La Bourse de Paris, en hausse, sur la barre des 3.000 points

 |   |  376  mots
Joli rebond de la Bourse de Paris à l'ouverture. Le CAC progresse de 2,14% à 3.017 points.

Schneider Electric bondit ce matin de 7,15% à 47,62 euros et enregistre la meilleure progression du CAC à l'ouverture. Le groupe annonce avoir dépassé ses objectifs 2005/2008. Pourtant, dès ce mois de janvier, Schneider Electric table sur un recul de sa marge opérationnelle de 15 à 12%

 

Les banques sont également particulièrement bien orientées: BNP Paribas prend 6,65% à 26,62 euros, Société Générale affiche une progression de 5,8% à 32,22euros. Crédit Agricole gagne 4,25% à 9,50 euros. L'assureur Axa est en hausse de 4,17% à 12,75 euros. Enfin  Dexia se maintient dans le vert (+1,9%) à 2,70 euros. Sur le reste du SRD, Natixis gagne 3,11% à 1,16 euro.

 

 

Veolia Environnement poursuit sa progression entamée hier à la faveur d'une hausse de recommandation de SG Securities. Le titre affiche un gain de 4,55% à 18,60 euros dans les premiers échanges.

Beau début de séance pour EADS: le titre gagne 2,44% à 13,41 euros. La compagnie russe Aeroflot a commandé 6 Airbus à la filiale du groupe européen. Le montant de la vente atteint 216 millions d'euros.

 

STMicroElectronics se maintient dans le vert. Le groupe de semi-conducteur prend 1,3% à 4,33 euros. Il a fait état hier soir d'une perte de 366 millions de dollars au quatrième trimestre.

 

En fait, on ne dénombre qu'une seule valeur dans le rouge sur le CAC en ce début de séance: Sanofi-Aventis: le titre laisse 0,97% à 44,86 euros. Le groupe pharmaceutique est pénalisé par les résultats en baisse de son concurrent suisse Novartis au quatrième trimestre. Même scénario pour Nicox sur le reste du SRD, le titre abandonne 1,75% à 8,43 euros.

 

Toujours sur le SRD, Carbonne Lorraine recule de 0,05% à 19,20 euros. L'équipementier électrique a annoncé une hausse de 8% de son chiffre d'affaires en 2008. Mais cette croissance s'est ralentie au quatrième trimestre, avec une augmentation des ventes de seulement 6%.

 

Enfin, NRJ Group chute de 5% à 5,50 euros. Le groupe de radio accuse une baisse de 7,9% de son chiffre d'affaires en 2008, dont 10,7% sur le seul quatrième trimestre. Il s'attend à un nouveau recul de ses ventes dans les mois à venir.

 

Pour finir, un détour par les marchés pétroliers et les devises: les cours du brut repartent à la hausse. Le baril de WTI américain s'échange contre 42,35 dollars et celui de Brent de la mer du Nord contre 44,67 dollars. Du côté des devises: l'euro remonte à 1,3289 dollars.

(également disponible en vidéo)

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Enfin un peu de pastel dans cette morosité financière ambiante !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :