Le CAC 40 tente d'accrocher les 4.000 points

 |   |  646  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le marché parisien poursuit son rebond de la veille, sur un rythme toutefois plus hésitant. Les investisseurs attendent de nombreuses statistiques macroéconomiques.

Après un beau rebond technique la veille, la Bourse de Paris tente de poursuivre sa dynamique haussière. Après une ouverture nettement positive, le marché parisien tendait néanmoins à réduire ses gains. A 9h47, le CAC 40 progressait de 0,09% à 3.982,61 points.

La reprise des cours des matières premières, qui avait porté la veille le rebond du marché, continue de conforter le mouvement d'achat des investisseurs. La tendance se fait néanmoins plus hésitante ce jeudi alors que beaucoup de statistiques macroéconomiques sont attendues.

Déjà, la Bourse de Tokyo a cédé du terrain ce matin après l'annonce d'une baisse plus marquée que prévu du PIB japonais au premier trimestre. Mercredi soir, les minutes de la Fed ont également montré les nombreux questionnements parmi les membres de l'institution sur la sortie du QE2.

Les opérateurs suivront dans l'après-midi les indicateurs américains du Conference Board ainsi que les ventes de logements anciens pour avril et les inscriptions hebdomadaires au chômage. L'Europe sera aussi regardée de près alors que les gouverneurs de la Banque centrale européenne se réuniront.

Valeurs en hausse

Dans un contexte de marché plus prudent, les investisseurs se tournent vers les valeurs défensives. En tête du CAC 40, EDF grimpe de 1,5% à 28,96 euros. Eric Besson a confirmé mercredi que le prix de gros de l'électricité nucléaire que l'électricien revendra à ses concurrents sera bien de 42 euros le mégawatt/heure (MWh) à partir du 1er janvier 2012 malgré l'avis défavorable de la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

De leur côté, Essilor gagne 1,2%, Danone 1,2% et Air Liquide 1%. 

Sanofi-Aventis prend 1,3% à 54,23 euros alors qu'Unicredit a relevé sa recommandation de vendre à conserver, avec objectif de cours porté de 48,5 à 56 euros.

Les valeurs pétrolières restent bien orientées dans le sillage du rebond des cours du pétrole. Première pondération de l'indice, Total soutient la tendance haussière avec un gain de 0,8% à 41,08 euros. Technip prend 1% et Vallourec 0,5%.

Valeurs en baisse

Le secteur du luxe subit des prises de bénéfices dans la foulée des résultats décevants publiés par le suisse Richemont. LVMH cède 1,4% à 118,55 euros et PPR 0,9% à 120,10 euros.

Le compartiment automobile, bien orienté depuis le début de l'année, cède aussi du terrain. Renault lâche notamment 0,3%.

Le secteur bancaire est également délaissé alors que les craintes persistent sur une restructuration de la dette grecque. Société Générale perd 0,5% et Crédit Agricole 0,2%.

Hors CAC 40

En tête du SRD, Plastic Omnium bondit de 3,5% à 22,69 euros. Le plasturgiste a annoncé le rachat des activités de réservoir d'essence de Ford pour un montant non précisé. 

Air France-KLM progresse de 1% à 12,01 euros après avoir annoncé son retour aux bénéfices en 2010-2011 à la faveur de la reprise du trafic et des réductions de coûts. La compagnie a toutefois renoncé à verser un dividende afin d'assurer ses objectifs à long terme, notamment la réduction de son ratio d'endettement.

Les perspectives de Soitec plaisent au marché. Le titre du fabricant de plaques de silicium s'adjuge 1,5% à 10,31 euros. La société a indiqué que l'activité continuait à s'accroître sur ses marchés, laissant entrevoir des perspectives positives malgré des taux de change défavorables.

A l'inverse, Saft décroche de 13,2% à 25,82 euros. Le partenaire du fabricant de batteries, Johnson Controls, a annoncé qu'il mettait fin à leur co-entreprise spécialisée dans l'automobile JCS. Or celle-ci était perçue comme le principal vecteur de croissance de l'entreprise par les analystes.

Devises et pétrole

Les cours du pétrole se stabilisent après leur nette remontée de la veille. Le baril de WTI américain s'échange contre 99,89 dollars et le baril de Brent de la Mer du Nord contre 112,34 dollars.

Sur le marché des devises, 1 euro vaut 1,4229 dollar.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :