Téléchargez
notre application
Ouvrir

Nucléaire : La décision des Européens est une mesure "passive", dit Téhéran

reuters.com  |   |  231  mots
Nucleaire: la decision des europeens est une mesure passive, dit teheran[reuters.com]
(Crédits : Evgenia Novozhenina)

GENEVE (Reuters) - La décision des Européens de déclencher le mécanisme de réglement des différends prévu par l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien est une initiative "passive", a réagi le porte-parole du ministre iranien des Affaires étrangères.

Depuis le retrait des Etats-Unis qui a mis à mal le Plan d'action global commun (JCPOA), Téhéran reproche aux Européens de ne pas en faire suffisamment pour sauver ce pacte de non prolifération.

L'Iran, a ajouté le porte-parole de Mohammad Javad Zarif, est prêt à envisager toutes les mesures de bonne volonté pour sauver l'accord de Vienne.

A l'inverse, poursuit Abbas Moussavi dans une déclaration mise en ligne sur le site du ministère, la république islamique apportera une réponse "sérieuse et ferme" à toute "initiative destructrice" prise par un des signataires du JCPOA.

La France, l'Allemagne et le Royaume-Uni - les trois pays européens signataires de l'accord de Vienne - ont annoncé mardi leur décision de déclencher ce mécanisme susceptible, au terme d'une longue procédure, de déboucher sur un rétablissement des sanctions qui prévalaient avant le JCPOA.

Mais les Européens ne plaident pas pour le rétablissement des sanctions, disant au contraire vouloir préserver le compromis conclu avec l'Iran.

(Babak Dehghanpisheh; version française Henri-Pierre André)