Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'IPO d'OVH devrait se faire en bas de fourchette

reuters.com  |   |  304  mots
L'ipo d'ovh devrait se faire en bas de fourchette[reuters.com]
(Crédits : Christian Hartmann)

PARIS (Reuters) - L'entrée en Bourse du groupe français OVHcloud devrait être bouclée au prix de 18,50 euros par action, le bas de la fourchette initiale, a-t-on appris mercredi de l'une des banques chargées de l'opération, ce qui valoriserait le groupe à 3,5 milliards d'euros environ.

L'offre de titres est d'ores et déjà sursouscrite, a-t-on précisé, alors que les livres d'ordres ne seront clos que jeudi à la mi-journée.

Le premier fournisseur européen de services d'informatique dématérialisée avait fixé le 5 octobre une fourchette indicative comprise entre 18,50 et 20 euros, qui faisait ressortir une valorisation comprise entre 3,501 milliards et 3,737 milliards d'euros.

OVHcloud avait alors précisé que l'émission d'actions nouvelles dans le cadre de son offre publique de vente devrait lui permettre de lever environ 350 millions d'euros, tandis que la vente d'autres actions existantes par d'autres actionnaires, dont la famille Klaba, devrait représenter 50 millions d'euros supplémentaires.

Mais depuis, face aux turbulences sur les marchés financiers liées aux craintes suscitées par l'inflation, le resserrement attendu des politiques monétaires et les déboires du géant immobilier chinois Evergrande, le groupe français Icade Santé et le suisse Chronext ont renoncé à leur entrée sur le marché.

Quant au tchèque Eurowag, coté depuis vendredi, il n'est pas toujours pas parvenu à dépasser son prix d'introduction.

OVHcloud a par ailleurs été touché mercredi par une panne de ses services, due selon lui à une erreur humaine pendant une opération de reconfiguration. Le groupe avait déjà été affecté il y a six mois par un incendie à son siège à Strasbourg, qui avait provoqué de nombreuses perturbations sur internet.

OVH devrait annoncer officiellement jeudi soir le prix d'introduction définitif, ce qui permettrait une première cotation vendredi.

(Marc Angrand, édité par Bertrand Boucey)