France : l'inflation recule à nouveau en septembre à 5,6% sur un an

Après être passée de 6,1% en juillet sur un an à 5,9% en août, l'inflation a de nouveau reculé en France en septembre passant à 5,6% sur un an, selon les données provisoires publiées ce vendredi par l'Insee. Une bonne nouvelle que le pays doit au ralentissement de la hausse des prix de l'énergie et des services. A l'inverse, la progression des prix de l'alimentation s'accélère.
L'inflation est passée de 5,9% sur un an en août à 5,6% en septembre.
L'inflation est passée de 5,9% sur un an en août à 5,6% en septembre. (Crédits : Kai Pfaffenbach)

C'est un soulagement, celui de voir l'inflation enfin refluer. La hausse des prix à la consommation a, en effet, ralenti en France en septembre, à 5,6% sur un an, contre 5,9% en août, selon les données provisoires publiées ce vendredi par l'Insee.

Ce recul de l'inflation est dû au « ralentissement » de la hausse des prix de l'énergie et des services, explique l'Institut national de la statistique dans un communiqué. En effet, les prix de l'énergie ont reculé « dans le sillage des prix des produits pétroliers ». La progression sur un an est de 17,8%, contre +22,7% en août.

En outre, la baisse saisonnière des prix de certains services liés au tourisme a été « plus marquée » que l'an passé, note l'Insee concernant leur évolution mensuelle. Sur un an, la hausse des prix des services ralentit, à +3,2% en septembre contre +3,9% le mois précédent.

Les prix de l'alimentation continuent de progresser

A l'inverse, la progression des prix de l'alimentation s'accélère : +9,9% en septembre. Les prix des produits frais notamment, progressent de 11% sur cette même période, contre +3,5% en août. La hausse des prix des produits manufacturés se poursuit également a un rythme proche du mois précédent (+3,6% en septembre, contre +3,5% en août).

Enfin, l'indice de hausse des prix à la consommation harmonisé (IPCH), qui sert de base de comparaison au niveau européen, augmente de 6,2% sur un an en septembre, contre 6,6% en août. Sur un mois, l'IPCH recule de 0,5%, contre +0,5% le mois précédent.

Des mesures pour booster le pouvoir d'achat

Après août, ce mois de septembre marque ainsi le deuxième ralentissement de la hausse des prix à la consommation en France en glissement annuel depuis juillet 2021, lorsque l'inflation était limitée à 1,2%. En juillet, le taux d'inflation avait atteint 6,1% sur un an, un record depuis 1985.

C'est donc une bonne nouvelle pour le gouvernement français qui multiplie depuis plusieurs mois les mesures de soutien du pouvoir d'achat des ménages, lourdement impacté par la hausse des prix. Les ministres en charge des Comptes publics, Gabriel Attal, et de l'Economie, Bruno Le Maire, ont ainsi promis un budget 2023 de « protection » et de « plein emploi ». Parmi les mesures phares, l'exécutif a, notamment, annoncé le prolongement du bouclier tarifaire qui devrait limiter les factures de gaz et d'électricité à 15% à partir de janvier 2023.

Lire aussiBudget 2023 : le gouvernement veut mettre le paquet sur la lutte contre l'inflation et le régalien

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 30/09/2022 à 11:32
Signaler
L’ inflation est sous estimée depuis plusieurs dizaines d’années il suffit de voir les prix des aliments et des services qui rejoignent en euros les prix en francs.

à écrit le 30/09/2022 à 10:17
Signaler
Si l'effet de com' n'est pas inintéressant, toutefois la pensée dominante (au service du politique) a une fâcheuse tendance à négliger le fait que l’inflation n’est pas l’augmentation des prix à la consommation car, en réalité, l’inflation est la per...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.