Le mystère de l'économie américaine

 |   |  328  mots
(Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Il n'est pas facile de comprendre ce qui se passe sur l'économie américaine.

Les indicateurs se suivent et sont contradictoires.

Alors que le pays est en situation de plein-emploi, avec un taux de croissance encore relativement élevé, certains prédisent déjà une récession.

CONTRADICTOIRE
Il y a quelques jours on apprenait que les États-Unis fêtaient leur 100ème mois de croissance de l'emploi avec plus de 300 000 créations d'emplois malgré le shutdown.
Et pourtant le patron de la Banque centrale américaine nous alertait sur les risques de fort ralentissement.
Et hier on apprenait que les ventes au détail aux États-Unis avaient baissé de 1.2% en décembre, la plus forte baisse depuis 10 ans, depuis la crise des subprimes.

LES PRÉVISIONNISTES PERDUS
Ils sont tous d'accord sur le fait que l'économie américaine va ralentir après ce qui va être le plus long cycle de croissance de l'histoire du pays.
L'effet de la baisse massive des impôts par Trump commence à se dissiper.
Mais personne n'est capable d'estimer l'ampleur du ralentissement.
Entre ceux qui prévoient 1.5% de croissance et ceux qui prévoient une récession.
Rappelons que les États-Unis sont la locomotive de la croissance mondiale et qu'un fort ralentissement de son économie serait extrêmement dommageable.

MÊME LE PORTUGAL
Depuis que la baisse du chômage a été annoncée en France, de 9.1% à 8.8%, le plus bas niveau depuis 10 ans, on a le sentiment qu'il faut aller fêter cela sur les Champs, un autre jour que le samedi bien sûr, tellement l'événement est exceptionnel.
Il faut relativiser.
La plupart des grands pays développés font mieux que nous et une grande partie est en situation de plein-emploi.
Le Portugal, qui était en faillite en 2010, a un taux de chômage qui est passé en dessous de 7%!!! Avec...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/02/2019 à 5:20 :
Monsieur Fiorentino vous oubliez dans votre demonstration de dire pourquoi meme le Portugal s'en sort mieux que la France. La reponse est simplisime, ils n'ont pas d'enarques aux postes cles.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :