Wall Street enchaîne une septième séance de baisse

 |   |  269  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les places américaines ont enregistré une nouvelle baisse vendredi. Et elles ont enregistré leur plus mauvaise semaine de Thanksgiving depuis 1932.

Après six séances de baisse, Wall Street n'est pas parvenu à interrompre l'hémorragie ce vendredi. Les places américaines avaient pourtant ouvert en légère hausse, malgré les taux record en Italie lors d'une émission de dette. Mais la dégradation de la note de la Belgique par Standard & Poor's les a fait passer dans le rouge en fin de séance, dans des volumes très faibles. Wall Street enregistre sa septième séance consécutive de baisse et vient de connaître sa plus mauvaise semaine de Thanksgiving depuis 1932.

A la clôture, le Dow Jones perd 0,23% à 11.232 points, le S&P 500 recule de 0,27% à 1.159 points et le Nasdaq abandonne 0,75% à 2.442 points.

Du côté des valeurs, AT&T perd 0,51% à 27,41 dollars. L'opérateur américain a annoncé jeudi qu'il inscrirait dans ses comptes une charge exceptionnelle de quatre milliards de dollars pour couvrir le coût d'un éventuel échec de son projet de reprise de T-Mobile USA, une opération dont l'issue semble de plus en plus compromise.

Wal-Mart progresse de 0,44% à 56,89 dollars. L'Inde a libéralisé jeudi son secteur de la distribution, ce qui va permettre à des géants mondiaux comme le groupe américain ou son rival Carrefour de prendre pied sur un marché estimé à 450 milliards de dollars 

Enfin, Gap cède 1,01% à 17,62 dollars.  Le numéro un américain de la distribution textile a déclaré vendredi qu'il ambitionnait de multiplier par trois son réseau de magasins en Chine l'an prochain. Le groupe souhaite passer de 15 enseignes au terme de son année fiscale, fin janvier 2012, à 45 à la fin de l'exercice suivant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2011 à 0:07 :
Eh oui! et personne n'ose s'attaquer à eux.
Pour les agences de notation tout va bien de l'autre coté de l'atlantique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :