La guerre des changes est déclarée

 |  | 691 mots
Lecture 4 min.
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

MonFinancier

 

Les Chinois accélèrent leur programme "révolutionnaire" de remise à plat des fondations de leur croissance. Ce week end ils ont annoncé un élargissement de la fourchette de fluctuation du yuan qui passe de 1% à 2%. Dans quelques mois, le yuan flottera librement. Le but à court terme est de faire baisser le yuan pour relancer les exportations. Comme l'a fait le Japon l'année passée.

LA GUERRE DES CHANGES
Dans chaque zone économique, la croissance est sous pression et la monnaie reste l'arme de relance la plus simple en théorie. Les Japonais l'ont utilisée massivement l'année dernière. Les pays émergents l'ont fait aussi parfois contre leur gré, les États-Unis le font en permanence et maintenant les Chinois le font. Du coup, vous avez compris, il ne reste qu'une cible, l'euro. Et l'euro grimpe malgré une des situations géopolitiques à nos portes les plus dangereuses depuis des décennies. Voir l'édito

L'EURO TROP FORT
La banque Centrale Européenne ne réagit pas pour l'instant. Elle va devoir le faire si l'euro passe au-dessus des 1.40. Il ne lui reste plus beaucoup d'armes. Sauf des taux à court terme négatifs. Cette guerre des changes va être violente.

LA SPIRALE INFERNALE
La Crimée a massivement voté pour son rattachement à la Russie. Et Vendredi la Russie va officiellement accepter ce rattachement. Le problème c'est que ni les Européens ni les Américains ne peuvent faire machine arrière. Ils se sont "engagés" à prendre des sanctions contre la Russie et ils ne peuvent pas perdre la face. Et pourtant l'annexion de la Crimée est irréversible. Cette tension va peser toute la semaine sur les marchés.

SFR
Beaucoup d'articles ce week-end et ce matin sur le choix de Vivendi . La raison la plus souvent avancée pour expliquer que Vivendi ait choisi Numericable est la rapidité d'exécution. Numericable avait travaillé sur le dossier depuis de très longs mois et la Commission de la Concurrence devrait accepter plus rapidement ce deal qu'il ne l'aurait fait avec Bouygues.

L'AUTRE EXPLICATION
pour l'échec de Bouygues. Son offre était soutenue par Montebourg...

LAMENTABLE
Montebourg, toujours lui, et Pellerin demandent au patron de...

 

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct 
LA GUERRE DES CHANGES
Dans chaque zone économique, la croissance est sous pression et la monnaie reste l'arme de relance la plus simple en théorie. Les Japonais l'ont utilisée massivement l'année dernière. Les pays émergents l'ont fait aussi parfois contre leur gré, les États-Unis le font en permanence et maintenant les Chinois le font. Du coup, vous avez compris, il ne reste qu'une cible, l'euro. Et l'euro grimpe malgré une des situations géopolitiques à nos portes les plus dangereuses depuis des décennies. Voir l'édito

L'EURO TROP FORT
La banque Centrale Européenne ne réagit pas pour l'instant. Elle va devoir le faire si l'euro passe au-dessus des 1.40. Il ne lui reste plus beaucoup d'armes. Sauf des taux à court terme négatifs. Cette guerre des changes va être violente.

LA SPIRALE INFERNALE
La Crimée a massivement voté pour son rattachement à la Russie. Et Vendredi la Russie va officiellement accepter ce rattachement. Le problème c'est que ni les Européens ni les Américains ne peuvent faire machine arrière. Ils se sont "engagés" à prendre des sanctions contre la Russie et ils ne peuvent pas perdre la face. Et pourtant l'annexion de la Crimée est irréversible. Cette tension va peser toute la semaine sur les marchés.

SFR
Beaucoup d'articles ce week-end et ce matin sur le choix de Vivendi . La raison la plus souvent avancée pour expliquer que Vivendi ait choisi Numericable est la rapidité d'exécution. Numericable avait travaillé sur le dossier depuis de très longs mois et la Commission de la Concurrence devrait accepter plus rapidement ce deal qu'il ne l'aurait fait avec Bouygues.

L'AUTRE EXPLICATION
pour l'échec de Bouygues. Son offre était soutenue par Montebourg...

LAMENTABLE
Montebourg, toujours lui, et Pellerin demandent au patron de...
Lire la suite ]]>

 

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/03/2014 à 12:10 :
Va-t-on demander à tous les investisseurs étrangers de transférer leur fortune en France ? Mme Pellerin a inventé une nouvelle loi ! Quelle imbécilité, mais avec ce gouvernement plus rien n'étonne, il est aussi mauvais que celui de Sarkozy, l'arrogance en moins.
a écrit le 17/03/2014 à 10:42 :
l'euro va tuer notre économie

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :