Alibaba se lance en Bourse à Hong Kong : le jackpot pour Jack Ma

 |   |  259  mots
Le groupe fondé par l'excentrique multimilliardaire Jack Ma, déjà coté à Wall Street depuis 2014, devrait pouvoir lever près de 10 milliards d'euros via cette introduction en Bourse lancée le 15 novembre. Il s'agit de la plus grosse opération du genre à Hong Kong depuis 2010. (Photo: Jack Ma, sur scène, le 10 septembre dernier pour le 20e anniversaire d'Alibaba)
Le groupe fondé par l'excentrique multimilliardaire Jack Ma, déjà coté à Wall Street depuis 2014, devrait pouvoir lever près de 10 milliards d'euros via cette introduction en Bourse lancée le 15 novembre. Il s'agit de la plus grosse opération du genre à Hong Kong depuis 2010. (Photo: Jack Ma, sur scène, le 10 septembre dernier pour le 20e anniversaire d'Alibaba) (Crédits : Reuters)
Alibaba avait prévu d'entrer sur la place asiatique l'été dernier mais avait remis son projet à plus tard en raison de la guerre commerciale sino-américaine et de la crise politique à Hong Kong. Malgré les manifestations et l'accroissement des violences, Alibaba n'a pas voulu différer l'opération, qu'il a présentée comme un signe de confiance envers la grande place financière du sud de la Chine. Ce mardi matin, le titre s'inscrivait à 187 dollars dès le début de la cotation, soit une hausse de 6,25% par rapport à son prix d'introduction.

L'action du géant chinois du commerce en ligne Alibaba bondissait de plus de 6% à la Bourse de Hong Kong mardi, son premier jour de cotation sur la place asiatique.

Le groupe fondé par l'excentrique multimilliardaire Jack Ma, déjà coté à Wall Street depuis 2014, devrait pouvoir lever près de 10 milliards d'euros via cette introduction en Bourse lancée le 15 novembre. Il s'agit de la plus grosse opération du genre à Hong Kong depuis 2010.

Vendu au prix unitaire de 176 dollars hongkongais (HKD), le titre s'inscrivait à 187 dollars dès le début de la cotation, soit une hausse de 6,25%.

Alibaba avait prévu d'entrer sur la place asiatique l'été dernier mais avait remis son projet à plus tard en raison de la guerre commerciale sino-américaine et de la crise politique à Hong Kong.

Pendant les manifestations, les affaires continuent

Malgré l'accroissement des violences, Alibaba n'a pas voulu différer l'opération, qu'il a présentée comme un signe de confiance envers la grande place financière du sud de la Chine.

"En cette période de changement, nous continuons à croire que l'avenir de Hong Kong reste resplendissant. Nous espérons contribuer, à notre manière, à l'avenir de Hong Kong", avait assuré le PDG du groupe, Daniel Zhang, lors du lancement de l'opération.

Alibaba avait annoncé alors un prix maximum par action de 188 HKD puis avait dû se résoudre à un prix de vente de 176 HKD.

Le mastodonte chinois avait réalisé en 2014 à Wall Street la plus grosse introduction en Bourse de tous les temps en récoltant 25 milliards de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/11/2019 à 14:31 :
Je suis Alibaba depuis les débuts, un choix prodigieux de produits liés à la créativité folle des chinois, des prix dingues, mais par grosses quantités, seul gros défaut: aucun système de paiement cohérent, que Américan express, ni paypal , ni mastercard.
Or utiliser América Express en campagne tient des coulisses de l'exploit.
Je n'ai malheureusement pas réussi à faire ouvrir un compte dans mon usine, il y avait des accointances avec un gros vendeur américain seulement 4x plus cher.
Ils restent toujours les meilleurs, exemple il y a une épidémie de moteurs de tondeuses électriques, totalement introuvable en France, même e-bay, sur Alibaba 8,90€, mais par 50 snif!
Il y a 10ans j'ai fait le tour de France pour acheter une ligne d'extrusion de pellets, totalement introuvable, j'ai oublié mon projet faute de machines pas de clients, il y a peu ben j'ai trouvé sur Alibaba la ligne qui m'a manqué 60000€, ils ont tout ces Chinois même ce qui n'existe pas encore, tout est sur Alibaba.
Pourquoi son équivalent n'a jamais éxisté en France, un truc à la porte des plus petites eti, même de 10 personnes, un manque d'imagination sans doute, et si notre chômage était du aux impossibilités de se procurer l'outil, la machine le service etc, ou le mec du bout du monde qui vous commande l'objet que vous n'arrivez pas à vendre.
a écrit le 26/11/2019 à 10:04 :
Ok un succès, super, mais quel intérêt au sein d'une économie dont les dès sont pipés ? L'Etat chinois faisant la pluie et le beau temps en la matière. Vous me direz partout les dés sont pipes ok mais quand même aux états unis on ne voit rien dépasser par contre partout ailleurs c'est tellement grossier...
Réponse de le 26/11/2019 à 14:30 :
Au blasé, toujjours la même rengaine, changer de disque...
Réponse de le 28/11/2019 à 10:05 :
Message a Nicolas, Je ne comprends pas pourquoi passer du temps a écrire cela, sans rien écrire du sujet? je trouve cela étrange de perdre du temps pour cela. Si ce n'est adhérer donc, mais pour cela, il me semble que cela mérite dont un soutien et pas une critique si l'on est pas d’accord, non?

ce qui m'intéresse sur le sujet, c'est qu'effectivement il sera un player autre que amazone et qui objectivement n'a qu'un marché a venir ici en europe a minima.

Mais tout cela dit aussi, si l'on sait que le plus riche du monde est Français, (enfin il tente de prendre la nationalité autre ).

Du coup, il serait plus intéressant d'argumenter sur le sujet, car du fait de ces entreprises, pour ce qui me concerne, créatif, j'ai bien compris que ces fortunes se font sur l'inertie d'un système dont l'objectif est l'argent, pour eux......

Donc il est bien d'avoir des points de vue qui permettent d'en avoir conscience.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :