"Gilets jaunes" : le gouvernement n'acceptera aucun "blocage" le 17 novembre

 |   |  833  mots
(Crédits : BENOIT TESSIER)
A quelques jours de la mobilisation des "gilets jaunes" du 17 novembre, un mouvement spontané qui "tétanise" l'exécutif, la presse estime mardi que "face à cette émotion, la raison est impuissante", compliquant la possibilité de désamorcer la grogne.

Pour Libération le mouvement des "gilets jaunes" est "un mouvement aux coutures opaques" et Laurent Joffrin trouve que "le gouvernement est face à ce mouvement comme une poule qui a trouvé un gilet" et regrette qu'il tienne "un discours rationnel pour répondre à une plainte émotionnelle".

"C'est le plus souvent la garantie du malentendu", prévient-il.

De son côté, Le Figaro voit "l'exécutif 'tétanisé' par la grogne des gilets jaunes" et Vincent Trémolet de Villers estime lui aussi que "face à cette émotion la raison est impuissante."

Toujours dans Le Figaro, Guillaume Tabard insiste sur le fait qu'"aucune argumentation rationnelle ne fait le poids face à une réaction émotionnelle. Quand un responsable politique est rejeté, c'est l'ensemble de ce qui est dit qui est rejeté."

"Un an et demi après la 'disruption' politique Macron, la rue connaît son moment d'ubérisation, ou de macronisation", analyse Cécile Cornudet dans Les Echos. "Le président, qui rêvait d'un monde sans corps intermédiaires, produit malgré lui un mouvement qui lui ressemble", s'amuse-t-elle.

"Le pouvoir n'a ni les capteurs ni les pare-feu habituels. Il sent le danger et navigue dans le noir", ajoute-elle.

Ce qui fait dire au patron de L'Opinion, Nicolas Beytout, que "comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, les gilets jaunes tiennent peut-être en main le quinquennat sans le savoir."

"Le gouvernement récolte ce qu'il a semé"

Pour Daniel Muraz du Courrier picard, "le gouvernement recueille là ce qu'il a semé en méprisant ouvertement les corps intermédiaires", et de souligner que "si une négociation est toujours possible avec des représentants syndicaux, elle est moins gérable face à une masse de gens en colère".

Philippe Reinhard dans L'Eclair des Pyrénées juge que "le gouvernement et le chef de l'Etat ont tout à redouter d'un mouvement qui affecte non seulement les automobilistes, mais aussi les laissés-pour-compte du pouvoir d'achat."

Parmi ceux, nombreux, qui évoquent une éventuelle récupération des partis politiques, Jean-Michel Helvig de La République des Pyrénées affirme que "tous ceux qui voudront d'une manière ou d'une autre exprimer leur ras'l bol fiscal ne sont pas d'extrême droite. Loin de là". Mais il souligne en revanche que "toute l'extrême droite y sera, c'est sûr".

"Le gouvernement agite le bâton du désordre et la carotte des aides fiscales mais le mouvement s'est déjà affranchi des premières revendications sur le carburant ou le pouvoir d'achat", note enfin Maurice Bontinck dans La Charente libre.

Le gouvernement près à en découdre

Les forces de l'ordre interviendront pour lever tout "blocage total" lors la journée de mobilisation des "gilets jaunes" le 17 novembre contre la hausse du prix du carburant, a déclaré mardi le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

"Je demande qu'il n'y ait aucun blocage total. (...) Partout où il y aura un blocage, et donc un risque pour les interventions de sécurité et aussi la libre-circulation, nous interviendrons", a-t-il affirmé sur BFMTV, jugeant cette mobilisation "irrationnelle" mais "réelle".

"Nous interviendrons d'abord par la discussion et ensuite nous rendrons la libre-circulation", a-t-il détaillé, demandant également aux organisateurs de déclarer leurs manifestations en préfecture.

De nombreux collectifs de citoyens, baptisés "gilets jaunes", ont appelé à une journée de blocage des routes samedi pour protester notamment contre la hausse du prix des carburants, dont l'ampleur reste difficile à mesurer.

"Ce qui est difficile, c'est qu'on n'a pas une organisation syndicale qui a l'habitude de faire une manifestation qui l'organise. Par exemple, une manifestation ça se déclare en préfecture. Là, très peu l'ont déclarée. J'appelle ceux qui nous écoutent à déclarer le lieu de la manifestation", a souligné le ministre.

Aucune manifestation ne sera interdite "si elle ne menace pas l'ordre public et si elle n'entrave pas la libre circulation", a-t-il toutefois assuré. "Il faut trouver ce point d'équilibre", a-t-il ajouté.

"S'ils ne déclarent pas la manifestation, s'ils bloquent un rond-point et qu'il y a un énervement une personne qui s'emballe et qu'il y a un mort, qu'est-ce qui se passe ? On va rejeter la faute sur l'État et ce ne sera pas l'État qui sera en responsabilité. Ce sera la personne qui aura causé l'accident, qui n'aura pas d'assurance parce que l'assurance ne couvrira pas le fait d'avoir bloqué l'entrée d'autoroute ou le périphérique, et on sera dans des situations inextricables", a prévenu Christophe Castaner.

"Je respecte le droit de manifester, j'invite à la déclaration et à une bonne organisation de la manifestation", a-t-il insisté.

Cette mobilisation, qui se veut apolitique, a reçu le soutien de plusieurs partis d'opposition, du Rassemblement national de Marine Le Pen à la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon en passant par Les Républicains de Laurent Wauquiez qui participera lui-même à une manifestation samedi dans son département de Haute-Loire.

(avec l'AFP)-

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/11/2018 à 22:06 :
Les blocages complets n'ont pas été dégagés par la police comme l'annonçait Mr Castaner. Entre la communication et les actes il y a un grand écart. Sommes nous toujours en république, où la libre circulation est un droit de base... E. Macron dehors, pourquoi pas. Il va nous rester le choix entre Marine ou Jean-Luc. C'est sans doute cela l'idéal visé par les manifestants. La France a perdu sa figure et son esprit, au profit d'un social de convenance. Proposons un smic à 2000€ et une réduction de moitié des aides qui encouragent le laxisme (à l'exception des vrais necessiteux). Pour manifester, ciblons les responsables, l'état et ses représentations et non les citoyens qui sont les 1eres victimes. Cette prise d'otage est insupportable.
a écrit le 23/11/2018 à 12:29 :
Le gouvernement a l art et la maniere de retourner la situation face aux gilets jaunes. Mais la France est un pays democratique et n a pas lieu de devenir un pays de dictature par un president aux dents longues et acerees qui ne vit qu en meute en dominant.A force de provoquer chaque citoyen par des taxes imposees regulierement au benefice d une loi toute mathematique et benefice pour ses amis argentes. Versailles 2018 a pris bel et bien racine a l Elysee .Il a provoque ce qui se passe en France, pour aller sous le couvert de sa politique et la loi sanctionnees
Les gens qui contestent le tribut que nos ancetres ont subit de leur seigneur, pour la seule satisfaction de remplir les caisses de leurs erreurs presidentielles .Et favoriser l epanouissement financier des banques assurances appartenant a sa cour et confort de vie et de voyages payes aux locataires de l assemblee et celui du couple presidentiel, sur le dos de chaque francais . Monsieur Macron sous estime ses propres elus et autres, il dedaigne, ils nous prend tous pour des ignares . La revolution a eu lieu en 1789 et un soulevement en 1968 .
A ce jour, les journalistes a la TV ne restent pas neutre avec l Elysee, par rapport a l action menee par l action des gilets jaunes.
Rien d equitable de la part de ceux-ci qui ne doivent traiter que d un seul theme dans l information la neutralite
C est pas joli, joli...
Vive l action et merci a tous les gilets jaunes
a écrit le 17/11/2018 à 10:47 :
l'état veut envoyer les forces de l'ordre contre les gilets jaunes et les menace, mais laisse les gens du voyage bloquer les autoroutes et faire ce qu'ils veulent sans lever le petit doigt.
Ras le bol de toutes ces taxes qui augmentent .Depuis 6 ans plus 40 % sur mes impôts sur le revenu, plus 25 % sur les locaux et fonciers, la csg , les taxes sur l'essence, le gaz , l'électricité, les prix qui augmentent et en contre partie , ma retraite est bloquée depuis 6 ans.et Je ne peux bénéficier d'aucune remise( taxe d'habitation ou aides).
le gouvernement est imcompétant : la dette et les dépenses continuent d'augmenter tout comme le chomage. Coté écologie, il n'y a rien de cohérent : le véhicule éléctrique est plus polluant au total que le véhicule à essence, aucune réelle infrastructure n'est mise en place, et rien n'est étudié. l'état nous fait le même coup qu'avec le diésel...
a écrit le 15/11/2018 à 9:47 :
« NON » ce n’est pas aux français de payer les erreurs d’investissements des dirigeants de notre planète « terre », j’ai nommé (hélas) : les multinationales, les banques et les politiques.
OUI au mouvement citoyen des gilets jaunes.
La pollution nous la payons tous les jours, de notre vie. C’est nous tous : grands-parents, parents et enfants les victimes de la pollution. Chaque année un ou plusieurs de nos proches meurt d’un cancer dont l’origine pour la grande majorité est environnementale.
ET POURTANT
Nous mangeons « bio » mais nous le payons cher : ce geste écologique est sur-taxé, pour quelles raisons ? ALORS
Comment peut-on reprocher à une famille avec revenus modestes, de faire ses courses chez Liddl ?
Comment lui reprocher de louer un logement à la campagne dont les loyers sont moins chers qu’en zone urbaine ?
Comment lui reprocher de prendre sa voiture pour aller travailler parce qu’il n’y a plus de réseaux ferroviaires dans les campagnes et dans le meilleur des cas, deux cars par jour ; parce que les politiques locales et régionales n’ont pas eu ce souci de transition écologique et de développer les transports en commun.
MAIS ENCORE (reprenons une petite partie des faits exposés par des journalistes d’investigation et diffusés sur le net)
« En 1983, un rapport (Roussel) présenté par une élue, interviewée sur la radio nationale, mettait explicitement en garde sur les effets polluant du diésel et les problèmes de santé. Cette élue a explicitement recommandé de ne pas étendre le parc français diesel qui était alors peu élevé. Paradoxalement, peu de temps après, des campagnes publicitaires émergent incitant les français à investir dans le diésel, un carburant qui est présenté comme moins polluant que l’essence (le prix des voitures diésel et du carburant réduit). »
Les français ont donc investi. Comme par hasard, la SNCF assurait à cette époque la transition énergétique des trains (passage du diésel à l’électrique), il fallait donc bien écouler les investissements réalisés par cette entreprise dans le pétrole. Les français ont donc payé la facture. Même si on sait aujourd’hui que les trains régionaux hybrident circulent en carburant au diesel, même sur les voies électrifiées et que la SNCF n’est pas assujettie à une taxe spécial « pollueur ».
« En septembre 2015, l’affaire Volkswagen, triche sur les contrôles antipollution des véhicules diesel. En janvier 2016, c’est le tour de Renault. Volkswagen a été condamnée à environ 19,6 milliards d'euros et Renault et d’autres constructeurs français et européens, quel a été le montant de leur amende ? »
Mais on connaît la chanson : aujourd’hui les français doivent payer la facture
Effectivement, les français polluent avec leur véhicule diésel mais doivent-ils pour autant être les seuls à payer les incompétences des politiques et leurs engagements frauduleux ?
Pendant ce temps, les plus grands pollueurs ne paient plus d’impôts sur la fortune, place leurs bénéfices sur des comptes étrangers défiscalisés, sans aucun souci.
Au final :
- Quelles sont les entreprises françaises qui impactent le plus les écosystèmes mondiaux ?
« Les pesticides sont ainsi aujourd’hui à l’origine d’une pollution comme, le rejet accidentel de 1 250 tonnes de pesticides dans le Rhin, en novembre 1986 » :
Qui a payé ce désastre écologique et bien d’autres avant et après ?

Les voitures électriques sont un discours de transition écologique à courte vue
- Ne vous étonnez pas de devoir dans 10 ou 15 ans, mettre votre voiture électrique ou hybride à la « casse » quand les dirigeants auront fait assez de bénéfices sur l’électricité et qu’ils auront peut-être intégré que les batteries des voitures électriques ne sont pas recyclables ; qu’il faudra démanteler les centrales nucléaires et qu’il faudra de l’argent pour tout ça, qui va voir le prix de l’électricité être surtaxé ?
Les français paieront la facture
Là encore, le paradoxe est que les dernières campagnes électorales de droite, de gauche ont fermement prôné qu’il fallait sortir du nucléaire » !
Rappelez-moi d’où vient l’électricité ? A qui profite cette exploitation des voitures électriques, à votre avis ?
En tous cas, pas à la planète ni aux humains :
« Le bilan environnemental de l'électrique reste mauvais en matière d'acidification atmosphérique (à l'origine des pluies acides) et mitigé concernant l'eutrophisation de l'eau (un déséquilibre du milieu aquatique). Elles sont toutes deux provoquées par les émissions de dioxyde de souffre (SO2) ou d'oxyde d'azote (NOx) lors de l'extraction des métaux utilisés dans les batteries. Sur l'ensemble de son cycle de vie, le véhicule électrique émet l'équivalent de 9 tonnes de CO2 contre 22 tonnes pour un véhicule thermique, selon l'Ademe. Ces chiffres sont donnés pour la France où l’électricité, qui provient aux trois-quarts du nucléaire, est peu carbonée (contrairement à celle issue des centrales à charbon). Nucléaire qui, outre la question de la sécurisation et de la vétusté de certaines centrales, pose aussi sur le long terme la question du stockage des déchets radioactifs. »
Réponse de le 15/11/2018 à 23:18 :
très bon commentaire de natureatoutprix
Oui aux gilets jaunes, et d'ailleurs ceux qui sont contre la voiture et pour la hausse de l'essence avec aussi de bonnes raisons peuvent mettre un gilet jaune et prendre leur bicyclette, bloquer les routes et protester contre la quasi inexistence de pistes cyclables dans ce pays et la quasi disparition des réseaux ferroviaires de campagne,le prix exorbitant du TGV qui coûte plus cher que de prendre sa voiture péage compris. la désertification des services publics de proximité, des petits commerces de proximité, la disparition des hôpitaux de proximité, et les fameux désert médicaux qui ne sont que le résultat du mépris affiché sans relâche envers les médecins et les soignants et les professions libérales pour un exploitation ultralibérale de la santé. Le mépris de la terre saturée de pesticides et le mépris envers les femmes et les hommes qui la cultive.Centraliser pour faire du profit tel est le mot d'ordre de la caste des nantis qui gouvernent depuis des décennies et se fiche de toute vision écologique.
Le rapport de Meadows date de 1973...Nous n'en sommes plus au développement durable, mais à devoir prévoir et s'organiser face à l' effondrement des ecosystèmes et de ce modèle économique qui soit le moins douloureux possible. Le délabrement du lien social et le mépris constant des français exprimé par Monsieur Macron sont un poison lent, tout comme l'affaire Benalla.
Ne nous divisons pas entre pour ou contre les gilets jaunes, après tout on peut être piéton, cycliste et conducteur de voiture avec son gilet jaune, le combat est le même : dire ça suffit !
Osons dire aux politiques que le vrai combat pour la qualité de vie tout les français sont prêts à le mener avec des politiques loyaux qui disent une vérité dure à entendre mais capable de mobiliser non pas des énergies fossiles mais une belle énergie intelligente. Bref les fossiles ce sont nos politiques commençons pas les recycler.
a écrit le 14/11/2018 à 14:14 :
Il y a quelques temps, Macron a invité ses détracteurs à "venir le chercher"....

Si le gouvernement continue, c'est ce qui va se passer, littéralement.
a écrit le 14/11/2018 à 9:05 :
La seule chose à exiger le 17 novembre c'est la démission de macron ,de tout ces dirigeants LREM et sans indemnités de départ. Puis un référendum pour beaucoup de choses à faire voter par les Français et non par des députés.
a écrit le 14/11/2018 à 8:58 :
Il faut que le gouvernement soit «  juste et transparent « 
Éviter l’arrogance et le duel de force , favoriser le respect et la communication.
a écrit le 14/11/2018 à 6:29 :
Il semblerait qu'un vent de revolte se leve.
Sera t-il assez puissant pour dezinguer ce pseudo sinistre de l'interieur ?
Le peuple de France en aurait-il assez.
a écrit le 14/11/2018 à 0:04 :
Monsieur Castaner,
Il ne faut pas hésiter, envoyer la Police et ce sera l’étincelle de la prise de la bastille et le Varennes des hommes politiques. Si les gilets jaunes réussissent, vous aurez alors tous perdu
a écrit le 13/11/2018 à 20:59 :
commence à remettre un peu d'ordre dans toutes les zones dites de non-droit, où règnent tous les trafics et où forces de sécurité, pompiers, police, médecins, ... ne peuvent plus pénétrer sans graves problèmes
a écrit le 13/11/2018 à 20:04 :
Ouh là là cela fait peur Chriistophe Castaner.
Réponse de le 14/11/2018 à 16:01 :
SGP Police (FO) ayant annoncé qu'il soutenait le mouvement, on peut penser que les policiers, pour autant que le mouvement de samedi ne dégénère pas dans la violence, se garderont bien d'appliquer avec trop de zèle des consignes de répression. Avis aux soutiens de LaREM et Modem, qu'ils se gardent de toute provocation samedi...
a écrit le 13/11/2018 à 17:30 :
Les Agriculteurs vont-ils s'y joindre ?
a écrit le 13/11/2018 à 16:51 :
Truc risible, tous les forums sont inondés de messages on va dire "pro taxe". Pour ne pas dire " fake news" .
Réponse de le 14/11/2018 à 16:03 :
Oui, la netscouade de Macron fonctionne à plein régime...
a écrit le 13/11/2018 à 15:48 :
Les blocages seront vains, le seul levier est la grève à la consommation et notamment en grande distribution, dans ce cas tout baissera mécaniquement.
Réponse de le 13/11/2018 à 17:27 :
Je ne crois pas !
Réponse de le 13/11/2018 à 17:43 :
Et là les agriculteurs peuvent avoir un role, et faire entendre à défaut d'etre écouté. Les abus de la grande distrib, à l'intérieur de l'hyper comme déjà fait en vain. La loi votée ne leur profitera pas, mais accroitra ses marges.
Réponse de le 13/11/2018 à 17:48 :
La grève de la conso(forcée) existe déja,les rentrées fiscales de l'état sont mauvaises,c'est pour cela qu'il augmente les impots.Le poisson pourrira par la tete.
Réponse de le 13/11/2018 à 19:15 :
Un autre levier est de menacer du FREXIT. Comme la seule chose qui effraye le gouvernement c'est le FREXIT, alors baisser les taxe sera un faible renoncement par rapport au FREXIT. Mais les français ne s'en rendent pas compte, tout comme ils ne se rendent pas compte que dire que le coût du carburant est de 30% de son prix final, revient à dire que le carburant est taxé à 233% ( pour 35 % on obtient un taux de taxe non négligeable de 186%, tout de même!)
Réponse de le 13/11/2018 à 19:49 :
@EnChemin : Un frexit assorti d'une sortie de l'€ (donc le retour à une monnaie fondante) renchérirait les importations, et en plus il brouillerait les comparaisons internationales de prix des carburants (il masquerait notamment le fait qu'après le 1er janvier on aura le gazole le plus cher et le plus taxé de l'UE, et une essence parmi les pus chères) . Il n'est pas dans l'intérêt des automobilistes.... Là, la comparaison est cruelle, et c'est bien elle qui met le feu aux poudres car les français se rendent bien compte de l'invraisemblable boulimie fiscale du gouvernement, qu'il essaie de masquer par des prétextes environnementaux.
a écrit le 13/11/2018 à 15:16 :
"J'appelle ceux qui nous écoutent à déclarer le lieu de la manifestation", a souligné le ministre"

Ben tiens et pourquoi pas les noms et prénoms de ceux qui vont y participer aussi hein... On vous connait les gars vous villipendez les fascistes et avez des méthodes pires car encore moins bien argumentées.

Je suis très inquiets de tous les dégâts humains et financiers que nos lrem ont causé, causent et causeront de part leur croyance aveugle en un dogme démonté scientifiquement. A ce stade de manipulation ce n'est plus de l'idéologie mais bel et bien de l'obscurantisme qui est à la tête du pays.

Oui oui j'ai entendu une nouvelle sur france info à midi qui a terminé de m’écœurer... JE ne dois pas être le seul.

Quand est-ce que ça s'arrête le carnage svp ?
Réponse de le 13/11/2018 à 17:23 :
C'est une dictature tout simplement. Perso je suis handicapé, j'irai acheter mon pain avec le gilet jaune, faute de mieux.
Réponse de le 15/11/2018 à 16:11 :
Rien de pire que des illuminés persuadés de détenir la vérité, les gars ils sont complètement incapables de la moindre prise de recul. Quand je vois Macron je vois mon ado de 13 ans incapable de trouver ses chaussures sous ses yeux...

Avant de connaitre Macron j'aimais et respectais l'ENA, maintenant ça devient très difficile quand même hein, parce que que des personnages aussi peu intelligents y réussissent c'est qu'il y a forcément un problème là dedans.
a écrit le 13/11/2018 à 14:40 :
Décidément ce Castaner est au niveau où on l'attendait : pathétique. Rien d'étonnant de la part d'un type qui a réussi à se faire éliminer (comme tête de liste socialiste) au premier tour aux dernières régionales.
a écrit le 13/11/2018 à 14:39 :
Décidément ce Castaner est au niveau où on l'attendait : pathétique.
a écrit le 13/11/2018 à 14:12 :
les mauvais bergers sont la ruine du troupeau :! mais ils ne peuvent pas gouverner sans les français
a écrit le 13/11/2018 à 13:16 :
Les opérations prix coutant sur Carbur en nov, REVELENT que la quasi-intégralité du prix au litre est TAXE, qui va encore flamber le 1/01 à 00H00
a écrit le 13/11/2018 à 13:11 :
TOUTES ET TOUS EN GILET JAUNE :


( Europe 1, le 9/11 )
Encore une Nouvelle Taxe :

" La Taxe Feuilles Mortes ", pour prétendument financer leur traitement, élimination, lutte contre le réchauffement climatique,

-Des " Drones Recenseurs ", équipés des Références Cadastrales, connectés avec C.D.I et Cadastre, vont survoler chaque jardin en 2019


-Ensuite nous recevrons " La Taxe Feuilles Mortes " PROPORTIONNELLE A NOTRE VEGETATION RECENSEE : Ligne Supp sur La Taxe Foncière Octobre 2020 .


CELA EN PLUS !!!! DE LA FLAMBEE DE LA TAXE FONCIERE QUI VA FLAMBER 4 ANS, NON-STOP, AUSSITOT APRES LES MUNICIPALES 2020, PASSEES, pour !!! remplacer La Taxe d'Habitation.
a écrit le 13/11/2018 à 13:00 :
Castaner et le gouvernement Macron Philippe sont entrés dans une spirale dictatoriale, avec la violence dans leur bouche tous les jours, jours après jours

ils essaient de masque la misère, la pauvreté, le déclin de la France qu'ils aggravent

leur seul argument consiste dans les menaces de répression, organiser les peurs et faire les poches des citoyens ;

L'on se dirige bien vers une guerre civile générée par l'équipe sauvage qui gouverne, gouvernement + Députés LREM + les traitres MODEM UDI et LR
a écrit le 13/11/2018 à 12:54 :
Le gouvernement aurait dû programmer une augmentation de ces taxes carbone quand le pétrole est en phase baissier pour les rendre 'indolores'. Là, c'est la double claque; augmentation du cours du brut + nouvelles taxes.
a écrit le 13/11/2018 à 12:48 :
castaner menace les manifestant ?,il ont peur d un mouvement venue de la basse cela prouve que tous unies sur le theme du pouvoir d achat ont peut faire flechir ce gouvernement ;macron a eu tord de ne faire paye que les pauvres epargnant les riches; : /CASTNER QUI SEME LE VENT RECOLTE LA TEMPETE?/CECI DIT JE TROUVE QUE L ON GASPILLE TROT LE PETROLE DEPUIS TROP LONGTENT car je suis por la decroissance: ET QU IL FAUT ACELEREZ LES AIDES A LA TRANSFORMATION ECLOLOGIQUE???
a écrit le 13/11/2018 à 12:47 :
castaner menace les manifestant ?,il ont peur d un mouvement venue de la basse cela prouve que tous unies sur le theme du pouvoir d achat ont peut faire flechir ce gouvernement ;macron a eu tord de ne faire paye que les pauvres epargnant les riches; : /CASTNER QUI SEME LE VENT RECOLTE LA TEMPETE?/CECI DIT JE TROUVE QUE L ON GASPILLE TROT LE PETROLE DEPUIS TROP LONGTENT car je suis por la decroissance: ET QU IL FAUT ACELEREZ LES AIDES A LA TRANSFORMATION ECLOLOGIQUE???
a écrit le 13/11/2018 à 12:43 :
Macron à perdue ils n es plus dans la réalité leS Gilles jaunes nous sommes sur leS routes pour bloqué nous partiront part la réduction dès impôt macron c est trop pollution c est de l'arnaque macron en marche arrière
a écrit le 13/11/2018 à 12:40 :
Un mot samedi 17, ensemble en gilet, contre le Scandaleux Forfait Hospital : purée, soupe,compote, escalope, panés…yaourts, tout insipides ou dégueulasses pour 20 EUROS !! jour, dénutrition, dortoirs à deux visites indésirables d'inconnus-bruyants-impudiques-puants , chambres intimes bloquées pour V.I.P et Pistonnées.
a écrit le 13/11/2018 à 12:35 :
Arrêtez de dédramatiser, ce n'est pas de l'émotion c'est de la colère et pour beaucoup de la rage...
Cette cours macronnesque et leur roitelet sont du même bois que Marie marionnette qui a dit au peuple affamé " si vous n'avez pas pain alors mangez de la brioche"
a écrit le 13/11/2018 à 12:25 :
C.SG et Désindexation des Retraites, donc chute des retraites ! de 2013 jusqu'à Perpétuité, Surtaxe Carte grise : 3eur ( 80 Millions d'euros) et 32eur en 2022 ( 1 milliard d'euros) Taxes Carbur TIPP et TVA 20%, à baisser de suite à 5.5%, TVA en double : 60 Milliards d'eur/an, 600Milliards d'eur/10ans : bravo ! routes et ponts neufs avec çà : toutes les routes nationales et départementales sont en 2 fois 2 voies. Donc l'hécatombe muette n'est plus qu'à l'hôpital, 10000 morts/an, 400 000 Infectés ou Amputés ( Nosocomial : hygiène désinvolte à l'hôpital ) Taxe de 12% sur les complémentaires Santé, nouvelles taxes et surtaxes en rafales sur tout et tout. Et parmi les pays les plus socialement avancés, le plus endetté 100% du PIB annuel ( 200 milliards empruntés en 2018, pour rembourser les dettes échues) 56% de gaspills publics sur PIB/an ( les armées en ruine n'en pèsent que 1.7% ) 3% de déficit budgétaire en 2019 ( 1% de croissance à attendre : 1.5% en Allemagne) mais les ehpad sont Merveilleux de Dignité et Confort pour seulement 1000 eur/Mois. 31 Déc, 3H45 APRES SES VOEUX de mauvaise année 2019, à 00H00, IL FLAMBE ENCORE LES TAXES CARBUR. C'est vrai qu'une 208 Electrique coute 12000euros, fait 500 Km sans recharge, et que le territoire est couvert campagnes et villes de bornes Fiscales de recharges élect.
a écrit le 13/11/2018 à 11:31 :
peut être qu'un début , le carburant n'est que la goute qui fait déborder le vase après la CSG, le gel des retraites et salaires les nouveaux contrôles techniques etc.….la population en a marre de cette politique arrogante elle le fera savoir aussi lors des prochaines élections
Réponse de le 13/11/2018 à 12:48 :
Les français travaillent moins que beaucoup de pays car il rentrent plus tard sur le marché du travail et partent plus tôt, d'où une part importante de nos dettes. C'est un problème à traiter. De même il est trop dépendant des énergies fossiles et ne progresse pas depuis plus de 25 ans : le volume des importations fossiles et toujours le même.Mais quand un gouvernement veut régler le problème en anticipation d'autre crises de plus en plus forte, beaucoup ne veulent rien faire et viendront pleurnicher quand il y aura une véritable hausse du pétrole. Le gouvernement a donc raison de vouloir traiter le problème des dettes et de la dépendance au pétrole et les gilets jaunes ont tort de tout bloquer alors qu'il y a bien des solutions pour traiter la majorité des problèmes sans se comporter comme des casseurs ce qui ne mènera à rien sinon d'aggraver les coûts car çà ralentit l'économie.
Réponse de le 13/11/2018 à 14:36 :
@Les gilets jaunes se trompent : une partie de ce que vous dites est vrai concernant le travail insuffisant fourni par les français. Reste que vouloir résoudre le problème de la dépendance aux fossiles par des taxes est une erreur majeure. Parce que remplacer les importations de pétrole par des importations de batteries (si on vend 2 millions de voitures électriques par an ça revient à acheter pour 20 milliards de batteries à la Chine par an), c'est remplacer une dépendance par une autre (politique du sapeur Camember qui creuse des trous pour en boucher d'autres, ou de Gribouille qui se jette à l'eau pour éviter de se mouiller), peut-être même encore pire car dépendance à un fournisseur unique. Du point de vue environnemental il n'est pas sûr que l'empreinte d'une voiture électrique soit meilleure que celle d'une voiture thermique, le problème des particules restant entier (abrasion des routes, des pneus, des freins). Par ailleurs le dimensionnement du système où il n'y aurait plus que des voitures électriques donne le vertige (un coût hors véhicules de plus de 1000 milliards rien que pour les stations de recharge et leur alimentation). Qu'ils soient le fait de gilets jaunes, bonnets rouges, zadistes, cégétistes, sudistes, routiers, transporteurs de carburants,... je suis contre les blocages mais favorables à des actions plus subtiles :
-que ni le président ni les ministres ni les parlementaires LaREM ou Modem qui les soutiennent ne puissent plus faire un part dehors en public sans se trouver face à une forêt de gilets jaunes non violents jusqu'à annulation du train de hausses prévues sur les carburants d'ici 2022
-que les gilets jaunes affichent sur une pancarte à l'entrée de toutes les stations service le montant des taxes (TICPE+TVA) collectées sur chaque litre de carburant
-qu'ils fassent une campagne comparative permanente des prix des carburants dans toute l'UE, afin que chacun soit bien conscient qu'à partir du premier janvier prochain la France sera championne d'Europe des prix du gazole et sur le podium européen du prix de l'essence, de façon en outre à inciter les frontaliers à ravitailler hors de France (et donc de faire la grève des taxes en France).
Réponse de le 13/11/2018 à 16:11 :
@ bruno-bd
Bonne analyse sur la voiture et je partage votre point de vue. Le problème de fond est que les français en ont marre d se faire taxer pour tout et n’importe quoi. Et le cas présent est vraiment du n’impoRte quoi sachant en plus que depuis 40 ans, on nous incite à rouler en diesel (conso moins 15%/essence, n’oublions pas de le rappeler) et que l’emission de CO2 des automobilistes français est vraiment rien du tout à côté des. Porte-conteneurs, du charbon allemand de la Chine des US,etc
Comme vous, je ne suis pas très pour ce genre d’action d’autant que je n’ai pas envie de me faire récupérer par MLP ou la merluche ou LW.
Mais exceptionnellement il faut montrer qu’ on en a assez de se faire taxer.
a écrit le 13/11/2018 à 11:26 :
J'ai entendu ce matin Castaner chez Bourdin.

Avec son air de ne pas y toucher, il a été très menaçant envers les gilets jaunes en évoquant des amendes, des responsabilités en cas d'accidents . Les traiter de personnes irrationnelles et d'idiots utiles du fascisme (80% de la population?) ne me semble pas une bonne façon de traiter un problème aigû de pouvoir d'achat.

Je me tâtais encore, mais il m'a décidé. Je n'aime pas qu'on me menace, alors j'irais bloquer intelligemment, c'est à dire en laissant toujours un passage disponible pour les véhicules de secours.
a écrit le 13/11/2018 à 11:21 :
Le blocage est totalement illégal et puni de 7500 euros d'amende!Le carburant a déja beaucoup baissé sous l'action de Macron.Les gilets jaunes(fachés,populistes,syndicalistes et Jacline la voyante) vont se risiculiser.Ne gachons pas la fete de Noel!
Réponse de le 13/11/2018 à 12:33 :
Nous ne devons pas vivre dans le même pays ou en 1 an et demi les impôts n'ont fait que d'augmenter et ou nous sommes en train de monter les citadins contre les ruraux (eux ,qui disposent de transports en commun parfois financés par les ruraux du reste ,non pas besoin de voiture) sans être un extrémiste je commence a me dire que la coupe est pleine
Réponse de le 13/11/2018 à 12:42 :
Retournez dans votre salon parigote bobo et arretez de traiter de fachos ou autres des gens qui en ont marre de payer des taxes toujours plus forte. 50000 km / an soit 2000€ d'essence en plus par pour aller travailler. Le cheque energie, pas le droit je travaille. cela vous vous en foutez au chaud dans votre appart du 10eme contre le gouvernement et les ecolos du 16eme
Réponse de le 13/11/2018 à 12:42 :
@ Marrant : je suis dans la campagne et c'est une manipulation de prétendre que les ruraux sont défavorisés car le prix des logements est bien moins cher en rural de même que l'alimentation.Il y a une majorité de retraité et pas tant de gens qui font beaucoup de km par jour. A cela s'ajoute beaucoup d'aides. Vous pourrez constater qu'il y a un décalage entre ceux qui râlent facilement (la majorité des français) et ceux qui veulent réellement bloquer (une minorité de plus en plus manipulée par des partis politiques type RN et FI etc) On importe pour 56 milliards d'euros par an d'énergies fossiles et çà coûte bien plus cher qu'une petite taxe alors que la hausse récente du pétrole fait 75% du ontant et que le pétrole a déjà largement baisse est est à 68 $ le Brent contre près de 90 cet été. Donc ce type de manifestation c'est du défoulement facile et manipulé qui ne fait qu'aggraver les choses mais pas traiter le problème de fond qui est la trop forte dépendance aux énergies fossiles et qui date depuis 1973 au moins.
Réponse de le 13/11/2018 à 14:38 :
Madame Jessifer, si vous arrêtiez de VOUS ridiculiser ? 80% du pays vomit littéralement les hausses de taxes sur les carburants.
a écrit le 13/11/2018 à 11:07 :
Bientôt le gouvernement en marche arrière. SI NON ... ÇA VA CHAUFFER! ATTENTION!!! J'en suis persuadé.
a écrit le 13/11/2018 à 10:52 :
"Le gouvernement près à en découdre"

Parce qu'il est payé par les actionnaires milliardaires pour cela, pour en découdre, pour combattre les citoyens français et européens, pour imposer des politiques économiques de paupérisation et de désastre économique.

ON l'a bien vu avec le mac qui passe derrière un comptoir de bar pour agresser les clients:"Bon alors qu'est-ce que vous voulez hein !? Je suis là ! Alors vous parlez !?"

LE masochisme de nos dirigeants ne peut que se tourner contre les citoyens, ces gens ne font que détruire notre économie à petit feu, par contre en s'acharnant sur des gens sans défense tels que nous, il est évident que les lrem expose notre pays au plus grand des dangers étant donné que tous les dirigeants étrangers ne peuvent que contempler la profonde faiblesse de nos comptables des riches.

Notre situation est vraiment très inquiétante et que personne, encore une fois comme sous sarkozy, qu'aucune institution ne s'oppose à ce massacre oligarchique démontre, s'il y en avait encore besoin, que nous ne sommes pas en démocratie.

L'avantage c'est qu'on les voit arriver gros comem des camions et il est bien évident qu'un mouvement qui se déclenche tout seul comme celui du 17 novembre leur fait terriblement peur.

Et c'est bien pour cela que les serviteurs classiques de l'oligarchie que sont les partis politiques tentent de s’approprier le mouvement afin de le discréditer tacitement et que les syndicats, bons toutous à leur mai-maitre qui nous exposent leur profonde volonté de ne jamais embêter les propriétaires d'outils de production, s'opposent à lui.

Alors bien entendu on va encore nous dire que si on ne consomme pas le 17 c'est parce qu'on est des fascistes arriérés hein... Ça en devient amusant cette manipulation aussi voyante que grotesque. Les lrem sont en train d'exposer aux yeux de tous toutes les vieilles ficèles politiciennes qui nous ont mené à leur projet nihiliste.
Réponse de le 13/11/2018 à 13:23 :
""Le gouvernement près à en découdre"... le peuple aussi .
Réponse de le 15/11/2018 à 18:38 :
"ON l'a bien vu avec le mac qui passe derrière un comptoir de bar pour agresser les clients:"Bon alors qu'est-ce que vous voulez hein !? Je suis là ! Alors vous parlez !?"

Et on m'a dit hier que c'étaient des figurants en plus...

Mais qu'est-ce qu'ils nous ont foutu au pouvoir les aliénés ? Ils n'avaient que ça sous la main sans rire ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :