Le Moyen Orient pèse toujours sur le marché parisien

 |   |  248  mots
Copyright Reuters
Toujours en proie aux tensions géopolitiques en Lybie et plus largement au Moyen-Orient, le CAC 40 poursuit son recul mardi. Après la baisse de 1,44 %, l'indice parisien reflue de 1,28 %, dans les premiers échanges.

Sans grande surprise, le marché parisien - comme l'ensemble des marchés financiers européens - reste fébrile ce matin, toujours en proie aux tensions et à l'instabilité politique en Lybie et plus généralement dans le monde arabe. A 9h15, le CAC 40 reflue de 1,25 % à 4.046,00 points.

Comme la veille, c'est bien entendu la dégradation de la situation en Lybie qui est au centre de l'attention des investisseurs. Surtout en ligne de mire c'est la flambée des cours du pétrole qui continue d'inquiéter. Alors que les cours du WTI se sont envolés de 7,28 %, mardi, à 93,52 dollars, ceux du Brent de la mer du Nord sont encore en hausse de 1,73 % ce matin et s'échangent désormais au-dessus des 107 dollars le baril.

Autant dire que les indicateurs et les maigres résultats d'entreprises attendus aujourd'hui ne devraient pas avoir beaucoup d'incidence sur la tendance. Côté macro-économique sont attendus aujourd'hui les mises en chantier ainsi que les permis de construire en France. Outre-Rhin doit être publié l'indice GSK sur le sentiment des consommateurs.

Côté entreprises, si une salve de résultats est attendue hors CAC 40, les investisseurs devraient scruter cette après-midi les résultats de Home Depot et de Wal-Mart aux Etats-Unis.

A 9h20, la seule valeur du CAC 40 en hausse est Carrefour avec un gain de 0,11 % tandis que la plus forte baisse revient à EADS avec une baisse de 3,54 %.

 

 

Retrouver un point complet sur l'actualité des marchés aux alentours de 10h00

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :