Zone euro : Nagel plaide pour une réduction du bilan de la BCE au T1

reuters.com  |   |  196  mots
Joachim nagel, membre de la bce, lors d'une visite de presse au siege de la bundesbank a francfort[reuters.com]
(Crédits : Heiko Becker)

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) doit commencer à réduire son bilan au premier trimestre 2023 dans le cadre de la lutte contre l'inflation, a déclaré Joachim Nagel, membre de l'institution de Francfort et président de la Bundesbank.

La BCE a acheté pour plus de 5.000 milliards d'obligations d'Etat et d'entreprise ces dix dernières années dans le but de maintenir des taux d'intérêt bas et de stimuler l'inflation. Mais désormais, la priorité est à la lutte contre la hausse des prix, qui atteint en novembre 10% sur un an en zone euro.

Joachim Nagel souhaite que la BCE entame le "quantitative tightening" (resserrement quantitatif), c'est-à-dire la réduction de son portefeuille obligataire, dès le début de l'année prochaine, en ne remplaçant pas les obligations qui arrivent à échéance, plutôt que de procéder à des cessions.

Cette approche, selon lui, permettrait aux rendements obligataires de continuer à monter. Cela atténuerait également le risque d'une insuffisance de garanties sur le marché et soulignerait la détermination de la BCE à réduire l'inflation, a-t-il dit.

(Reportage Balazs Koranyi; version française Claude Chendjou, édité par Sophie Louet)

tag.dispatch();