Volvo V40 : Sport et chic, la compacte suédoise

 |   |  1608  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : VOLVO)
Avec un diesel de 150 chevaux et une boîte auto performante, le coupé à cinq portes compact suédois joue les belles GTI. Personnalité et plaisir de conduite au programme. Mais le train avant a du mal à passer la puissance...

Les Volvo s'adressaient traditionnellement à des grands bourgeois pondérés, raffinés, discrets, amateurs d'espace intérieur et de confort. Eh bien, ce n'est plus le cas aujourd'hui. Fini, la discrétion ! Les dirigeants de la marque de Göteborg veulent que leurs voitures se voient. Avec ses allures de coupé à cinq portes, la dernière V40 affiche des formes rebondies, effilées, très travaillées. Là, pas question de passer inaperçu ! D'ailleurs, nous l'avons constaté : on la regarde. Même si, personnellement, nous trouvons que Volvo en fait trop, avec des pliures de tôle dans tous les sens !

Intérieur cocon

L'intérieur est tout aussi personnel. On s'y sent à l'aise avec des sièges très confortables (et, selon les versions, un beau cuir soyeux), des commandes douces, des formes reposantes. Les amplitudes de réglage des sièges et du volant sont satisfaisantes, assurant une belle position de conduite. On retrouve la console centrale mince, très design -mais pas si pratique que cela, car il est difficile d'y glisser des objets derrière. La finition est très correcte, mais plus proche de celle d'un constructeur généraliste que d'un spécialiste allemand du haut de gamme. Du moins sur notre modèle d'essai, pourtant en finition haute Summum. Quelques plastiques détonnent en effet, comme celui qui entoure le bloc d'instrumentation. Recommandons les harmonies intérieures beige, bien plus chaleureuses, raffinées et qui donnent visuellement l'impression de davantage d'espace à bord que la noire !

Habitabilité et visibilité limitées

Nous déplorons quand même une surface vitrée réduite. Les montants épais à l'avant limitent la visibilité, tous comme la ligne de caisse qui remonte vers l'arrière. Et, si vous avez gardé l'idée des Volvo carrées et spacieuses, révisez vos classiques ! La V40 est un peu étriquée, avec une accessibilité à l'arrière problématique. Impossible d'entrer ou sortir sans se contorsionner. Et, une fois installé à l'arrière, on constate le manque de place pour les jambes ou la garde au toit limite pour les grands gabarits (des suédois, par exemple ?). Quant à la faible largeur de la banquette, elle n'autorise pas une cinquième personne. Bref, c'est une 2+2 pour un couple avec deux enfants en bas âge au maximum. Le coffre, très profond, est pratique mais pas immense non plus.

Ergonomie compliquée

Là où Volvo n'évolue pas non plus dans le bon sens, selon nous, c'est sur l'ergonomie... Nous sommes dubitatifs sur des tas de fonctions complexes, permettant de régler tout et n'importe quoi, qui ne servent pas toujours à grand-chose. Jadis loué pour la simplicité de ses commandes, Volvo a tout compliqué, sans doute débordé par toutes les fonctions qu'il a ajoutées. Du coup, l'ordinateur de bord est peu aisé d'utilisation et peu intuitif. Et impossible sur l'écran central de régler une station de radio quand la carte de GPS est affichée. Il faut alors recourir à de fastidieux menus et sous-menus, en quittant la route des yeux. Absurde et dangereux. Pas la peine de nous barder de bips-bips sécuritaires intrusifs au nom de la sécurité, si, en même temps, on limite la visibilité extérieure et on rend n'importe quelle recherche de fonction compliquée. Applaudissons toutefois à l' «airbag» piéton qui se déploie à l'extérieur en cas de choc avec un... piéton. «Conçue pour prévenir», comme l'affirme son constructeur, la V40 est bardée de tout un arsenal destiné à réduire les accidents. Le «City Safety» est ainsi un système de prévention et de freinage automatique en cas d'urgence. Ce dispositif signale au conducteur un risque de collision par une alarme et, au pire, réagit à la place de l'automobiliste. Le véhicule est également doté de capteurs radar avertissant le conducteur en marche arrière de la présence de véhicules en approche. Il y aussi un système de surveillance des angles morts. Bref, c'est formidable... sur le papier. Car, dans la pratique, tout ça clignote et «bipe» intempestivement. Ces systèmes sont trop sonores et intrusifs. Le dispositif anti-collision -non déconnectable- intervient trop souvent. Impossible ainsi, en montagne, de s'approcher d'un véhicule pour le doubler sans que le système couine...

Plate-forme réussie d'origine Ford

La V40 reprend la plate-forme de la Ford Focus, la compacte de son ex-actionnaire américain. Une excellente idée, tant la Focus est louée pour ses qualités routières. Sur cette base, Volvo a donc concocté cette berline compacte, de gamme moyenne inférieure comme on disait jadis, pour s'attaquer aux Volkswagen Golf, Peugeot 308, Renault Mégane, Citroën C4... Audi A3 ou BMW Série 1. Le moteur D3 cinq cylindres de 150 chevaux donne entièrement satisfaction sur notre modèle d'essai, judicieusement couplé à la boîte automatique Geartronic (2.000 euros) qui lisse le manque de répondant au démarrage avec la transmission manuelle. Dotée désormais d'une position « S » (Sport), cette boîte auto rétrograde efficacement. Si le mode traditionnel «D» est on ne peut plus placide, le mode «S» apparaît très réactif ! Du coup, «notre» D3 était une vraie GTI ! Etonnant. Accélérations et reprises canon sont au programme. Là, le label sportif n'est nullement usurpé. Un vrai plaisir. Sur route, c'est un régal complet. Les amateurs de conduite apprécieront. On s'y croit d'autant plus que chaque poussée s'accompagne des vocalises rauques du cinq cylindres. Bravo. Ca faisait longtemps qu'on n'avait pas conduit -pardon, piloté- une compacte diesel aussi vive. Seulement, voilà: la réactivité est telle que... à basse vitesse, les relances sont parfois violentes. Du coup, la transmission en position «S» est presque trop vive, occasionnant quelques secousses et à-coups.

Train avant limité

Car, le train avant a du mal à laisser passer une telle puissance, qui déboule d'autant plus violemment que le moteur est creux à bas régime et ne s'active que lorsque le turbo se déclenche. Du coup, quand la puissance arrive, elle débarque avec une brusquerie qui désoriente les roues avant, les fait trembler, hésiter. Celles-ci cherchent leur voie et retransmettent ces désagréables réactions dans le volant. Eh oui, cette traction avant est un peu dépassée par les événements! Rien de dangereux. Mais, ça fait désordre. Sur des pavés mouillés, il faut bien doser l'accélérateur. Sinon, gare...

Confort ferme

A part le dosage obligatoire des accélérations, pas toujours facile, le comportement routier n'est jamais pris en défaut. La voiture adhère bien au bitume. Mais la direction, un rien lourde et collante, donne parfois l'impression de manquer de précision. En man?uvres, on déplore aussi le rayon de braquage démesuré. Le confort est ferme. Mais, cette fois, nous disposions d'une monte pneumatique de série moins extrême (50 R 17) que celle, en option, testée lors des essais en Italie des premiers exemplaires (45 R 18). La version de série, ainsi gréée, n'est pas critiquable. La voiture ne se montre jamais inconfortable, tant elle paraît rivée à la route sur ses appuis. Les suspensions sont sèches mais ne tressautent pas. Compte tenu du caractère sportif du véhicule, le compromis est satisfaisant. Et les beaux sièges filtrent si bien !

Bonne auto... chère

Globalement, la V40 est une bonne auto fort attachante et pleine de personnalité, puissante, dotée d'une gamme de moteurs cinq cylindres sympathiques - sauf la peu dynamique D2 à moteur quatre cylindres de 115 chevaux -, soigneusement conçue et fabriquée. Une compacte qui procure des sensations ! Elle est moins homogène qu'une allemande ou une française, mais, nous, on l'aime bien, car elle a du caractère. Malgré ses défauts. Il faut cependant l'acheter en connaissance de cause. Car elle est peu spacieuse, plutôt sportive, voire un peu brutale dans ses réactions. Quand on vous parlait de GTI... diesel! Ses tarifs ne la mettront pas à portée de toutes les bourses. La gamme démarre à 24.980 euros (D2 Kinetic). Pour le moteur D3, comptez 26.600 euros. «Notre» D3 Summum plutôt luxueuse requiert 3.650 euros en supplément. Soit 30.250 plus les 2.000 de boîte auto. Jusqu'au 1er janvier, il n'y a pas de malus (rejets de 136 grammes de C02 au kilomètre, contre 114 avec la transmission manuelle). Mais, avec les nouvelles surtaxes concoctées par notre gouvernement, elle sera passible d'un racket fiscal se montant à 100 euros. La Volvo est plus chère qu'une BMW 1 équivalente. Un peu gonflé, non? Les consommations ne sont pas super économiques non plus. Notre D3 auto a consommé plus de 10 litres aux cents, en profitant il est vrai à plein des ressources de la mécanique. Notons que le «Stop and start» (arrêt et redémarrage automatiques du moteur au feu rouge), censé diminuer les consommations, ne fonctionne pas en position «S». Les pièces détachées sont également un tantinet onéreuses chez Volvo. En revanche, la marque jouit d'une belle réputation de fiabilité et de longévité.
Alain-Gabriel Verdevoye

Modèle d'essai : Volvo V40 D3 Geartronic Summum : 32.250 euros (+100 euros)

Puissance du moteur : 150 chevaux (diesel)

Dimensions : 4,37 mètres (long) x 1,80 (large) x 1,44 (haut)

Qualités : forte personnalité, sièges agréables, comportement routier très correct, moteur plaisant, boîte auto ultra-réactive (« S » )...

Défauts : ...mais brutale (« S »), train avant peu efficace, direction lourde, prix élevé, habitabilité réduite

Concurrentes : Citroën DS4 Sport Chic HDi 160 bva : 31.100 euros, BMW 118d Lounge (automatique) : 31.750 euros.

Note : 14,5 sur 20

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/07/2014 à 16:23 :
Sans déconner, restez à ce que vous savait faire, c'est à dire des articles économiques et financiers. Pour les essais automobiles laissez ça aux vrais pro!!!
Un diesel de 150ch et vous appelez ça GTI!!!!!????? Je possède cette même V40 en T5 254ch et je peux vous dire qu'avec 100ch de plus que cette D3, le train avant n'a aucun mal à passer la puissance que ce soit sur route sèche ou route mouillée? Ah biensûr sur des pavés mouillés, il faut savoir doser (mais c'est vrai pour n'importe quelle voiture et puissance en traction ou propulsion).
Quant à l'ergonomie générale, elle d'une simplicité enfantine (encore faut-il en apprendre les fonctions de base). Pour reprendre votre exemple de la radio, lorsque vous êtes en mode GPS, il vous suffit d'appuyer sur le bouton Radio (incroyable) pour changer la fréquence et ré-appuyer sur le bouton GPS (hallucinant) pour revenir en mode GPS.
a écrit le 31/12/2012 à 11:12 :
Le 4 mars prochain, je serai au salon de Genève (invité par mon concessionnaire KIA) pour l'élection de la Hyundai i30 comme "Car of the year 2013". KIA aura révolutionné le PAF (Paysage Automobile Français) avec sa garantie de 7 ans Sur ce dernier essai de l'année, consacré à une voiture chinoise produite en Suède, je souhaite une excellente année 2013 aux journalistes de La Tribune et à ses lecteurs.
a écrit le 29/12/2012 à 11:36 :
il est un peu moche le compteur non
a écrit le 29/12/2012 à 1:06 :
volvo , nordique ? plutôt chinois oui et encore merci aux zéropéens ! !
Réponse de le 29/12/2012 à 9:18 :
ah ce vent du nord , comme il devient mousson: cessons de vitupérer sur l'europe!
a écrit le 28/12/2012 à 21:40 :
Pas bling bling, sobre ,efficace, sure, belle. Ma prochaine voiture, achetee en Allemagne cela va de soi pour eviter le malus de ce joyeux gouvernement de clowns tristes. Et pan Francois, assis toi aussi sur ma TVA !
Réponse de le 29/12/2012 à 0:03 :
même si vous achetez votre voiture en Allemagne, vous êtes assujetti au malus en France.
Réponse de le 29/12/2012 à 0:15 :
Il est vrai que sous Sarko il n'y avait pas de TVA, n'est ce pas....C'est une invention des méchants socialistes qui font rien que piquer le pognon des vrais Français méritants. Quant à acheter une voiture française, pas question, hein, on veut pouvoir en mettre plein la vue, mais on reste près de ses sous pour acquérir du Nordique. T'as raison, papa, balance ton oseille de l'autre côté du Rhin et quand il n'y aura plus d'industrie automobile en France tu auras économisé ta TVA mais tu paieras le chomedu, si tu n'y es pas toi même. Bonne route bourgeois.
Réponse de le 29/12/2012 à 7:33 :
@André : non pas de TVA a verser, une belle economie realisee, pas non plus de taxe sur les vehicules de societe francaise, il suffit de s'interesser aux lois fiscales europeennes et de les optimiser, c'est simple et efficace.
@Vroum : Peugeot, Renault ne m'ont pas attendu pour produire en Slovaquie, Espagne, Roumanie ... Alors votre culpabilite et agressivite, je m'en tamponne.
Réponse de le 29/12/2012 à 9:50 :
D'accord avec Nawak si le vendeur est une société : elle propose de déduire la TVA.
cf mobile.de, les vendeurs le proposent d'office !!!
Pour le bonus/malus, c'est lié à la carte grise qui sera de toute façon faite en France donc je suis moins catégorique.
Réponse de le 29/12/2012 à 10:47 :
Le bonus malus concerne les véhicules neufs donc s'il a été immatriculé en allemagne il sera normalement considéré comme 2nde main et donc non assujétit. Par contre s'il s'agit de neuf pur, il devrait s'en acquitter apriori
Réponse de le 29/12/2012 à 11:39 :
@Le sage, meme la carte grise je la laisse dans un pays etranger, Babar 1er je lui verse le moins de taxes possibles, vive l'Europe ! Question : pourquoi les PDG italiens roulent en berlines immatriculees en Bulgarie ... Vous trouvez la reponse a cette question et vous saurez comment faire de la belle optimisation fiscale en Europe ! Merci Barroso & Co !
Réponse de le 29/12/2012 à 11:57 :
Alors pourquoi ne partez-vous pas vivre en Allemagne Nawak ? .. ah oui , vous voulez le beurre (votre voiture pas chère) et l'argent du beurre (une bonne sécurité sociale, travailler 35 heures, 5 semaines de vacances , ...).
Réponse de le 29/12/2012 à 13:49 :
Notamment le PS de Mr Hollande, ces politciens de haut-vol ont voté successivement et docilement sans reflechir les traités europeens permettant d'optimiser ainsi les ressources europeennes. (Liberte de circulation des biens et des personnes, disparites fiscales entre les pays ...)
Donc j'en profite, c'est legal, cela est mis a ma disposition comme pour tout citoyen europeen. Si vous avez un probleme avec cela, soit, mais alors allez vous plaindre aupres de la plutocratie du PS et de l'UMP qui ont voté ces traités et qui maintenant jouent aux politiciens surpris devant cette Europe digne d'un rafiot rapiécé
Réponse de le 29/12/2012 à 14:02 :
@Thomas, je voulais aussi les fesses de la cremiere et je les ai eues !
Réponse de le 29/12/2012 à 15:10 :
@Le sage, meme la carte grise je la laisse dans un pays etranger
= ok, et expliquez-moi comment vous faîtes pour assurer votre véhicule en France sachant que la carte grise et l'immatriculation est étrangère?

