Du Nord à la Guyane, le gouvernement subventionne 80 premiers tiers-lieux

Coworking, activités culturelles, formations... Sept mois après le lancement de son appel à manifestation d'intérêt, le gouvernement vient de labelliser 80 premiers tiers-lieux, de Coudekerque-Branche à Saint-Laurent du Maroni.

2 mn

(Crédits : La Tribune Hebdo (Source : Fondation Travailler Autrement))

Le gouvernement a dévoilé ce lundi 3 février une liste de 80 premiers "tiers lieux", des espaces d'activités et de formation, notamment au numérique, répartis sur l'ensemble du territoire, qui recevront un soutien financier de l'Etat.

80 lieux labellisés "fabriques du territoire"

En juillet 2019, il avait lancé un appel à manifestation d'intérêt (AMI) doté de 45 millions d'euros pour identifier 300 de ces lieux, dont 150 seront implantés dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) et 150 dans les territoires ruraux.

Lire aussi : Le gouvernement met la main à la poche pour accélérer l'essor des tiers-lieux

Ces espaces doivent permettre aux habitants de pratiquer des activités en commun -coworking, activités culturelles, formation...- pour soutenir l'activité économique locale et lutter contre l'isolement de certains territoires. Une première tranche de 80 lieux labellisés "fabriques du territoire" a été dévoilée à Concarneau (Finistère) par les ministres de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, et chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie.

Les deux prochaines vagues se clôturent les 30 mars et 20 juin

Parmi ces premiers lieux, 32 proposeront particulièrement aux habitants et professionnels des activités liées au numérique, pour venir notamment en aide aux population éloignées d'internet. L'Etat s'engage à les soutenir "à hauteur de 75.000 à 150.000 euros sur trois ans", pour leur permettre de trouver leur équilibre économique.

Les lieux retenus lundi s'étalent sur l'ensemble du territoire métropolitain et l'outremer, de Coudekerque-Branche (Nord) à Saint-Laurent du Maroni en Guyane. L'AMI court jusqu'en 2021 et les deux prochaines vagues se clôtureront les 30 mars et 20 juin pour les porteurs de projets.

Lire aussi : Tiers-lieux : « Les collectivités jouent déjà un rôle d'impulseur » Patrick Levy Waitz

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 03/02/2020 à 19:06
Signaler
bientot les municipales le carnet de cheque est grand ouvert

à écrit le 03/02/2020 à 17:25
Signaler
Vous ne compreniez rien de l'union européenne ? Hé beh bien bienvenue en union des territoires français ! Ah ah on vous a bien eu hein vous ne l'avez pas vu arriver celle-là non plus ! ^^ Heureusement que cela devrait être une autre nouille qui v...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.