Téléchargez
notre application
Ouvrir

La Maltaise Roberta Metsola favorite pour présider le Parlement européen

reuters.com  |   |  340  mots
La maltaise roberta metsola favorite pour presider le parlement europeen[reuters.com]
(Crédits : Gonzalo Fuentes)

BRUXELLES (Reuters) - La députée européenne de Malte Roberta Metsola est la grande favorite pour devenir mardi la première femme à présider le Parlement européen depuis 20 ans.

L'élue maltaise, membre du Parti populaire européen (PPE), le groupe de centre-droit au Parlement de Strasbourg, devrait succéder au socialiste italien David Sassoli, décédé il y a une semaine à l'âge de 65 ans, à la tête de l'assemblée de 705 membres.

David Sassoli aurait dû quitter son poste cette semaine en application d'un accord de partage du pouvoir entre son groupe, l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates (S&D), et le PPE, à mi-chemin de son mandat de cinq ans.

"Il est temps que le Parlement européen soit dirigé par une femme", a déclaré Roberta Metsola, 42 ans, sur Twitter. Députée européenne depuis 2013, la Maltaise, connue pour ses positions anti-avortement, a notamment appelé pendant sa campagne les députés européens à sortir de leurs "bulles" de Strasbourg et Bruxelles pour écouter les préoccupations des citoyens européens.

Le Parlement de Strasbourg, qui vote les propositions de loi et décide du budget de l'Union, n'a été présidé qu'à deux reprises par des femmes depuis la première élection de ses membres au suffrage universel direct en 1979, les Françaises Simone Veil et Nicole Fontaine.

Pour devenir la troisième femme à occuper cette fonction largement honorifique, Roberta Metsola devra convaincre ses pairs pendant une courte présentation mardi matin, comme les trois autres candidats : l'écologiste Suédoise Alice Kuhnke (Les Verts), l'Espagnole Sira Rego (groupe de La Gauche) et le Polonais Kosma Zlotowski (groupe des Conservateurs et réformistes européens).

Ni le groupe S&D, ni celui le groupe centriste Renew Europe auquel appartient le parti La République en marche du président français Emmanuel Macron, n'ont présenté de candidat.

Le scrutin se tiendra en un maximum de quatre tours.

(Ecrit par John Chalmers, version française Tangi Salaün)

2 mn