Réponse de le 29/12/2012 à 15:17 :
@ vroum, votre commentaire est plein de bon sens, de toute façon s'il achète une voiture neuve en Allemagne et s'il l'immatricule en France, il faudra qu'il paye la TVA et le malus comme tout le monde. Ce monsieur (Nawak) se croit plus malin que tout le monde.
Il y a déjà eu des fraudes à la TVA par des mandataires de voitures achetés en Allemagne via l'Espagne et ensuite revendus en France. Mais ce genre d'arnaque peut coûter très cher au final.
Réponse de le 29/12/2012 à 15:30 :
et attention aux voitures d'occasion achetées en Allemagne, il y a beaucoup de compteurs qui sont trafiqués. La bonne affaire peut vite virer au cauchemar.
Réponse de le 29/12/2012 à 15:58 :
Je fais comme les Italiens qui immatriculent leurs vehicules en Bulgarie, je vais pas vous donnez tous les details, je sais que l'Etat francais a de tres grandes oreilles surtout en ce moment où la France s'apprete a creer le tiers-monde occidental. Les Francais vous etes vraiment nul en commerce international, faut sortir le week end et voyager un peu ! Ciao Tutti ! Le "savoir" est le reel pouvoir ...
Réponse de le 29/12/2012 à 16:28 :
Il est parfaitement légal de circuler en France avec n'importe quel véhicule régulièrement immatriculé et assuré dans un autre pays, pour peu que son assurance soit valable en France. Ce qui n'est pas légal, c'est d'utiliser durablement un véhicule immatriculé et assuré dans un autre endroit que celui de son utilisation quotidienne. C'est autant un problème de résidence que d'assurance.
Enfin, pour immatriculer un véhicule à une adresse, étrangère ou non, il faut y avoir un domicile . Si on utilise une adresse de complaisance, ou si on conserve une immatriculation après avoir quitté le domicile qui a permis de l'obtenir, on est dans l'illégalité la plus complète, vous vous en doutez bien non. Enfin, votre assurance étrangère se base pour son calcul sur votre fausse adresse pour évaluer le risque qu'elle couvre. Vous vous rendez donc coupable d'une fausse déclaration intentionnelle qui donne à l'assureur une opinion erronée du risque, ce qui lui permettra de déclarer le contrat nul dès qu'il ne voudra pas payer..;
Donc, si je suis bien ce que vous avez en tête, à savoir rouler durablement en France avec des plaques étrangères alors que votre adresse principale est en France, de manière à pouvoir échapper aux petites tracasseries que sont les PVs de vitesse, de feux rouges et de stationnement, je vous confirme que vous allez leur substituer de bien plus gros pépins potentiels. Ne serait ce que pour l'assurance, ...., qui en cas d'accident un tant soi peu onéreux, mettre entre cinq et huit minutes à se rendre compte que vous vous êtes foutu de sa gu...e, et vous laissera tomber vite fait avec les indemnisations à votre entière charge....Vous pouvez prendre dès à présent un abonnement auprès de la Française des Jeux..
Réponse de le 29/12/2012 à 18:04 :
Pas mal votre raisonnement, mais il vous manque 3 precisions d'importance dans votre raisonnement qui font toute la difference ... Allez encore un petit effort, vous chauffez =) Ou alors rendez vous directement en Italie pour voir comment nos voisins procedent ...
Réponse de le 29/12/2012 à 18:05 :
Je terminerai par cet adage : "Practice makes perfect"
Réponse de le 29/12/2012 à 21:28 :
je vais de ce pas prendre ma voiture et aller en Italie, merci beaucoup pour avoir partagé votre savoir avec nous.
Réponse de le 30/12/2012 à 15:08 :
Et si on comptait un peu...La V40 150 Cv Diesel avec boite auto est au prix catalogue de 28600 ?, mettons quelques options pour assoir son statut, disons 30000?. Un minimum de négociation chez Volvo ou un quelconque mandatire devrait au moins procurer un gain de 5% sur le prix du neuf soit un coût de 28500?. Admettons que grace à une admirable optimisation fiscale vous économisiez la totalité de la TVA que l'on peut arrondir à 5300 ?. Bien, maintenant allons en Italie, il faudra bien débourser quelques ? en transport et en logement. Mettons 1000 ?. Le gain est maintenant de 4300 ?. Quelques menus débours administratifs et autres vont bien réduire ce gain à 4000 ?. En supposant que le prix à l'étranger est équivalent à 0% de TVA....
Ce n'est pas négligeable mais pas extraordinaire au regard des ennuis déja évoqués. Disons que comme 'arnaque' c'est un peu petit. Enfin, on s'amuse comme on peut.
Réponse de le 30/12/2012 à 16:19 :
Continuons à compter, en France le prix catalogue de la V40 D3 150 cv avec boite auto est de 28600?, en Allemagne de 28080 ?. L'avantage n'est plus que de 540?. En Italie le prix catalogue de la même configuration est de 28245?, avantage: 355?. Là, il est difficile de voir un gain quelconque...En neuf, s'entend. Bonne route ;-)
Réponse de le 30/12/2012 à 17:37 :
Vous avez oublié dans vos comptes toutes les taxes, vous feriez un bien mauvais comptable ou encore pire en tant que conseiller fiscaliste ... Les Francais nuls en commerce international, votre balance commerciale le demontre chaque mois en sombrant un peu plus dans le deficit abyssal ...
Sur un vehicule de 50.000 euros prix negocie, on peut ainsi economiser 10 à 12 Keuros en diverses taxes, si cela vous semble "petit", vous etes beni d'avoir de l'argent a bruler ainsi.
Réponse de le 30/12/2012 à 19:45 :
Mais je vous en prie, exposez donc votre point de vue. Détaillez nous cela. Sur un prix catalogue, la TVA est incluse, il ne devrait donc rester que les frais de mise à disposition et la carte grise. Qui n'atteignent pas les montants que vous indiquez. Qui plus est la V40 ne coute pas 50000 ?. Vous faites un bien mauvais acheteur...
A moins que vous n'envisagiez d'acquérir ce véhicule comme véhicule utilitaire ;-) ou voiture de société. Ceci est une autre histoire qui ne concerne pas le particulier.
a écrit le 28/12/2012 à 21:26 :
la Datsun sur base de Kalina sera bien moins chère et bien plus belle.
a écrit le 28/12/2012 à 20:02 :
Une gti diesel n existe par definition pas. Changez de métier!
Réponse de le 29/12/2012 à 22:06 :
J'ai cru que personne n'avait relevé, merci!
a écrit le 28/12/2012 à 19:41 :
C´est un repliqua de la Hyundai I-30 à 30 % plus chère ! La V40 aura du mal à percer !
Réponse de le 29/12/2012 à 12:05 :
Ils sont trop forts les Coréens ! Copiés par les suédois de Volvo...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :