Christine Lagarde distribue les bons points à la France

 |   |  413  mots
Pour la patronne du FMI, il faut approfondir, aller plus loin, décrasser, simplifier.
Pour la patronne du FMI, il faut "approfondir, aller plus loin, décrasser, simplifier". (Crédits : © Jonathan Ernst / Reuters)
La directrice générale du FMI a jugé dimanche que la France est "sur la bonne voie", mais elle a engagé le gouvernement actuel à poursuivre les réformes.

L'ancienne ministre des Finances de Nicolas Sarkozy a encouragé le ministre de l'Economie de François Hollande, Emmanuel Macron, lors d'une interview sur France 2, dimanche 13 septembre, en donnant des bons point à sa politique économique. "Dès lors qu'elle envisage des réformes en profondeur, dès lors qu'elle fait preuve de discipline budgétaire intelligente, c'est-à-dire centrée sur la croissance, je pense que (la France) est sur la bonne voie", a déclaré la directrice du FMI.

  • "J'espère qu'il y aura un Macron 2, un Macron 3"

Elle a notamment a salué la loi pour l'activité et la croissance. "Il faut que ces réformes soient mises en œuvre et de manière courageuse, rapide. J'ai été ravie de voir un Macron 1", a-t-elle poursuivi en faisant allusion à la loi en question. "J'espère qu'il y aura un Macron 2, un Macron 3, etc. La vie économique française a besoin de ce vent de réformes, de cette impulsion de réformes, et ça ne peut pas s'arrêter à Macron 1." Pour la patronne du FMI, il faut "approfondir, aller plus loin, décrasser, simplifier".

  • "Au delà de 1%" de croissance

Interrogée sur les prévisions de croissance du FMI concernant la France, elle a répondu : "On va réviser notre plan général de prévisions pour l'ensemble des pays. On sera au-delà de 1%, sans aucun doute, je ne pense pas qu'on soit à 2%." Dans ses prévisions de mai, le FMI évaluait à 1,2% la croissance économique de la France en 2015 mais jugeait nécessaire de réduire la dépense publique et de faire de nouvelles réformes structurelles pour soutenir l'activité.

  • Des "vents très favorables"

Christine Lagarde n'a pas voulu se prononcer sur la capacité de l'économie française à inverser la courbe du chômage dans les prochains mois.

"On ne sait pas de quoi sera faite la croissance", a-t-elle dit. "Ce qu'on peut constater aujourd'hui, c'est qu'il y a des vents quand même qui sont très favorables. Si le bateau France n'est pas capable d'ouvrir grand les voiles pour avancer sur ce chemin de croissance, c'est inquiétant."

"Mais le financement facile, le prix très bas des matières premières, plus un euro compétitif, il y a quand même trois facteurs très importants pour que cela avance", a-t-elle ajouté.

Elle a par ailleurs assuré avoir des relations "tout à fait cordiales" avec le successeur socialiste de Nicolas Sarkozy, François Hollande.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/09/2015 à 17:25 :
27e ministre des Finances de la V République ... Christine Lagarde—la lettre d’une Responsable des finances ----http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/06/17/la-lettre-d-allegeance-de-christine-lagarde-a-nicolas-sarkozy_3431248_3224.html
a écrit le 16/09/2015 à 8:20 :
Elle est a la hauteur pour faire une très bonne présidente de la FRANCE.
a écrit le 15/09/2015 à 22:47 :
Pourquoi devrait-on accoder de l'importance aux élucubrations de cette potiche qui n'a eu son poste que grâce à ses relations, suffisament malhonête pour utiliser n'importe quel subterfuge pour s'accocher à sa branche dorée : à quoi doit-elle son poste ? elle n'a eu que la peine de naître dans un milieu privilégié et d'être suffisament cynique pour utiliser tous ses atouts physiques pour grimper dans la nomenklatura : et c'est cette femme dénuée de toute moralité qui se permet de nous faire la leçon ??? allez, coucouche panier ...
Réponse de le 16/09/2015 à 8:23 :
Devrait on accorder de l'importance a vos élucubrations de très bas étage ??
a écrit le 14/09/2015 à 18:32 :
Mme Lagarde l'a joué très fine hier. Une référence appuyée à Mendes France et Jacques Delors, une reconnaissance mesurée des mandats de Margaret Thatcher, et un soutien au travail entrepris par Emmanuel Macron (répété à plusieurs reprises, sous- entendant ainsi sa singularité dans le gouvernement ). En somme une jolie prestation, ménageant l'avenir, respectant son devoir de neutralité, tout en annonçant la couleur pour la suite. Du grand art.
Mme Lagarde ne se rase pas le matin, cela ne l'empêche de penser..
a écrit le 14/09/2015 à 14:44 :
on ne peut pas suspecter mme Lagarde de complaisance envers les socialo collectivistes,alors tous ces compliments valent leur pesant d'or,et confirment que le pays s'est bien redressé sous la présidence Hollande.Tous les voyants économiques passent au vert,la politique de migration risque meme d'accélérer la croissance de la consommation et le BTP,quand a COP 21 il signera le retour de la France dans le concert des grandes nations
Réponse de le 14/09/2015 à 17:03 :
Avec quel argent????????? Avec une hausse des impôts ?????? Sur quel terrain????????? Il faut 18 mois de préparation minium pour faire construire un HLM. Le reste vous rêvez. Vous ne connaissez rien à rien.
a écrit le 14/09/2015 à 11:12 :
Avec ses déficits et son chomage de masse, la France est sur la bonne voie pour devenir comme la Grèce. Elle ne connait pas le chomage ni la pauvreté pour parler comme ça.
Réponse de le 14/09/2015 à 19:49 :
Les salaires nationaux restent stable. Vous et moi on perd énormement de notre pouvoir d'achat et de notre salaire (salaire figé mais pas les prélèvements) par contre le patron lui pas de soucis sont salaire est bien revalorisé...
a écrit le 14/09/2015 à 9:50 :
Malheureusement les prédictions du FMI, c'est un peu comme la magie, seuls les enfants y croient. Le FMI n'est pas vraiment réputé pour ses succès, c'est surtout un nième organe d'influence économico-géo stratégique. Madame Lagarde n'est que la représentante de cette institution, aussi performante que les agences de notation...Et si elle venait à être président, elle serait également la cible de groupes d'influence locaux. Mais à priori, elle ne souhaite continuer qu'à l'international, elle ne vas pas se "rabaisser" à diriger qu'un pays sous influence des autres pays européens, des groupes de pression, de la "populace" française. La qualité des diplômes ne sert pas à grand chose dans ces cas la, c'est encore une lubie bien française.
a écrit le 14/09/2015 à 9:19 :
J'ai regardé cet interview, je l'ai trouvé excellente sur le fond et la forme. Je ne suis toujours pas fan (je me rappelle trop l'enfumage avec la croissance négative) mais son parcours ne doit rien à la chance et au copinage, elle l'a fait sur ses qualités.
Si elle se présentait aux présidentielles, elle ferait une candidate très crédible avec une vraie chance de gagner, vu le niveau des autres.
a écrit le 14/09/2015 à 7:42 :
La France sur la bonne voie? Il ne lui reste plus qu'à avancer alors avec Macron10 ou 200.... Courage.... Le problème est qu'il est trop tard et 2017 approche. La France a régressé grave depuis 2012....
a écrit le 14/09/2015 à 6:29 :
l'inventeur de la croissance négative dans toute sa splendeur.
1% de croissance avec :
Un QE européen de 1100 milliards
Un pétrole qui chute déplus de moitiée
Un dollar qui flambe de 30%

On devrait être à 2,5%...
a écrit le 13/09/2015 à 20:19 :
Après l'alignement des planètes( qui ne dure qu'un instant dans la réalité planétaire) de notre " cher Président", nous avons le droit à la météo. Le vent favorable peut tourner malheureusement à la catastrophe. A suivre pour une prochaine métaphore ridicule. Le chômage ne baisse pas, comme la pauvreté, la misère, la délinquance. Ce n'est que magouilles et tambouille politique.
a écrit le 13/09/2015 à 19:41 :
Et sans le moindre cocorico, n'est pas Christine ? mdr
a écrit le 13/09/2015 à 18:55 :
1% de croissance, ca laisse reveur!!!!!!!!!! qu'elle demande a ses brillants macroeconometres, ils lui diront que la croissance potentielle de la france est nulle ( enfin, a epsilon pret...)
Réponse de le 13/09/2015 à 19:50 :
Cher troll anglais, gardez votre calme, ce n'est pas parce que votre ile coule, économiquement et physiquement, qu'il faut perdre votre sang froid!
On vous enverra les BPC pour vos réfugiés, on vous trouvera bien une petite place auprès des syriens, érythréens, russes, ukrainiens et autres, la France est une terre d'accueil, sans discriminations!
Vous le faites quand votre référendum, qu'on en finisse?
J'ai surtout l'impression que vous n'avez que de la gueule!
Mais vos bidouilles pour faire pression sur l'Europe ne passent plus, même l'Allemagne ne vous suis plus, quelle galère!
a écrit le 13/09/2015 à 18:16 :
Complaisante présentation de Mme Lagarde. Les médias n'ont d'yeux que pour elle en ce moment, ce qui confirme le pronostic, au sujet de sa promotion médiatique pour 2017, fait il y plus de 2 ans par Asselineau (minilien.fr/a0qbwo). J'ai les plus grands doutes quant à son aptitude à défendre les intérêts de notre pays au vu de son pedigree très atlantiste et les multiples conflits d'intérêt qui pourraient naître en raison de son passé de femme d'affaires.
Réponse de le 13/09/2015 à 18:57 :
c'est bien gentil les accusations gratuites genre " pedigree très atlantiste" comme mon chien, "multiples conflits d'intérêt " c'est bas, lâche, dénué de toute vérité. ohh je pense connaître votre pedigree politique pour être aussi diffamateur. Pas bien recrcifix
a écrit le 13/09/2015 à 17:34 :
Pour une fois qu'il y a quelqu'un d'honnête intellectuellement car elle aurait bien voulu faire le travail que Macron est en train de faire, c'est à dire appliquer le rapport de J. Attali. Malheureusement son boss de l'époque l'avait empêchée de le faire !!!
a écrit le 13/09/2015 à 16:28 :
Elle a raison, nous sommes sur la bonne voie..........de la déchéance !
Réponse de le 13/09/2015 à 17:05 :
va donc habiter ailleurs et arrêter les commentaires stériles
Réponse de le 14/09/2015 à 16:29 :
A Yamaha : Certainement pas et savez-vous pourquoi ? JE PENSE, DONC JE SUIS. Cogitez et vous comprendrez !
a écrit le 13/09/2015 à 15:46 :
Remarquable interview de Laurent Delahousse, voila qui nous change des habituels journalistes bien complaisants avec la classe politique (les Chazal, Pujadas, etc...)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :