Baisse surprise des ventes d'iPhone, l'action Apple en recul

 |   |  634  mots
Le 9 janvier 2007, Steve Jobs lançait son smartphone qui révolutionnait la téléphonie mobile. Dix ans après, le produit phare de la marque à la pomme compte plus de 1 milliard d'unités vendues dans le monde. Les analystes attendent beaucoup de l'édition spéciale 10e anniversaire, prévue en septembre prochain, qui pourrait donner un coup de fouet aux ventes.
Le 9 janvier 2007, Steve Jobs lançait son smartphone qui révolutionnait la téléphonie mobile. Dix ans après, le produit phare de la marque à la pomme compte plus de 1 milliard d'unités vendues dans le monde. Les analystes attendent beaucoup de l'édition spéciale 10e anniversaire, prévue en septembre prochain, qui pourrait donner un coup de fouet aux ventes. (Crédits : Reuters)
La bonne nouvelle espérée par la Bourse, très enthousiaste lundi 1er mai, ne s'est pas concrétisée tout à fait comme prévu : le géant mondial de l'informatique a confirmé d'excellents résultats mais avec un bémol de taille : une baisse inattendue de ses ventes d'iPhone. Plusieurs facteurs pourraient expliquer ce phénomène.

Les ventes d'iPhones au deuxième trimestre ont déçu les analystes, qui attendaient le chiffre de 52,3 millions d'unités. Mais le géant informatique américain a annoncé mardi soir que seulement 50,76 millions de son produit phare avaient été vendus au cours des trois premiers mois de 2017, son deuxième trimestre fiscal. Pour les analystes, 1,5 million de ventes manquent à l'appel. D'autant que, l'an dernier, Apple avait vendu pas moins de 51,19 millions d'iPhones pour la même période. D'où vient cette baisse surprise, à rebours des bonnes ventes du premier trimestre ?

Des acheteurs impatients d'acheter le prochain iPhone ?

Pour justifier cette contre-performance, le groupe de Tim Cook avance une première explication : l'hypothèse de reports d'achats de ses clients dans l'attente du lancement de l'édition célébrant le dixième anniversaire de son produit phare. Ce lancement de la nouvelle gamme de l'iPhone est prévu pour septembre et, de fait, les attentes des investisseurs sont fortes qui espèrent que l'édition 10e anniversaire donnera effectivement un coup de fouet aux ventes.

A l'appui de cet argument de l'attentisme des acheteurs, il faut rappeler qu'Apple lance généralement ses nouveaux modèles d'iPhone en septembre et que les ventes bondissent ensuite en période de fin d'année avant que la demande ne ralentisse, les acheteurs attendant le renouvellement suivant. Au titre des nouvelles fonctionnalités qui font saliver les aficionados, les spécialistes évoquent le rechargement sans fil, la reconnaissance faciale 3D et un écran incurvé.

Une baisse qui s'expliquerait par une différence de comptabilisation

La baisse des ventes a par ailleurs été relativisés par le directeur financier Luca Maestri, qui a mis en avant des spécificités de comptabilisation par Apple. Ainsi, le groupe fait état de ventes dites "sell-in" qui correspondent au nombre d'exemplaires de l'iPhone vendus aux distributeurs plutôt que les ventes dites "sell-through", c'est à dire effectivement réalisées avec les consommateurs finaux. Maestri a ainsi expliqué qu'Apple avait réduit les stocks au sein de son réseau de distribution au détail de 1,2 million d'unités au cours du trimestre, ce qui signifie que les ventes aux utilisateurs finaux ont porté sur 52 millions d'unités.

Pour James McQuivey, analyste chez Forrester Research, interrogé par Reuters, "il y a un ralentissement général de la demande de téléphones avec lequel il faut composer et des anticipations d'améliorations majeures, tout cela atténue le choc du ratage de ce trimestre".

Mais il prévient aussitôt :

"Si nous voyons Apple minimiser les attentes avant le prochain cycle d'améliorations, cela pourrait signifier que le groupe n'est pas confiant dans sa capacité à les dépasser."

Chiffre d'affaires en hausse, et bénéfice meilleur que prévu

En dépit du recul des ventes publiées en volume, le chiffre d'affaires de l'iPhone a progressé de 1,2% sur le trimestre, grâce à un prix moyen plus élevé. Le bénéfice net du deuxième trimestre est ressorti à 11,03 milliards de dollars, soit 2,10 dollars par action, contre 10,52 milliards de dollars (1,90 dollar par action) un an auparavant. Les analystes s'attendaient en moyenne à un bénéfice par action de 2,02 dollars par action, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S. Le chiffre d'affaires a progressé de 4,6% à 52,90 milliards de dollars sur le trimestre contre 53,02 milliards attendu par les analystes.

Après un nouveau record lundi 1er mai, le titre recule en Bourse

En Bourse, lundi 1er mai, l'action Apple avait atteint un sommet de 146,30 dollars et conservait à 16h00 GMT un gain de 1,80% à 146,23 dollars, contribuant à la hausse de l'indice Nasdaq Composite qui grimpait de 0,58% à 6.082,66 points après avoir lui-même signé un nouveau record à 6.083,76.

Mardi 2 mai au soir, dans les transactions d'après Bourse, l'action Apple cédait 1,9% à 144,65 dollars.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/05/2017 à 11:11 :
Tu m'étonnes, vendre des téléphones à 1200 euros alors qu'on trouve les mêmes à 200 euros c'est à la limite du suicide commercial surtout en cette époque de baisse permanente du pouvoir d'achat.
Réponse de le 03/05/2017 à 11:52 :
Les mêmes à 200€, la bonne blague...
Réponse de le 03/05/2017 à 13:02 :
Et oui mon ami vous payez cher la petite pomme croquée sur votre smartphone, très cher. Mais assumez par contre hein, merci.
Réponse de le 03/05/2017 à 23:09 :
@tous : de toutes façons ils sont tous produits en Chine. Mais il est vrai qu'à performances égales un IPhone est au moins 20 à 30% plus cher.
a écrit le 03/05/2017 à 10:55 :
Et retirer la prise jack a peut être saoulé les milliards d'humains qui possèdent un casque ou des écouteurs avec connecteur jack et qui refusent d'avoir des ondes dans leurs oreilles, comme avec les écouteurs apple par exemple (à 179 euros)...
Apple n'a pas tout le temps que de bonnes idées !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :