Le CAC 40 bondit au-dessus des 3.000 points

 |   |  580  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le rebond de l'indice parisien s'est accéléré au fil de la journée, les investisseurs ayant pris le parti d'achats à bon compte en cette fin d'année.

La journée de lundi, marquée par de très faibles volumes, aurait pu faire craindre une semaine très calme à la Bourse de Paris à quelques jours de Noël. Finalement, ce mardi, le CAC 40 a signé une très belle séance de rebond dans un volume d'affaires étoffé de plus de 4 milliards d'euros. A la clôture, l'indice grimpe de 2,73% à 3.055,39 points. Il renoue ainsi avec le seuil symbolique des 3.000 points qu'il n'avait pas réussi à sauver en clôture depuis le 13 décembre dernier.

Les investisseurs se sont lancés dans des achats à bon compte encouragés par des indicateurs économiques encourageants de part et d'autre de l'Atlantique. Le marché a d'abord reçu du soutien grâce au baromètre Ifo du moral des entrepreneurs allemands pour décembre. L'indice a progressé pour le deuxième mois consécutif, à 107,2 points contre 106,6 points, alors que les économistes pensaient que le moral des entrepreneurs serait miné par l'aggravation de la crise en zone euro.

Par la suite, les opérateurs ont très favorablement réagi à l'embellie du marché immobilier américain. Contre toute attente,  les mises en chantier de logements ont rebondi de 9,3% par rapport à octobre. Les analystes tablaient sur une baisse de 0,2%. Dans la foulée, l'ouverture des places américaines en forte hausse a d'autant plus alimenté le courant acheteur.

Surtout que les tensions en Europe sur la dette souveraine se sont également apaisées quelque peu à la faveur d'un emprunt espagnol qui s'est réalisé dans de bonnes conditions. Le Trésor espagnol a levé 5,64 milliards d'euros en bons à 3 et 6 mois pour sa dernière émission obligataire de l'année, à des taux en forte baisse et en dépassant pour la troisième fois consécutive l'objectif du gouvernement.

Sur le front des valeurs

Les investisseurs sont revenus en force sur les valeurs les plus cycliques, et notamment le compartiment bancaire. Crédit Agricole bondit de 6,95%, BNP Paribas grimpe de 6,03% et Société Générale de 4,65%.

Le secteur automobile a aussi été plébiscité : Renault progresse de 6,33%, Peugeot de 6,43% et Michelin de 4,94%. Très attaqué ces dernières semaines, Alcatel-Lucent s'envole carrément de 10,65% pour signer la meilleure performance du CAC 40.

A l'inverse, les valeurs dites défensives ont été délaissées. Unique valeur du CAC 40 à terminer la journée en baisse, Danone recule de 0,33%, affecté par un abaissement de recommandation de Credit Suisse. Essilor ne gagne que 0,44% et Pernod Riard de 0,87%.

Dexia, dont la cotation a été un temps suspendue, a d'abord chuté avant de se reprendre et de clôturer en hausse de 1,49%. La banque a annoncé que Dexia Luxembourg allait être cédée pour 730 millions d'euros, pour 90% à des investisseurs du Qatar et pour 10% au Luxembourg.

A contre-tendance du rebond du marché, la chute a été rude pour Interparfums. Le titre du fabricant de parfums décroche de 13,63%. Le groupe a annoncé que Burberry avait exercé son option en vue d'évaluer le prix de rachat de son contrat de licence. Le groupe britannique devrait fixer avant le 31 juillet 2012 s'il souhaite le racheter. Or, cette licence est cruciale pour Interparfums qui réalise plus de 50% de son chiffre d'affaires avec Burberry.

Devises et pétrole

L'euro reprend du terrain face au billet vert pour repasser le seuil de 1,31 dollar (1 euro pour 1,3119 dollar).

De leur côté, les cours du brut évoluent  en nette hausse. Le baril de WTI s'échange contre 97,14 dollars et le baril de Brent contre 106,49 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :