L'Allemagne encadre les loyers

 |   |  253  mots
Dans certaines villes comme Munich, Hambourg et Berlin, les hausses de loyers entre deux locations peuvent aller jusqu'à 30% ou 40%.
Dans certaines villes comme Munich, Hambourg et Berlin, les hausses de loyers entre deux locations peuvent aller jusqu'à 30% ou 40%. (Crédits : © Jean-Paul Pelissier / Reuters)
Le loyer ne doit pas excéder pas 10% du "loyer moyen d'usage" dans la ville où le quartier est concerné, d'après la loi. Les propriétaires devront par ailleurs régler les frais des agences immobilières.

Alors que la France peine encore à appliquer l'encadrement des loyers, l'Allemagne s'y met à son tour.  Les députés allemands ont adopté jeudi 5 mars une loi plafonnant les hausses de loyer qui s'appliquera dans les grands villes et les villes universitaires. Elle sera censée enrayer l'envolée des prix locatifs dans certaines agglomérations allemandes.

Les hausses entre deux locations atteignaient jusqu'à 40%

Le texte prévoit qu'en cas de mise à la location, le loyer n'excède pas 10% du "loyer moyen d'usage" dans la ville où le quartier est concerné. La disposition s'appliquera à certaines villes ou zones densément peuplées préalablement définies par les Etats régionaux, et ne concernera pas la mise à la location de logements neufs ou rénovés de fond en comble.

Dans certaines villes comme Munich, Hambourg et Berlin, les hausses de loyers, qui peuvent aller jusqu'à 30% ou 40% entre deux locations selon le ministère, font que les classes moyennes sont repoussées à la périphérie.

Les propriétaires devront rémunérer les agences immobilières

Un autre volet de la loi concerne le recours aux agents immobiliers. Ceux-ci devront à l'avenir être rémunérés par les propriétaires en quête d'un locataire, et non plus par ce dernier.

Les agents immobiliers, qui craignent que les propriétaires n'aient plus recours à leurs services, dénoncent une disposition anticonstitutionnelle. Ils mettent en garde contre le risque que les propriétaires répercutent de toute façon ces frais supplémentaires aux locataires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/03/2015 à 9:18 :
Comment reconnaître si c'est une mesure de gauche ou de droite? Dépassé je suis . En France c'était des hurlements des nantis ici c'est normal; J'apprécie quand même la remise à neuf obligatoire de l'appartement pour opérer une hausse conséquente. Ça fait marcher les affaires.
a écrit le 06/03/2015 à 9:50 :
Il faut insister sur le fait que cette loi concerena avant les villes universitaires où la demande de petits logements est particuirement forte et où il y avait de l´abus de la part de propriétaires.
La bulle immobiliere dans les grandes villes comme Munich, Hamburg ou Berlin a ete provoquée avant tout par des non-allemands venus y planquer leur fric d origine douteuse.
a écrit le 06/03/2015 à 0:19 :
La perestroika du monde occidental se met tranquillement en place - le néo libéralisme n'étant que le cache-sexe du régime collectiviste à venir, imposé aux peuples asservis par la dette et l'argent "prêté" imprimé de toute pièce, par un simple jeu d'écriture numérique.
Régime collectiviste un peu particulier, vu que les grandes banques et aux autres multinationales, ainsi que les quelque grandes familles à qui elles appartiennent, continueront de ne pas payer d'impôt, ou très peu.
Un régime communiste dans lequel les apparatchiks du Système ont été remplacés par l'hyper-classe mondialisée, uniques bénéficiaires de cette inique machinerie.
Réponse de le 06/03/2015 à 15:16 :
Vouliez vous dire "Iniques bénéficiaires de cette unique machinerie" qui permet au même 1% de prêter et d'encaisser loyers et intérêts bien compris jusqu'à l'asphyxie totale du système.
a écrit le 06/03/2015 à 0:03 :
C'est juste un problème générationel, les jeunes payent a pris d'or des logements que la génération d'avant à payer une queue de cerise...
Et cette hausse est dûe aux mesures fiscales pour faire payer moins D'impôts aux "aînés".
Un scandale
a écrit le 05/03/2015 à 23:55 :
Il semblerait également logique d'encadrer les prix de vente. Pour mettre en location un bien il faut forcément que quelqu'un l'ai acheté... Tout est lié!
Je pensais les Allemands plus pragmatiques...
Réponse de le 06/03/2015 à 9:22 :
Non, si vous pouvez pas le louer plus de X par mois, vous allez forcement pas acheter a plus de Y afin d avoir un rendement correct (sauf si ils font comme en France du scellier afin de subventionner l immobilier).
Donc plafonner les loyers devraient suffire. Evidement, il serait plus logique de restreindre le credit afin d eviter l envol des prix mais c est difficile avec une BCE qui arrose a fond.
Enfin esperons que Merkel a vu les ravage d une bulle immobiliere en france ou en espagne et qu elle fasse ce qu il faut pour que ca n arrive pas chez elle
a écrit le 05/03/2015 à 23:11 :
Déjà qu'ils ont fait semblant d'avoir un SMIC, là, j'attends les réactions de mes amis allemands sur la réalité de la chose... Pas oublier que leur gouvernement est là pour défendre les plus riches. Comme chez nous, en fait.
Réponse de le 06/03/2015 à 13:54 :
vraiment un commentaire intelligent !!!
a écrit le 05/03/2015 à 22:21 :
Les allemands réagissent avant que la bulle ne de forme alors que les politiciens français ont tout fait pour la faire gonfler...
a écrit le 05/03/2015 à 20:51 :
Ce n'est pas nouveau, et pourtant, en France, on nous explique que cette politique n'est pas possible.
Tout n'est pas parfait en Allemagne, mais pour ce sujet, ce serait peut-être un bon exemple à suivre.......
Mais il est vrai qu'en France on préfère se chamailler et être contre-productifs depuis des décennies., alors pourquoi changer une méthode qui nous amène dans le mur?
a écrit le 05/03/2015 à 20:22 :
Oui mais la situation des propriétaires allemands est fiscalement plus avantageuse qu'en France et les logements sont de meilleure qualité, de plus il n'y a pas pénurie dans les grandes villes. La France gaucharde a tout faux. Elle détruit l'offre puis se plaint que la demande ne soit pas satisfaite.
Réponse de le 05/03/2015 à 21:56 :
normal en france, y a tout pour paris, rien pour les autres
a écrit le 05/03/2015 à 19:04 :
Excellente décision! Des loyers trop élevés , un immobilier trop cher c'est mauvais pour la compétitivité. Oui quand les gens consacrent une trop grande part de leurs revenus à payer un loyer ou un prêt immobilier, ils n'ont plus d'argent pour acheter une voiture ou autres biens durables. Idem quand l'épargne est investie dans la pierre au lieu de financer les entreprises et l'industrie!
Réponse de le 06/03/2015 à 0:02 :
C'est juste un problème générationel, les jeunes payent a pris d'or des logements que la génération d'avant à payer une queue de cerise...
Et cette hausse est dûe aux mesures fiscales pour faire payer moins d'impôtsczux anciens.
C'est anti eco, mais Ca sert les intérêts de la génération au pouvoir
a écrit le 05/03/2015 à 18:35 :
En France, en revanche, on réfléchit, on consulte, on calcule, on evalue, on collecte, on chougne, on pinaille, on se tâte, on négocie, on apprécie, on ajuste, on s’interroge, on chicane, on pese le pour , on pese le contre , on re-mesure , on re-reflechit, on con-sulte, on cal-cule…mais surtout, pendant ce temps, parce que les loyers ne baissent pas, on évite de FAIRE OMBRAGE aux investisseurs immobilier et aux banques !! Le 49-3 c’est seulement pour faire passer de la casse sociale, n’est ce pas …"Bravo"…
Réponse de le 05/03/2015 à 21:24 :
Sam , nous sommes plus que d'accord !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :