Téléchargez
notre application
Ouvrir

Brexit : May songerait à amender les accords du Vendredi Saint

reuters.com  |   |  184  mots
Britain's prime minister theresa may leaves downing street, london[reuters.com]
(Crédits : Hannah Mckay)

(Reuters) - Theresa may songerait à amender les accords de paix du Vendredi Saint qui ont mis fin au conflit nord-irlandais en 1998 pour sortir de l'impasse sur le Brexit, rapporte dimanche le Daily Telegraph sur son site internet.

Six jours après le rejet massif par la Chambre des communes de son projet de divorce avec l'Union européenne, la Première ministre britannique doit présenter lundi un "plan B" aux parlementaires pour parvenir à un Brexit ordonné le 29 mars.

Selon le Telegraph, l'une des propositions à l'étude consisterait à réécrire les accords de paix de 1998 pour garantir à l'Irlande que le Royaume-Uni ne rétablira pas de frontière physique entre la République d'Irlande et la province britannique d'Irlande du Nord après la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne le 29 mars à 23h00 GMT.

Les ministres du gouvernement jugent qu'inclure une telle garantie dans les accords de paix pourrait épargner au Royaume-Uni la "clause de sauvegarde" (backstop) imposée par les Européens pour s'assurer qu'aucune frontière ne sera rétablie.

(Shubham Kalia à Bangalore,; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)