Alcatel chute sous l'effet de dégagements

 |   |  473  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Alcatel-Lucent a maintenu ses objectifs 2011 grâce à un premier trimestre tiré par la croissance de l'Amérique du Nord, des marchés des équipements mobiles et de la fibre optique. Malgré cela, le titre est la plus forte baisse du CAC 40 sous le poids de prises de bénéfices.

Dans la dernière ligne droite de son plan triennal de redressement, Alcatel -Lucent a maintenu ses prévisions 2011, esquivant les difficultés d'approvisionnement liées au Japon, mais sa génération de trésorerie est retombée dans le rouge au premier trimestre.

En Bourse, l'action de l'équipementier télécoms s'inscrivait en baisse de plus de 5 % en matinée. Les analystes anticipent des prises de bénéfices sur le titre qui semble cher. Après un bond de plus de 90% depuis le début de l'année, le titre se négocie près de 23 fois les bénéfices estimés pour 2011 par le consensus Facset. Selon un analyste parisien interrogé par Reuters et qui a requis l'anonymat, le recul s'explique également par les craintes sur l'impact du Japon sur les résultats du deuxième trimestre.

Au titre du premier trimestre, le groupe franco-américain a publié un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 15%, à 3,74 milliards d'euros, conforme à ce qu'attendaient les analystes. Le résultat d'exploitation ajusté est supérieur aux attentes, à 13 millions. La perte nette a été réduite à 10 millions. En revanche, au premier trimestre il a enregistré un flux de trésorerie négatif de 213 millions d'euros, après le redressement à 319 millions constaté au trimestre précédent.

" Alcatel a impressionné le marché par la croissance de ses ventes et les dirigeants ont eu un certain succès en réduisant les coûts opérationnels, mais pour nous le cash est l'ultime critère. Alcatel n'a pas montré qu'il peut dégager du cash régulièrement", juge Thomas Langer, analyste chez WestLB. L'analyste, dont la recommandation sur le titre est de "vendre", craint en outre un ralentissement en Amérique du Nord après la hausse de 40% au premier trimestre dans cette zone qui représente 40% des ventes totales du groupe.

"Ce n'est que le premier trimestre, mais c'est un bon début d'année et une indication claire que nous sommes en bonne voie pour devenir une entreprise normale cette année", a déclaré le directeur général, Ben Verwaayen, lors d'une conférence téléphonique. Alcatel a confirmé viser en 2011 une marge d'exploitation ajustée de plus de 5% en 2011 et une croissance plus rapide que le marché, dont il attend une hausse "autour de 5%".

Concernant les difficultés d'approvisionnement en composants liées au Raz-de-marée et à la catastrophe nucléaire survenus au Japon, le groupe a dit constater des difficultés sur sa chaîne d'approvisionnement, mais anticipe que celles-ci n'auront qu'un impact "limité" sur sa performance, grâce aux mesures mises en place pour y répondre. En outre, le directeur général du groupe a expliqué que la catastrophe japonaise ne modifiait pas ses attentes pour le marché des équipements télécoms en 2011.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :