Téléchargez
notre application
Ouvrir

COR - Pékin soupçonne l'ex-président d'Interpol de corruption

reuters.com  |   |  207  mots
Pekin soupconne l'ex-president d'interpol de corruption[reuters.com]
(Crédits : China Stringer Network)

PEKIN (Reuters) - Correction: Bien lire "L'enquête sur les pots-de-vin reçus" et non "reçus et donnés"

Meng Hongwei, ancien président d'Interpol, fait l'objet d'une enquête pour corruption, annonce lundi le ministère chinois de la Sécurité publique dans un communiqué publié sur son site internet.

L'agence policière internationale, dont le siège se trouve à Lyon, a annoncé dimanche qu'il avait renoncé à ses fonctions. Les autorités chinoises avaient fait savoir un peu plus tôt sans plus de précisions qu'il faisait l'objet d'une enquête pour "violations de la loi".

"L'enquête sur les pots-de-vin reçus par Meng Hongwei et les violations présumées de la loi est très opportune, tout à fait indiquée et plutôt sage", dit le ministère dans son communiqué diffusé à l'issue d'une réunion interne.

Une enquête pour disparition inquiétante a été ouverte en France. Meng Hongwei, qui n'a pas donné signe de vie depuis son départ en Chine fin septembre, a le rang de vice-ministre de la Sécurité publique. Il a été élu en novembre 2016 pour quatre ans à la tête d'Interpol.

(Tony Munroe et Stella Qiu, Jean-Philippe Lefief pour le service français)