Téléchargez
notre application
Ouvrir

Aide d'urgence aux petits commerces après l'incendie de Notre-Dame

reuters.com  |   |  293  mots
Aide d'urgence aux petits commerces apres l'incendie de notre-dame[reuters.com]
(Crédits : Philippe Wojazer)

PARIS (Reuters) - Le gouvernement a débloqué une enveloppe de 350.000 euros destinée aux petits commerçants du secteur de Notre-Dame de Paris, dont l'activité est pénalisée depuis l'incendie de la cathédrale mi-avril, a annoncé lundi le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire.

Au-delà des mesures d'étalement des échéances sociales et fiscales déjà en vigueur, "nous avons débloqué une aide d'urgence de 350.000 euros", a déclaré le ministre lors d'un point presse à Bercy à l'issue d'une rencontre avec les représentants de l'association des commerçants de l'Île de la cité et des élus du quartier.

Cette aide directe exceptionnelle sera réservée aux "petits commerces, à proximité immédiate de la cathédrale, qui aujourd'hui ne pourraient pas survivre sans cette aide", a-t-il ajouté en précisant que seuls les commerçants dont le chiffre d'affaires annuel est inférieur à un million d'euros pourraient y prétendre.

"C'est 350.000 euros pour l'ensemble des commerces (...) mais comme il y a un nombre de commerces très limité, ça fait une enveloppe qui va permettre à beaucoup de petits commerçants de survivre alors qu'ils auraient disparu sans l'aide et le soutien de l'Etat", a souligné Bruno Le Maire.

Le ministre a également annoncé la mise en place d'un groupe de travail chargé d'"une réflexion de plus long terme" sur l'avenir de ces commerces.

Dans la mesure où la reconstruction de la cathédrale va prendre plusieurs années, il faut garantir "que ces commerces peuvent fonctionner de manière raisonnable dans les années qui viennent" malgré les difficultés d'accès ou les problèmes liés aux chantiers, a précisé Bruno Le Maire.

(Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)