Lafarge en hausse après la cession de ses activités plâtre

 |   |  287  mots
Copyright Reuters
Lafarge a progressé en Bourse après l'annonce de la cession de ses activités de plâtre en Australie. Une décision qui s'inscrit dans la stratégie de désendettement du groupe de construction.

L'action Lafarge a repris des couleurs vendredi à la Bourse de Paris. Le titre du premier cimentier mondial a grimpé de 0,96% à 40,12 euros. Sur l'année, le titre affiche tout de même encore un repli de 14,49 %.

Une progression alimentée par l'annonce de la vente de ses activités de plâtre en Australie à son concurrent Allemand Knauf pour un montant de 120 millions d'euros. Lafarge détient en Australie deux usines de plaque de plâtre et autres produits associés, ainsi qu'un réseau national de distribution. La transaction devrait être bouclée d'ici la fin du troisième trimestre.

D'après une note de CM-CIC Asset Management, " le prix de la cession de Lafarge Gypsum Ltd. est satisfaisant ". Le montant de la vente représente également neuf fois environ l'Ebitda (revenus avant intérêts et taxes) de 13 millions d'euros généré l'an dernier par l'activité.

Le groupe poursuit ainsi son désengagement de l'activité de plâtre, le plus petit de ses secteurs d'activité, dans le but de réduire son endettement. Le premier cimentier mondial avait déjà annoncé la semaine dernière être entré en négociations exclusives avec le belge Etex pour lui céder son plâtre européen et sud-américain, soit les deux-tiers environ de cette activité, pour un montant net de 850 millions d'euros. Par ailleurs, en mai dernier, Lafarge avait dévoilé la vente d'actifs ciment et béton aux Etats-Unis.

En février dernier le groupe s'était engagé à réduire sa dette de deux milliards d'euros. Il espère pouvoir réaliser ces économies grâce à la réduction des dividendes, à la réduction des investissemnts et au désengagement dans la branche plâtre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :