Renault recule après ses résultats commerciaux

 |   |  357  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
Renault a annoncé lundi une hausse de 1,9% de ses ventes mondiales au premier semestre, la vigueur de la demande à l'international ayant compensé les problèmes d'approvisionnement qu'il rencontre en Europe. Mais le constructeur prévoit une croissance du marché automobile mondial moindre qu'initialement anticipé.

Sur les six premiers mois de l'année, Renault a commercialisé 1,374 million de voitures et de véhicules utilitaires légers dans le monde, un niveau historique, malgré le repli de 7,4 % des ventes en Europe. Malgré cette performance, la part de marché du constructeur s'est tassée à 3,7% contre 3,8% un an plus tôt. Le constructeur a revu en légère baisse sa prévision de croissance du marché automobile mondial en 2011 à cause des retombées sur le secteur de la catastrophe qui a frappé le Japon en mars dernier.

En Bourse, le titre a souffert. L?action qui se négocie près de 8 fois les bénéfices estimés pour 2011 par le consensus Facset a reculé de 3,53 % après avoir perdu 3,16 % vendredi dernier. Depuis le début de l?année, le repli atteint dorénavant plus de 13,07 %.

Le constructeur a annoncé prévoir pour l'ensemble du marché une progression de 3 à 4% cette année, alors qu'en janvier il visait une croissance de plus de 4%. Entre-temps, a-t-il expliqué, l'industrie automobile japonaise a été ébranlée par le ras de marrée et la catastrophe nucléaire qui ont frappé l'archipel, entraînant d'importantes perturbations dans l'approvisionnement du secteur mondial. Et les résultats en Europe sont ressortis mitigés du fait de ruptures d'approvisionnement dans la filière fournisseurs, notamment au niveau des motorisations diesel.

Ces problèmes, indique le constructeur, devraient être résorbées à partir de juillet. Le groupe a donc maintenu entre zéro et -2% sa prévision pour le marché européen et relevé celle pour la France à -4%/-6%, contre -8/-10% attendu en janvier dans le sillage de l'arrêt des primes à la casse.

Mais selon certains intervenants, cette objectif sera difficielement atetignable. Selon les derniers indicateurs composites avancés de l'OCDE, la plupart des grandes économies mondiales devrait avoir décéléré en mai. Ces indicateurs suggèrent un ralentissement au Canada, en France, en Allemagne, en Italie, au Royaume-Uni, ainsi qu'au Brésil, en Chine et en Inde. Parallèlement, des signes d'inflexion du cycle de croissance émergent aux Etats-Unis, au Japon et en Russie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/07/2011 à 5:25 :
La valeur boursière de renault est une vrai bulle boursière qui ne reflète pas les perspectives négatives de Renault. Comme toute bulle, elle finira par s'effondrer, imploser. Tant pis pour ceux qui croient au père noel et aux histoires de communication.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :