Les Bourses hésitent, l'économie inquiète, la santé en soutien

reuters.com  |   |  307  mots
Le graphique de l'indice des prix des actions allemandes dax est photographie a la bourse de francfort[reuters.com]
(Crédits : Staff)

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes se cherchent une tendance mercredi dans les premiers échanges, entre le soutien apporté par les valeurs de la santé et les inquiétudes sur les perspectives économiques.

À Paris, le CAC 40 perd 0,18% à 6.675,78 points à 08h52 GMT. A Londres, le FTSE 100 prend 0,28% et à Francfort, le Dax recule de 0,25%.

L'indice EuroStoxx 50 est en baisse de 0,24%, le FTSEurofirst 300 de 0,13% et le Stoxx 600 de 0,38%.

Ce dernier recule pour la quatrième séance d'affilée en raison des craintes de récession, alimentées par les déclarations mardi de dirigeants de grandes banques américaines, et des interrogations sur le rythme de relèvement des taux de la Réserve fédérale, dont les annonces de politique monétaire sont attendues dans une semaine.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en léger repli.

En Chine, l'indice CSI 300 a fini la journée en baisse de 0,3% et le SSE Composite de Shanghai de 0,4%, les chiffres inférieurs aux attentes du commerce extérieur en Chine ayant pris le pas sur l'annonce d'un nouvel allègement des restrictions sanitaires face à l'épidémie de COVID-19.

Aux valeurs, les géants pharmaceutiques Sanofi et GSK gagnent 7,76% et 10,69% respectivement, en tête du Stoxx 600, après le rejet par un tribunal américain de plaintes sur le Zantac, un traitement de l'acidité gastrique accusé d'être cancérigène.

L'indice européen de la santé signe la plus forte progression du début de matinée, avec 1,08%.

Dans le rouge, Airbus cède 2,72% après avoir annoncé que l'objectif de livrer environ 700 appareils cette année était "hors de portée".

L'action Alstom (-3,33%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 après le passage de Morgan Stanley de "surpondérer" à "pondération en ligne".

(Laetitia Volga, édité par Bertrand Boucey)

tag.dispatch();