21.000 dossiers validés : le compte personnel de formation (ex-DIF) trouverait-il son public ?

 |   |  354  mots
Dans le détail, 12.663 demandeurs d'emploi (59%) ont obtenu une formation, contre 8.698 salariés (41%). Des chiffres encourageants, qui restent cependant très en-deça des 45.000 personnes formées grâce au DIF (droit individuel à la formation).
Dans le détail, 12.663 demandeurs d'emploi (59%) ont obtenu une formation, contre 8.698 salariés (41%). Des chiffres encourageants, qui restent cependant très en-deça des 45.000 personnes formées grâce au DIF (droit individuel à la formation). (Crédits : Reuters)
Au 2 août, 1,65 million de comptes avaient été ouverts sur le site www.moncompteformation.gouv.fr, 75.650 dossiers de formation avaient été créés et 21.361 dossiers validés, selon des données obtenues par l'AFP auprès de la Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle (DGEFP). De bon augure, semble-t-il, pour le remplaçant du DIF, après un démarrage plutôt poussif.

Depuis le début de l'année, plus de 21.000 personnes ont obtenu une formation grâce à leur Compte personnel de formation (CPF) - nouveau dispositif qui a remplacé en janvier le Droit individuel à la formation (DIF) - a appris l'AFP mercredi auprès du ministère du Travail.

Au 2 août, 1,65 million de comptes avaient été ouverts sur le site www.moncompteformation.gouv.fr, 75.650 dossiers de formation avaient été créés et 21.361 dossiers validés, selon des données obtenues par l'AFP auprès de la délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle (DGEFP).

Dans le détail, 12.663 demandeurs d'emploi (59%) ont obtenu une formation, contre 8.698 salariés (41%).

Des chiffres moins bons que ceux du DIF

Après un démarrage poussif, ces chiffres témoignent d'une nette montée en puissance du dispositif, avec plus de 14.000 dossiers validés sur le seul mois de juillet. L'administration n'en avait recensé que 943 entre janvier et avril, 1.516 en mai et 4.141 en juin.

Ces chiffres restent toutefois très en-deçà de ceux du Droit individuel à la formation (DIF), qui permettait chaque mois à environ 45.000 personnes d'entrer en formation. L'ancien système était moins restrictif que le CPF, qui ne donne accès, pour l'heure, qu'à 9.355 certifications éligibles.

Clef de voûte de la loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle, le CPF accompagne chaque actif du secteur privé tout au long de sa vie professionnelle. Quand il est en emploi, le titulaire engrange jusqu'à 150 heures de formation qu'il peut mobiliser tout au long de sa carrière, même pendant ses périodes de chômage.

Les premières heures acquises au titre du CPF seront créditées au 1er janvier 2016. En attendant, il est possible d'y transférer ses heures DIF non consommées.

Potentiellement, 23 millions d'actifs du secteur privé peuvent ouvrir un CPF. Reste que les salariés se sentent mal accompagnés dans ce domaine, d'après le baromètre annuel Cegos publié au mois de juin. Selon lequel, seule une personne sur deux saurait concrètement comment s'y prendre pour bénéficier d'une formation. Peut mieux faire...

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/08/2015 à 15:09 :
Partout la confirmation que la formation est arrêtée en France, que les budgets mutualisés sont inemployés depuis le 1 er janvier. Le pays mettra des années à redémarrer un système paralysée par l'amateurisme des pouvoirs publics,, la frénésie de casser l'ancien et le manque intégral de préparation.
La réforme de la formation est avant tout une contre réforme, la tentative de restauration d'un Etat qui ne sait plus accompagner le pays, ni ses entreprises ni même ses travailleurs.
Réponse de le 07/08/2015 à 18:02 :
Pour les formations bidons, l'AFPA, les stages chez des charlatants ami(e)s de /// , il y a toujours du bicuit. Pour le reste, il n'y aura jamais un euro. Ce système est prèsque mafieux. Mais on s'en moque: tant que l'on gagne on prend le pognon et puis on s'en ira ...
Il y a peu l'hebdo l'Express titrait "Enquete sur un scandale d'Etat , les 12 milliards de la formation continue"
a écrit le 06/08/2015 à 10:31 :
Si le CPF est présenté comme une "clef de voûte" de la loi sur la réforme de la formation professionnelle, ne pas oublier un autre élément issu de la même loi tout aussi déterminant pour chaque salarié : l'entretien professionnel obligatoire.
Sans rapport avec l'entretien d'évaluation, l'entretien professionnel est dédié au plan de carrière du salarié : ses envies d'évolution, son projet professionnel, les formations professionnelles envisagées pour y parvenir,...
Il doit être d'ailleurs soigneusement préparé en amont par le salarié (comme par le manager), voire même à travers un coaching : c'est l'avenir du salarié qui est engagé ici.
a écrit le 05/08/2015 à 21:19 :
Formation de quoi ! Quand t'es un bon , tu prends de la doc , ton Pc et tu t'y mets seul comme un grand . Pas besoin de tous ces artifices !
Réponse de le 06/08/2015 à 18:45 :
Vous avez parfaitement raison Tico mais en France il vaut mieux une formation de M.... avec un papier à la sortie plutôt qu'une auto formation.
a écrit le 05/08/2015 à 15:39 :
les chiffres sont bidonnés. Pour la plupart un simple transfert de projets de formation qui pré-existaient et auraient été réalisés CPF ou pas.
Le ratio actuellement en entreprise est d'environ une demande de CPF pour 1 000 salariés (et cette demande ne débouche pas souvent sur une formation effective)
Il n'y a guère de raison que les salariés demandent en grand nombre un dispositif incompréhensible, très mal agencé et encore moins financé.
Le CPF est la fausse bonne idée, un gadget destinée surtout à faire oublier que pendant 10 ans les entreprises n'ont rien fait pour développer la formation.
Par ailleurs le CPF est condamné en 2017 puisque le gouvernement a déjà trouvé son remplaçant : le Compte Personnel d'Activité (CPA).
On pourra toujours prétendre qu'il lui faut aussi des années pour monter en charge.
Réponse de le 05/08/2015 à 17:13 :
La critique est toujours facile. C'est toujours mieux que rien, le fait de créer un vrai compte personnel. Utile pour le cumul de jours, notamment pour les intérimaires qui avait droit jusqu'à maintenant à une période pour chaque mission qui était à consommer avant une date butoir. Une fois la date butoir passée, les droits étaient perdus.
Et les intérimaires sont très nombreux en France.
C'est relativement simple sauf pour les feignasses. Ceux qui veulent tous les avantages sans faire le moindre effort. Ce n'est pas parfait mais rien n'est parfait. Comme votre commentaire!
Ma sœur qui se baladait dans les missions d'intérim en profite actuellement, elle a déjà trouvé son futur employeur........
Réponse de le 06/08/2015 à 8:39 :
Allez donc voir comment Pôle Emploi ( 2 rapports successifs de la Cour des Comptes) vous répondra face à une demande de formation répertoriée d'une "feignasse" :

1. On n’a pas le temps, débordé de travail
2. Ce n’est pas mon travail, hors attribution
3. Vous avez plus de <> ans ou moins de <> vous ne pouvez pas bénéficier de ces mesures
4. Vous avez plus de <> mois d’inscription à Pôle Emploi ou moins de <> mois d’inscription vous ne pouvez pas bénéficier de ces mesures
5. Ces mesures ne sont pas un droit
6. Allez voir à l’AFPA
7. Vous n’avez besoin de rien
8. Allez voir le psychologue
9. Demandez de l’aide à vos parents, vos frères et sœurs, cousins ou cousines, oncles et tantes (façon Le Pen)
10. Si vous bénéficiez du RSA, allez voir le Conseil Général
11. Si vous souhaitez suivre une formation, allez voir le conseil régional ou le CREFOP
12. Vous souhaitez un accompagnement vers l’emploi allez voir la DIRECCTE afin de bénéficier des fonds du FSE
13. Vous avez demandé à suivre une formation en couture, contactez notre partenaire <> pour une formation en « doublure »…des murs
14. Devenez auto entrepreneur dans les emplois familiaux
15. Souscrivez un contrat d’apprentissage, de professionnalisation, d’insertion en contactant des sociétés
16. PARDON ! …PARDON !... PARDON ! ( à répondre à chaque question du chômeur)
17. Partez à l’étranger, vendez votre voiture pour acheter le billet d'avion
18. Créez votre entreprise
19. Passez des concours administratifs
20. Allez voir dans une autre agence car ici on a plus de budget. Nous sommes désolés
21. vous avez demandé Pole Emploi ne quittez pas (numéro surtaxé pour vous aider dans la gestion de votre budget)
22. Vous n’habitez pas dans une Zone Urbaine Sensible
23. Encore une demande de votre part et vous serez radié de Pôle Emploi pendant (X) mois
24. On n’a pas reçu la circulaire d’application
25. C’est quoi votre problème ?
26. allez voir le PLIE
27. allez voir l’association de défense des droits de la femme, l’association des éleveurs d’abeilles, l’association de chômeurs « entraide et partage », l’association « rendez-vous emploi », le Secours Catholique, etc.
28. faites un bilan de compétence chez nos amies de XX, titulaires d’un DESS en recherche de personnalité approfondie (qui n’existe plus dans la nomenclature des diplômes universitaires depuis 15 ans) ou d’un diplôme en psychologie passé au Canada. On a d’excellents résultats
29. Ca doit passer en sous-commission, commission, grosse commission, on vous rappelle d’en 2 mois.
30. vous n’avez pas le statut de travailleuse handicapée, nous regrettons de ne pouvoir donner suite à votre demande (sourire)
Réponse de le 06/08/2015 à 12:46 :
Qui sont les vrai(e)s feignasses ?
a écrit le 05/08/2015 à 15:36 :
surtout face a une telle carence d'information, évitez bien de donner cette information dans l'article ca aurait pu etre utile,mais peut etre faite vous partie de ceux qui n'ont rien compris
Réponse de le 05/08/2015 à 18:35 :
Le CPF est plus restrictif que le DIF en ouverture sur les formations et les salariés doivent poser des cp pendant les jours de formation!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :