Téléchargez
notre application
Ouvrir

Début de séance dans le rouge à Wall Street

reuters.com  |   |  343  mots
Debut de seance dans le rouge a wall street[reuters.com]
(Crédits : Brendan Mcdermid)

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York recule légèrement vendredi avec un week-end de trois jours pour la fête nationale, les investisseurs restant inquiets de l'impact sur la croissance économique des mesures restrictives prises par les banques centrales, déterminées à juguler l'inflation.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones perd 5,45 points, soit 0,02%, à 30.769,98 points et le Standard & Poor's 500 recule de 0,12% à 3.780,77 points.

Le Nasdaq Composite cède 0,51%, soit 55,82 points, à 10 972,916.

Alors qu'un cycle de remontée des taux d'intérêt se met en place, les investisseurs ont grandement délaissé les marchés actions depuis le début d'année, amenant l'indice S&P-500 à boucler son pire semestre depuis 1970.

Les responsables de la Fed ont plaidé en faveur d'une deuxième hausse de taux de 75 points de base en juillet malgré les signes de ralentissement de la croissance économique.

"La confiance des investisseurs s'évapore. La Fed dit très clairement qu'elle va augmenter les taux et si elle veut contrôler l'inflation, l'économie va souffrir à court terme et au moins dans les six à douze prochains mois", a déclaré Kunal Sawhney du cabinet de recherche Kalkine. "La volatilité sera présente au second semestre de l'année, étant donné que les risques de récession se sont intensifiés."

À quelques semaines de la saison des résultats du deuxième trimestre, les investisseurs vont suivre de près les prévisions publiées par les entreprises afin d'évaluer l'ampleur de l'impact de l'inflation sur leur bénéfice.

Micron abandonne 3,26%, le fabricant de semi-conducteurs ayant présenté une prévision de chiffre d'affaires nettement inférieure aux attentes des analystes.Dans son sillage, Texas Instruments, Nvidia, Qualcomm et Advanced Micro Devices perdent de 2,15% à 3,5%.

Nombre d'investisseurs préfèrent se replier sur des actifs jugés plus sûrs que les actions, à commencer par les bons du Trésor américain: le rendement des Treasuries à dix ans recule de près de dix points de base à 2,8766%.

(Rédigé par Laetitia Volga, avec Amruta Khandekar, édité par)