Vallourec tient le haut du pavé après avoir confirmé ses objectifs

Vallourec, le leader mondial des solutions tubulaires premium, s'envole de 5,5% à 33,34 euros après avoir confirmé son objectif de marge sur l'ensemble de l'exercice et annoncé que son activité avait continué de bénéficier de la croissance des ventes sur le marché du pétrole et du gaz, et ce dans toutes les régions.

3 mn

(Crédits : BLOOMBERG NEWS)

Le chiffre d'affaires consolidé, qui s'élève à 1, 334 milliards d'euros au troisième trimestre 2012, est resté à un niveau équivalent à celui du deuxième trimestre 2012. Cependant, au cours des neuf premiers mois, le chiffre d'affaires consolidé a atteint 3, 861 milliards d'euros, en hausse de 3% par rapport aux neuf premiers mois de 2011.

Par rapport au deuxième trimestre, le secteur de la pétrochimie, qui représente désormais 60% du chiffre d'affaires total du Groupe (contre 52% à la même période l'an passé), a tiré son épingle du jeu avec une croissance de 6%. Au cours des neuf premiers mois de l'année, le secteur de la pétrochimie affiche même une croissance de 19% alors que le chiffre d'affaires de la branche pétrole et gaz est resté stable à 2,332 milliards d'euros.

Par ailleurs, le résultat net s'inscrit en hausse de 6% par rapport au T2 à 76 millions d'euros. En revanche sur les neufs premiers mois de l'année le résultat net part du groupe est tombé à 147 millions, en baisse de 48% par rapport au neufs premières mois de 2011.

Forte demande pour les opérations offshore complexes

« Nous avons bénéficié d'un bon niveau de prises de commandes au cours du trimestre, avec une forte demande pour les opérations offshore complexes, et plusieurs appels d'offres importants sont encours. En revanche, la demande sur les marchés industriels est restée morose, sans qu'aucune amélioration ne soit attendue compte tenu du contexte macro-économique dégradé. Nous continuons d'adapter le niveau d'activité de nos usines européennes et les mesures de réduction de coûts portent leurs fruits a souligné le groupe dans son communiqué.

Pour autant, et compte tenu de son carnet de commandes et de la poursuite des initiatives de réduction des coûts, Vallourec maintient son objectif d'un taux de marge brute d'exploitation proche de 15% sur l'ensemble de l'année 2012.

La structure bilancielle reste d'ailleurs équilibrée avec un flux de trésorerie positif de 24 millions d'euros au cours du trimestre ce qui ramène la consommation de trésorerie à 449 millions d'euros sur les neuf premiers mois de l'année. L'endettement net au 30 septembre 2012 s'élève à 1 643 millions d'euros, soit 32,0% des capitaux propres.

S'adapter à la métamorphose du secteur

Il n'en reste pas moins que Vallourec doit absolument s'adapter à la métamorphose de son secteur, à savoir le transfert du forage de gaz non- conventionnel vers celui du pétrole non-conventionnel. En utilisant la même technologie que pour le gaz, celle de la fracturation hydraulique, le forage de pétrole non conventionnel est en effet promis à un avenir radieux, notamment aux Etats-Unis avec l'essor du pétrole de schiste. Le Dakota du Nord et le Montana sont en pleine expansion pétrolière. Avec 500 000 barils par jour, la production de Dakota du Nord est désormais équivalente à celle de l'Équateur, l'un des membres de l'Opep. On estime à ce titre que dans les cinq ans à venir, la production américaine de pétrole aura augmenté d'un million de barils par jour.

Grâce à son solide portefeuille clients et à sa gamme de produits unique, Vallourec a une carte à jouer dans l'essor du pétrole non conventionnel. D'ailleurs, au cours du troisième trimestre « les ventes aux Etats-Unis ont bénéficié d'un mix favorable et d'un niveau de prix permettant de maintenir les marges, en dépit d'une pression croissante sur les prix des fournisseurs de services pétroliers » a souligné le groupe.

Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 08/11/2012 à 20:57
Signaler
Réjouissons nous une entreprise Française qui marche et qui progresse, pas chez nous ailleurs . Messieurs les politiques "Osez le faire" et adaptez vous en... ...En utilisant la même technologie que pour le gaz, celle de la fracturation hydraulique,...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.