Les actions tentent un rebond en surveillant la chute de la livre sterling

reuters.com  |   |  332  mots
Un trader a la bourse de madrid[reuters.com]
(Crédits : Andrea Comas)

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes regagnent du terrain en début de séance lundi, profitant de la perspective d'une ouverture en hausse à Wall Street, qui soulage des investisseurs préoccupés à la fois par les risques de récession et par les turbulences du moment sur le marché des changes.

À Paris, le CAC 40, qui reculait dans les premier échanges, gagne 0,51% à 5.812,71 points vers 07h50 GMT et à Francfort, le Dax avance de 0,38%.

L'indice EuroStoxx 50 est en hausse de 0,62%, le FTSEurofirst 300 de 0,13% tandis que le Stoxx 600 cède 0,17%.

Ce dernier a perdu 4,37% la semaine dernière et fini vendredi à son plus bas niveau depuis décembre 2020 après les multiples hausses de taux directeurs et les nouveaux signes de dégradation de la conjoncture économique.

À Londres, le FTSE 100 fortement pondéré en grandes capitalisations tournées vers l'export, progresse de 0,34% mais le FTSE 250, plus large, abandonne 0,27%.

La livre sterling a touché en tout début de journée un nouveau plus bas historique et cède encore 1,33% face au dollar et 1,23% face à l'euro, ce qui alimente les spéculations sur une possible intervention en urgence de la Banque d'Angleterre (BoE).

La Bourse de Milan, elle, prend 1,37% au lendemain des élections législatives anticipées, remportées par l'alliance des droites emmenée par Giorgia Meloni.

Les contrats à terme sur les principaux indices américains suggèrent pour l'instant une ouverture en hausse de 0,14% pour le Dow Jones, stable pour le Standard & Poor's 500 et en progression de 0,05% pour le Nasdaq, après les fortes baisses subies la semaine dernière.

Cette perspective profite entre autres aux valeurs technologiques européennes, dont l'indice Stoxx gagne 2%. Au sein du CAC 40, STMicroelectronics reprend 1,94% et Dassault Systèmes 1,13%.

En baisse, le compartiment des matières premières cède 2,29% et celui du pétrole et du gaz 1,18%, les cours des matières premières et des hydrocarbures étant freinés par l'appréciation continue du dollar.

(Rédigé par Marc Angrand, édité par Sophie Louet)

tag.dispatch();