La Fondation Essec, une vocation sociale et internationale

 |   |  818  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 AFP)
L'Essec a créé en septembre 2011 sa fondation sous l'égide de la Fondation de France. L'objectif est d'apporter des fonds en parallèle des fonds classiques de l'école et d'accompagner la réalisation de grands projets sociaux, internationaux et académiques.

L'Essec avait déjà fait appel à la générosité de ses alumni. Une précédente levée de fonds lui avait permis de récolter plus de 26 millions d'euros entre 2003 et 2008. L'innovation cette année consiste à donner un cadre pérenne et transparent à cette solidarité. La structure juridique d'une fondation lui permet aujourd'hui d'organiser la collecte de fonds et de la redistribuer ensuite ; la notoriété de la Fondation de France lui confère un gage de sérieux. L'objectif est d'être reconnu comme une Fondation d'utilité publique d'ici à quelques années.

Quatre actions prioritaires
La Fondation est aujourd'hui portée par cinq anciens diplômés fondateurs et donateurs : Gilles Pélisson, Jean Arvis, Yves Dubief, Jean-Philippe Chomette et Thierry Fritsch. Pour répondre aux défis de l'internationalisation et continuer son développement parmi les business schools mondiales les plus influentes, ces cinq membres ont défini quatre actions prioritaires :
? Doubler le nombre de bourses sociales et d'excellence pour intégrer tous les talents et être à la hauteur de ses engagements sociaux. Aujourd'hui, l'école accueille 700 étudiants bénéficiaires d'une bourse versée par l'Essec pour 2,1 millions d'euros.
? Accélérer son déploiement et son rayonnement international, notamment en Asie. Pour ce faire, la capacité d'accueil des étudiants et participants sur le campus de Singapour sera étendue, des bureaux en Inde et en Chine seront développés et l'alliance internationale « Council on Business and Society » conclue avec les partenaires allemands, chinois, japonais et américains sera renforcée.
? Soutenir le rayonnement académique en améliorant les conditions d'accueil des professeurs et leur environnement. La Fondation Essec va travailler sur l'attractivité du corps professoral, la recherche et l'optimisation des salaires pour s'aligner sur les standards internationaux.
? Contribuer à doter l'Essec des infrastructures nécessaires sur ses différents campus. La taille du campus parisien sera notamment doublée.

Aider les générations suivantes
La Fondation Essec s'inscrit pleinement dans une mission de développement de la connaissance et de philanthropie. Comme l'explique Gilles Pélisson, président de la Fondation Essec, « pouvoir aider les générations suivantes à bénéficier d'une éducation adaptée, moderne, ouverte sur le monde et perpétuant nos valeurs d'humanisme, avec cet ancrage français et européen, est très enthousiasmant. Le monde de demain sera encore plus complexe, marqué par l'immédiateté, la transparence-, l'individualisme, mais riche de diversité et encore plus global... Permettre à des jeunes et des moins jeunes d'acquérir et de comprendre ce que sont vision, stratégie, management, exemplarité, éthique et respect de l'autre, est une formidable mission. Participer à la naissance de la Fondation est une aventure, certes financière, mais surtout humaine, que seule- l'Essec peut nous permettre de vivre. »
La Fondation Essec a déjà reçu le soutien de diplômés de tous horizons, vivant en France et à l'étranger, désireux de s'impliquer personnellement et financièrement dans la réalisation de projets concrets et ambitieux. L'objectif est de recueillir 150 millions d'euros d'ici à 2015. Ces fonds proviendront des alumni à hauteur de 30 millions d'euros, des fonds publics pour 41 millions d'euros et des chaires d'entreprise pour 79 millions d'euros.

----

Un nouveau campus Essec à Singapour en 2014
L'Essec s'est fixé un défi : accueillir les 500 étudiants des programmes de formation initiale et continue et ses 100 salariés (dont 40 professeurs) sur son nouveau campus de Singapour qui doit ouvrir ses portes à l'été 2014. D'une surface de 6 000 m2, ce campus sera situé à Nepal Hill. Cette situation géographique constitue un secteur stratégique à proximité des grandes concentrations high-tech (biotechnologies, nanotechnologies et télécommunications) où l'État singapourien entend développer un important pôle de formation au leadership. Ce futur campus constitue un projet phare pour relever les défis du continent asiatique et une étape majeure pour le déploiement de l'Essec à l'international.

----

Nadia Cid
Étudiante boursière à l'Essec, en dernière année

« Je n'autolimite plus mes ambitions »
« Avant de devenir boursière, j'étais freinée par une certaine limite sociale. Aujourd'hui, toutes les possibilités s'offrent à moi. Je n'autolimite plus mes ambitions. J'ai ainsi réussi à poursuivre ma scolarité en apprentissage en banque d'affaires tout en ayant une promesse d'embauche un an avant mon diplôme. Tout cela aurait été inimaginable sans un coup de pouce de l'Essec en première année. »

Tarik Chardon
Étudiant boursier à l'Essec, en dernière année

« On est aussi méritant que les autres »
« Le principal danger pour un étudiant boursier est l'autocensure : se dire qu'on ne le mérite pas, qu'on n'est pas à notre place ici, qu'on ne peut pas y arriver. Or, ce n'est pas vrai. On est aussi méritant que les autres. On possède les capacités, l'envie. On a juste besoin d'un petit coup de pouce pour avoir confiance en soi et vivre pleinement l'expérience extraordinaire que nous offre l'Essec. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :