Téléchargez
notre application
Ouvrir

UE : Les 27 s'accorderont fin mai sur la création d'un fonds pour la reconstruction de l'Ukraine

reuters.com  |   |  347  mots
Ue: les 27 s'accorderont fin mai sur la creation d'un fonds pour la reconstruction de l'ukraine[reuters.com]
(Crédits : Yves Herman)

BRUXELLES (Reuters) - Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne devraient s'accorder, lors d'un sommet le 30 mai, sur un fonds pour la reconstruction de l'Ukraine après la guerre, mais son mode de financement reste vague, selon un projet de conclusions que Reuters a pu consulter vendredi.

La Commission européenne a proposé mercredi la création d'un mécanisme baptisé "RebuildUkraine" qui fonctionnerait par le biais de subventions et de prêts, d'un montant non précisé, sur le modèle du fonds de relance de l'UE post-COVID-19.

"Une plateforme de reconstruction de l'Ukraine devrait être mise en place, réunissant le gouvernement ukrainien, les États membres, l'Union européenne ainsi que des partenaires, des institutions et des organisations de financement", indique le projet.

"La plateforme sera soutenue par un nouvel instrument de solidarité de l'UE combinant les contributions de l'UE et des États membres", selon le document, qui ne précise pas si le mécanisme doit inclure de nouveaux emprunts conjoints de l'UE.

L'Allemagne s'oppose à une augmentation de la dette commune des 27.

Les estimations des économistes concernant le coût de la reconstruction de l'Ukraine varient entre 500 et 2.000 milliards d'euros, en fonction des hypothèses sur la durée du conflit et l'ampleur des destructions.

Face à un tel enjeu, l'UE envisage d'utiliser les avoirs gelés des oligarques russes pour financer la reconstruction, une mesure que les chefs d'État et de gouvernement soutiendront, selon le projet.

"Le Conseil européen salue les efforts déployés en vue de prévoir des mesures de confiscation appropriées, notamment en explorant les options visant à utiliser les avoirs russes gelés pour soutenir la reconstruction de l'Ukraine", peut-on lire dans le document.

"Dans ce contexte, il appelle le Conseil (des ministres) à agir rapidement sur la récente proposition de la Commission sur les mesures de droit pénal en cas de violation des sanctions de l'UE", indique-t-il, bien que la phrase soit entre parenthèses, ce qui signifie qu'elle pourrait encore être modifiée.

(Reportage Jan Strupczewski, version française Diana Mandiá)

2 mn