Téléchargez
notre application
Ouvrir

Le tireur présumé d'Avignon continue de contester les faits

reuters.com  |   |  295  mots

PARIS (Reuters) - L'auteur présumé du coup de feu mortel contre le policier Eric Masson il y une semaine lors d'une opération anti-drogue à Avignon, qui a été mis en examen pour homicide volontaire, continue de contester les faits qui lui sont reprochés, a déclaré mercredi le procureur Philippe Guémas.

"Tout au long de sa garde à vue, le mis en cause a contesté les faits qui lui sont reprochés ce malgré les nombreux éléments recueillis à son encontre" et fait valoir son droit au silence, a dit le procureur de la République d'Avignon lors d'une conférence de presse.

Agé de 19 ans, le tireur présumé est également mis en examen du chef de tentative d'homicide volontaire sur un second policier présent au moment des faits.

Un deuxième individu, âgé de 20 ans, a été mis en examen des chefs de recel de malfaiteur et de non-assistance à personne en danger, la complicité n'ayant pas été retenue. Il a "confirmé que le principal suspect était bien celui qui avait tiré", a déclaré le procureur Philippe Guémas.

Les deux hommes ont été placés en détention mardi soir à l'issue de leur garde à vue.

Une troisième personne soupçonnée de posséder un local où les deux suspects ont trouvé refuge pendant plusieurs jours après la mort du brigadier Eric Masson, avant d'être interpellés dimanche alors qu'ils tentaient de gagner l'Espagne, a été placée en garde à vue, a ajouté le procureur.

Les obsèques d'Eric Masson, dont la mort a suscité un vif émoi dans les rangs de la police française, avaient lieu ce mercredi dans la commune de Bedarrides, dans le Vaucluse.

(Jean-Stéphane Brosse, édité par Blandine Hénault)