Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'Europe baisse, les craintes sur Omicron prennent le dessus

reuters.com  |   |  344  mots
Les principales bourses europeennes reculent en debut de seance[reuters.com]
(Crédits : Charles Platiau)

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes reculent en début de séance jeudi dans le sillage de Wall Street en raison des craintes liées à la pandémie de COVID-19 et à la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine.

À Paris, le CAC 40 perd 1,04% à 6.810,52 points vers 08h50 GMT. A Londres, le FTSE 100 cède 0,81% et à Francfort, le Dax recule de 1,11%.

L'indice EuroStoxx 50 est en baisse de 1,41%, le FTSEurofirst 300 de 1,24% et le Stoxx 600 de 1,09%.

Les marchés évoluent au gré des informations sur la pandémie et l'annonce d'un premier cas de contamination par ce variant aux Etats-Unis ravive l'aversion pour le risque.

La perspective d'un resserrement de la politique monétaire de la Fed ajoute à la volatilité. Le président de la banque centrale américaine, Jerome Powell, a réaffirmé devant une commission de la Chambre des représentants qu'une réduction plus rapide du programme d'achat d'obligations était envisagée, une éventualité considérée par les investisseurs comme le prélude à un hausse de taux.

Wall Street a perdu entre 1,2% et 1,8% mercredi mais les contrats à terme suggèrent pour le moment un rebond à l'ouverture.

Tous les secteurs européens reculent dans les premiers échanges. L'indice Stoxx de la technologie abandonne 2,49% après une information de l'agence Bloomberg selon laquelle le géant Apple a informé ses fournisseurs d'un ralentissement de la demande pour l'iPhone 13.

A Paris, STMicroelectronics (-3,90%) accuse la plus forte baisse du CAC 40. Infineon, AMS et ASML cèdent de 2,68% à 4,09%.

En hausse, Safran progresse de 0,52% après avoir dévoilé de nouveaux objectifs à moyen terme, disant tabler sur un taux de croissance organique annuel des ventes de plus de 10% sur 2021-2025.

Eurazeo gagne 2,62% après le lancement par Tikehau de la vente de sa participation dans le groupe de capital-investissement et Valeo (+0,86%) profite du relèvement de recommandation de Barclays à "surpondérer".

Thyssenkrupp prend 0,62%. Le groupe allemand a dit prévoir des marges ajustées à moyen terme de 4% à 6% alors que son plan de restructuration progresse.

(Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot)