Après Marseille, les bars et restaurant bientôt fermés à 23h à Paris ?

« Les préfets et les élus sont en lien constant pour préparer d'éventuelles nouvelles mesures », a indiqué le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, qui n'exclue pas la fermeture des bars et restaurants dès 23h dans la capitale.
Gabriel Attal, Porte-parole du Gouvernement
Gabriel Attal, Porte-parole du Gouvernement (Crédits : Charles Platiau)

Le gouvernement « n'exclut pas » une fermeture des bars et restaurants à 23H00 à Paris, où le virus circule activement, comme cela a été décidé pour Marseille et l'ensemble des Bouches-du-Rhône, a indiqué son porte-parole Gabriel Attal mercredi.

"Cela peut être évidemment le cas de Paris dans les prochains jours, rien n'est exclu", a indiqué Gabriel Attal lors d'un point de presse à l'issue du Conseil des ministres.

"La circulation du virus est importante dans la capitale et dans un certain nombre de départements de la petite couronne. Les préfets et les élus sont en lien constant pour préparer d'éventuelles nouvelles mesures", a-t-il ajouté.

Lire aussi : Après trois mois de fermeture, le musée du Louvre rouvre en mode mineur

Le préfet de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur a en effet annoncé mardi l'obligation du port du masque dans tout Marseille et la fermeture des bars et restaurants à 23H00 dans le département des Bouches-du-Rhône.

Ces mesures, qui entreront en application mercredi à 23H00, ont été décidées face à la forte accélération de l'épidémie de coronavirus dans ce département, avec un taux d'incidence de 177 pour 100.000 dans la seconde ville de France et de 131 sur 100.000 pour le département, contre environ 33 pour 100.000 en moyenne nationale.

Le gouvernement s'emploie cette semaine à rassurer les Français inquiets d'une recrudescence de l'épidémie, par de nouvelles contraintes sanitaires, notamment à partir du 1er septembre l'obligation du masque dans les entreprises et les collèges et lycées.

Le Premier ministre Jean Castex a souligné mercredi matin que le nombre de cas diagnostiqué était passé "en quelques semaines de 1.000 cas par jour à environ 3.000" et que les admissions en réanimation "progressent, mais extrêmement légèrement".

Lire aussi : Coronavirus : dans le monde, une rentrée à hauts risques

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 27/08/2020 à 13:02
Signaler
Une étude sérieuse, encore une, aurait-elle démontré que ce virus est en fait noctambule ? Une sorte de virus "peau d'âne" ?

à écrit le 27/08/2020 à 11:11
Signaler
C'est la circulation de la connerie qui serait bon de freiner en cette période hygiéniste hystérique. Tandis que les bonnes nouvelles se succèdent à savoir de plus en plus de contaminés mais toujours pas de morts, on nous aboient dessus encore pl...

à écrit le 27/08/2020 à 10:31
Signaler
Les Jansénistes tiennent le haut du pavé, ruinent la France et détruisent nos libertés, notre culture et en définitive nos vies, par leur endoctrinement et leurs pulsions morbides sous couvert d'altruisme et de principe de précaution

le 27/08/2020 à 10:47
Signaler
@Britannicus : Merci pour ce post. Avec ça, j'ai vraiment très envie de me pendre aujourd'hui.

à écrit le 27/08/2020 à 5:28
Signaler
Bonne mesure, une simple question jusqu’à quelle heure vous pouvez prendre un repas au restaurant 21 h alors 23 h heure de fermeture, devrait être la règle partout et je ne vous parle pas des petites villes où les bars ferment avant 20 h.

à écrit le 26/08/2020 à 17:23
Signaler
Bref,une soupe et au lit.

à écrit le 26/08/2020 à 15:09
Signaler
Le Préfet devrait d'abord prouver que le port du masque à l'air libre est d'une quelconque efficacité. Et, "rouler des mécaniques" vis à vis du citoyen lambda, alors qu'il n'est pas capable d'assurer l'ordre dans les quartiers nord, laisse penseur su...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.