Wall Street progresse après les chiffres de l'emploi

 |   |  513  mots
Copyright Reuters
Après avoir aligné trois séances de forte hausse, les marchés américains semblent vouloir aligner une quatrième hausse consécutive ce vendredi. Le marché est porté par l'annonce de créations d'emplois plus importantes que prévu ces derniers mois aux Etats-Unis.

Après avoir ouvert sur une note indécise, les marchés américains semble prendre le chemin de la hausse ce vendredi. Après trois séances consécutives de hausse, l'annonce de créations d'emplois plus importantes que prévu dans le secteur non-agricole en septembre tend à compenser les prises de bénéfices. Aux alentours de 16h00, le Dow Jones gagne 0,58 % à 11.187,36 points. Le Standard & Poor's , plus large, oscille autour de l'équilibre (+0,15 %) à 1.166,77 points, tandis que le Nasdaq recule de 0,30% à 2.499,20 points.

Selon des statistiques officielles publiées vendredi, l'économie américaine a créé nettement plus d'emplois que prévu en septembre. Par ailleurs, les créations d'emplois des mois précédents ont été revues à la hausse. Le mois dernier, 103.000 emplois non-agricole ont été créés alors que les économistes anticipaient en moyenne 60.000 créations. Dans l'ensemble, le secteur privé a créé en septembre 137.000 emplois, contre 100.000 attendus après 42.000 en août (révisé en hausse de +17.000). Une accélération tout de même insuffisante pour faire refluer le taux de chômage qui reste à 9,1 %, conformément aux attentes des analystes. En outre, la statistique très décevante du mois d'août, qui faisait état de créations d'emplois nulles, a été révisée pour faire ressortir 57.000 créations d'emplois. Celle de juillet a également été revue à la hausse, à 127.000 contre 85.000 précédemment.

Des annonces que les investisseurs ont bien accueilli. Elles pourraient en effet atténuer les craintes d'un retour en récession.

Sur le front des valeurs, Smith & Wesson s'envole de 12,50 %. L'armurier a annoncé réfléchir à une cession de ses activités dans la sécurisation des sites afin de se concentrer sur son coeur de métier des armes à feu.

Désireux de se diversifier, le groupe avait acquis en 2009 l'entreprise de sécurité Universal Safety Response, mais a depuis été confronté à un déclin persistant de son chiffre d'affaires sur ce segment.

Eli Lilly progresse de 0,73 %. Les autorités américaines de régulation pharmaceutique ont approuvé jeudi l'usage du Cialis, conçu pour traiter les disfonctionnements érectiles, dans le traitement de l'hypertrophie de la prostate.

Goldman Sachs recule de 1,76 %. L'une des unités de Lehman Brothers Holdings a lancé des poursuites judiciaires contre Goldman Sachs en l'accusant d'avoir utilisé de faux prétextes pour éviter de conclure un accord d'au moins 385 millions de dollars sur une transaction immobilière.

Yohoo se replie de 1,28 %. Le groupe devrait céder sa part de 35% du capital de Yahoo Japan avant même la conclusion de son étude de stratégie générale, et peut-être dans les semaines à venir, rapporte le Financial Times. Yahoo détient Yahoo Japan conjointement avec l'opérateur nippon de téléphonie mobile Softbank.

Metlife lâche 0,88 %.Le leader de l'assurance-vie aux Etats-Unis a annoncé jeudi qu'il prendrait jusqu'à 275 millions de dollars de charges au troisième trimestre, notamment pour accroître ses réserves destinées aux contrats dont il pense que le souscripteur est décédé sans qu'aucune demande n'ait été formulée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :