Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'UE veut renforcer ses capacités de production de vaccins

reuters.com  |   |  314  mots
L'ue veut renforcer ses capacites de production de vaccins[reuters.com]
(Crédits : Pool)

BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne prévoit de renforcer ses systèmes d'alerte et ses capacités de production de vaccins pour faire face à toute nouvelle urgence sanitaire, avec l'objectif d'être en mesure de produire quelque 300 millions de vaccins en six mois en cas de nouvelle pandémie.

La Commission européenne a publié mardi un ensemble de nouvelles propositions destinées à améliorer les capacités du bloc communautaire à réagir aux nouvelles crises sanitaires, en reconnaissant que sa préparation et sa réaction initiale à la pandémie de COVID-19 ont été insuffisantes.

S'exprimant lors d'une conférence de presse, la commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides, a déclaré que "les scientifiques nous disent que c'est l'ère des pandémies et qu'une autre crise sanitaire peut arriver. Nous devons nous assurer que nous sommes prêts à répondre efficacement".

Dans le document recensant dix leçons retenues de l'actuelle crise sanitaire du coronavirus, la Commission européenne indique qu'elle va lancer cette année un nouveau système de collecte d'informations sur les pandémies afin de détecter le plus vite possible tout nouveau risque de santé publique.

Cette démarche s'inscrit dans un projet mondial de préparation aux pandémies, qui rendra l'UE plus dépendante de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) - laquelle a été critiquée pour avoir trop tardé à qualifier la pandémie de COVID-19 d'urgence sanitaire mondiale après l'annonce de premiers cas officiels de contamination en Chine fin 2019.

Le projet de l'UE vise notamment à rendre celle-ci moins dépendante des chaînes d'approvisionnement mondiales pour la production de vaccins. Elle ambitionne de disposer d'une capacité de production annuelle de 500 millions à 700 millions de doses, dont la moitié disponibles sous six mois après le début d'une crise sanitaire, montre le document.

(Francesco Guarascio; version française Jean Terzian)