 12:34 :
"La cigale ayant chanté tout l'été... " ha c'est déjà fini les 30 glorieuses ?
Alors la France aussi devrait sortir de l'Euro, vu qu'elle n'en respecte plus les critères ? alors que dire de l'Italie...Au final il resterait l'Allemagne ?
- Soit on crée une Europe ECONOMIQUE (et non seulement commerciale) mais cela veut dire coordination des règles fiscales et sociales, gouvernance, suppression des paradis fiscaux Européens....Le commerce seul, même ouvert le dimanche, ne fonde pas une politique économique.
Soit il vaut mieux tout arrêter : mais la sortie risque de nous coûter très cher.
Vu notre endettement, il faudra immédiatement rendre des comptes aux préteurs, qui vont exiger de plus forts intérêts, ou imposer de "vraies réformes" ex. :diviser le nbre de fonctionnaires par 2 , les retraites, les emplois,... il faudrait brader nos fleurons, ou confisquer les Assurances Vie,. ?
Croyez moi, il vaut mieux faire quelques concessions, de vraies réformes et essayer de sauver l'Europe. Car seuls on n'existe déjà plus, face aux USA et à l'Asie.
Réponse de le 19/02/2015 à 13:59 :
Connaissez vous les préteurs ? Ce sont nos banques qu'on a sauver qui a sont tour nous prête de l'argent et le tour est boucler. Cherchez l'erreur.
a écrit le 19/02/2015 à 12:15 :
Godin,faites quelque chose!
a écrit le 19/02/2015 à 12:10 :
En fait Giscard nous explique ,que pour ne pas tenir sa parole vis à vis d'une communauté de pays et leurs contribuables ,il vaut mieux les "planter" et jouer au poker menteur avec la nouvelle drachme...le constat peut sembler lucide...mais après ...? les grecques seront encore plus pauvres ...que pauvres ...! car sans pétrole et sans idées ,ce n'est pas en vendant les ports du Pirée aux chinois et l'Acropole au collectionneurs, qu'ils mettront le pays sur les rails du progrès....
Réponse de le 19/02/2015 à 23:58 :
ILS FERONT PAYER LES ARMATEURS ET L EGLISE, FACILE TSIPRAS EST COPIN AVEC DES ARMATEURS ET IL CRIS PAS EN DIEUX, ALORS FACILE..........
a écrit le 19/02/2015 à 12:04 :
tous sont coupables dont les Grecs qui ont magouillé les comptes avant d'entrer dans l'Euro et l'Euro qui n'a rien contrôlé ! Les Grecs n'auraient jamais du intégrer L'Euro puis qu’incapables de tenir les engagements !
a écrit le 19/02/2015 à 12:04 :
La Grèce n'est qu'un bouc émissaire, le Portugal et l'Irlande sont aussi dans la même situation mais leur peuple (ou sheeple) est bien différent du grec….
Réponse de le 19/02/2015 à 12:29 :
@ Marine/17: Chère Bécassine, Votre laine, aussi, m'intéresse, au cas où!...On peut toujours peut-être en tirer un bon prix...
a écrit le 19/02/2015 à 11:43 :
Enfin de la clairvoyance et de l'intelligence ! Giscard, vous nous manquez !
Réponse de le 19/02/2015 à 12:53 :
La loi de janvier 1973 ça vous parle ? Giscard était à l'époque ministre des finances
Réponse de le 19/02/2015 à 13:07 :
giscard ce lascard c'est sûr qu'il nous manque!!!
a écrit le 19/02/2015 à 11:35 :
Les 10 raisons qui nous imposent de sortir de l'Union européenne de et par François ASSELINEAU président de l'UPR, hautement éclairant sur la seule manière de retrouver notre indépendance. La Grèce doit aller jusqu'au bout, la victoire se joue à l'arrivée mais SYRIZA promu par Soros n'est pas le bon attelage ..
https://www.upr.fr/conferences/10-raisons-sortie-de-l-union-europeenne
a écrit le 19/02/2015 à 11:28 :
Une erreur ou une fraude?
a écrit le 19/02/2015 à 11:27 :
Papy doit retourner en maison de retraite, c'était une erreur de le laisser sortir!
a écrit le 19/02/2015 à 11:26 :
Hélas SEGUIN lui refusait l'entrée de la France dans une vidéo rappelée sur le net, comme il avait raison et tout ça pour se coucher devant cette Europe us..

Le discours prémonitoire de Philippe Séguin à l' assemblée nationale 1992, extrait :



"Voilà trente-cinq ans que toute une oligarchie d'experts, de juges, de fonctionnaires, de gouvernants prend, au nom des peuples, sans en avoir reçu mandat des décisions dont une formidable conspiration du silence dissimule les enjeux et minimise les conséquences. (...)

Quand, du fait de l'application des accords de Maastricht, notamment en ce qui concerne la monnaie unique, le coût de la dénonciation sera devenu exorbitant, le piège sera refermé et, demain, aucune majorité parlementaire, quelles que soient les circonstances, ne pourra raisonnablement revenir sur ce qui aura été fait. (...)

Enfin, et je souhaite insister sur ce point, la normalisation de la politique économique française implique à très court terme la révision à la baisse de notre système de protection sociale, qui va rapidement se révéler un obstacle rédhibitoire, tant pour l'harmonisation que pour la fameuse « conver­gence » des économies. (...)

Il est temps de dire que bâtir l'Europe des Douze sur la peur obsessionnelle de la puissance de l'Allemagne est tout de même une bien étrange démarche, proche de la paranoïa. D'autant qu'à force de vouloir faire cette intégration à tout prix, on va finir par faire l'Europe allemande plutôt que de ne pas faire l'Europe du tout, ce qui serait un comble."

Discours à l'Assemblée Nationale - 1992
a écrit le 19/02/2015 à 11:03 :
Pour une fois, le fossile a raison, le problème est qu'il a été un des principaux instigateurs de ce naufrage. Pour autant, la sortie de la Grèce marquera la fin de l'Euro et, peut-être de l'Europe mais il est sans doute préférable de se "jeter à l'eau" plutôt que de se regarder mourir à petit feu...
a écrit le 19/02/2015 à 10:55 :
l'allemagne a accepter ...parsque la " france a BEAUCOUP insister ...

ont ne nous dit rien de' l'argument 'et les "mobiles" qu'a fait prevaloir la france pour emporter la decision .
si l'ont n'a pas les cles pour comprendre la situation actuel comment peut ont avoir une opinion..sans information point de liberté et de democratie ...!
Réponse de le 19/02/2015 à 11:37 :
J'avoue ne pas comprendre pourquoi la France aurait insisté. J'ai beau regarder la carte du bassin méditerranéen, je ne comprends pas l'intérêt géopolitique, si c'est cela qui a motivé nos arguments. Y a t-il d'autres éléments ?
Cordialement
Réponse de le 19/02/2015 à 16:59 :
probablement pour des raison inavouables..!!
Réponse de le 19/02/2015 à 17:02 :
martine disait que quand c'est floue c'est qu'il y a un loup
a écrit le 19/02/2015 à 10:54 :
L'entrée de Giscard dans l'Euro fut une erreur évidente. Qu'il retourne à Chamallières.
Réponse de le 19/02/2015 à 12:36 :
Fred, Giscard n'est jamais entré dans l'Euro, il n'était plus président depuis 1981 et l'Euro date de janvier 2002 sous Chirac, vous avez raté un épisode.....!
a écrit le 19/02/2015 à 10:52 :
L'Europe n'est pas principalement une question d'euro, ce n'est pas une construction de l'euro. L'euro n'est qu'un outil. Aussi si on fait sortir la Grèce de l'euro, il faut supprimer l'euro et que chaque pays reparte avec sa propre monnaie, ce serait la signature que l'Europe est un "machin" comme l'a si bien dit je crois le président De Gaulle. Une nouvelle Europe serait à construire sur des bases démocratiques et non technocratiques qui lui on fait tant de mal et qu'elle porte comme un boulet. Et d'aventure les pays européens ne veulent plus d'Europe, ils se retrouveront tout "nu" devant les nouvelles grandes puissances et deviendront des pays ballotés par les grandes nations et sans influences. Il faut savoir ce que l'on veut. La finance et l'économie ne sont pas l'âme d'un projet européen. Les Grecs sont européens.
Réponse de le 19/02/2015 à 11:07 :
Tout simplement Bravo!!!
Réponse de le 19/02/2015 à 11:15 :
teddy19 L’idée de la grandeur depuis Napoléon ou Hitler a mal tourner, je vous le rappelle. Les Grecs sont européens, oui, mais quoi cela veut dire ? C'est comme dire les asiatiques sont tous pareilles. Cette affirmation n'a pas de sens, ni politique ni économique. En plus je ne voie pas de nouvelles puissance qui menace la France a l’horizon, la Chine et l'Inde sont depuis longtemps des nouvelles puissances et alors ? Cela change quoi des US ?
a écrit le 19/02/2015 à 10:46 :
L'art de savoir tourner sa veste. Atali n'est pas mal non plus dans le genre. C'est peut-être ça le secret de la durée.
a écrit le 19/02/2015 à 10:39 :
Toujours bon pied bon oeil et aussi pertinent VGE. On a beau le moquer, mais ses successeurs n'ont pas fait mieux...!
a écrit le 19/02/2015 à 10:34 :
Vge est vraiment au fraises,si la Grèce se retire c'est la porte ouverte au départ du Portugal,Espagne etc... cette bonne paire de genoux..Depuis quand fait-on fonctionner des économies faibles avec une monnaie forte.J'ai pas du bien comprendre les concepts de base de l'économie.
a écrit le 19/02/2015 à 10:34 :
C'est bien l'euro une erreur évidente.
a écrit le 19/02/2015 à 10:34 :
.....rejoindre des pays comme le Royaume-Uni, la Suède, la République tchèque.
Ca c est trop gentil de comparer avec le RU ou la Suede. Il serait plus pertinent de comparer avec la Slovaquie, Roumanie, Bulgarie.
Alors regardez SVP de tres pres le niveau des salaires et de retraites dans ces 3 pays et ce que gagnent rellement les fonctionnaires actuellement. Car c´ est a quoi les Grecs doivent s´attendre. Autant dire que la descente et l atterrissage sur le plancher de la realité sera dur !
a écrit le 19/02/2015 à 10:28 :
Il n'est pas encore mis en terre, VGE?
De quoi se mêle t il, le père de l'autre qui cède le CM aux chinois??
a écrit le 19/02/2015 à 10:26 :
C'est l'évidence même.
Comme quoi le vieux sage ne raconte pas que des conneries.
a écrit le 19/02/2015 à 10:20 :
On parle d'effet domino, mais si la Grèce ne sort pas de la zone euro, d'autres vont en sortir a sa place parce la confiance dans cette monnaie ne pourra pas revenir!!
Réponse de le 07/03/2015 à 16:43 :
Merci Jospin
Réponse de le 07/03/2015 à 16:46 :
Merci Jospin, tu nous aura bien amusé avec tes utopies

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :