L'économie française marque légèrement le pas

L'activité du secteur privé a ralenti au mois d'août, selon le dernier indice composite PMI Markit. Cet indicateur avancé, très observé dans les milieux économiques et financiers, est passé de 56,6 en juillet à 55,9 en août.
Grégoire Normand
Selon l'institut IHS Markit, le raffermissement de la demande s'observe tant en France qu'à l'étranger, tandis que l'activité touristique a aussi porté les indicateurs au mois d'août.
Selon l'institut IHS Markit, le raffermissement de la demande s'observe tant en France qu'à l'étranger, tandis que l'activité touristique a aussi porté les indicateurs au mois d'août. (Crédits : Reuters)

Sans surprise, le mois d'août s'annonce un peu plus calme. D'après le dernier indice PMI dévoilé ce lundi 23 août par l'institut Markit, l'économie française a légèrement ralenti au cœur de l'été. L'indicateur composite qui prend en compte les services et l'industrie manufacturière est passé de 56,6 en juillet à 55,9 au mois d'août, soit un plus bas de quatre mois.

L'activité est en expansion quand l'indice dépasse le seuil de 50 et en repli en deçà de cette valeur. Bien que l'économie tricolore a légèrement marqué le pas ces dernières semaines, l'activité demeure relativement soutenue. En effet, les résultats obtenus par IHS Markit auprès des directeurs d'achat indiquent que le rythme de la croissance du secteur privé est supérieur à sa moyenne historique du mois d'août (53,3). La progression de la vaccination et la levée des barrières sanitaires ont permis à un grand nombre de secteurs économiques empêtrés dans une crise sanitaire à rallonge de retrouver des couleurs au début de l'été. Reste à savoir si la quatrième vague tant redoutée va obliger les autorités à remettre en place des mesures de restrictions plus drastiques à la rentrée. Malgré la menace du variant Delta, les conjoncturistes de Markit sont relativement optimistes pour le troisième trimestre.

"La dernière estimation flash des données PMI signale un maintien de la forte croissance de l'économie française en août, tendance très positive compte-tenu des difficultés d'approvisionnement auxquelles les entreprises restent confrontées. Les données disponibles pour ces deux premiers mois du troisième trimestre laissent ainsi espérer une nouvelle hausse trimestrielle solide du PIB français" a déclaré Joe Hayes du cabinet Markit.

L'activité économique française dopée par les services et l'industrie

L'examen détaillé des chiffres communiqués en ce début de semaine montre que la croissance du produit intérieur brut (PIB) dans le privé est stimulée à la fois par les services et par l'industrie.

Dans le tertiaire,  même si l'indice des directeurs d'achats est passé de 56,8 à 56,4 entre juillet et août, il reste à un niveau relativement élevé. Le redémarrage du tourisme dans certaines régions depuis le début de l'été a permis à de nombreux secteurs de sortir d'un long marasme après 18 mois de pandémie et de confinements à répétition.

Du côté de l'industrie, le niveau de l'indice demeure également à un niveau soutenu. Les économistes notent que la demande étrangère a permis aux chefs d'entreprises industrielles de remplir leurs carnets de commandes avec une hausse des exportations tricolores pour le septième mois consécutif. En revanche, l'appareil industriel tricolore reste freiné par les pénuries d'intrants et les goulets d'étranglement sur les chaînes de distribution. A cela s'ajoute la flambée du prix des matières premières résultant en partie de la relance économique aux Etats-Unis et en Chine.

Lire aussi 7 mnEssence, gaz, électricité... Pourquoi les prix de l'énergie flambent

L'étonnante santé du marché de l'emploi en France

Le marché du travail a traversé une année 2020 chamboulée par la fermeture de nombreux secteurs et la mise à l'arrêt d'une grande partie de l'économie française et mondiale. Beaucoup de travailleurs en contrats à durée déterminée (CDD), en intérim ou en contrat saisonnier ont perdu leur travail du jour au lendemain sans avoir forcément de filets de protection pour traverser cette crise sanitaire. Malgré ces 18 mois qui ont fait trembler l'économie hexagonale, la situation de l'emploi est relativement favorable au regard de la récession enregistrée en 2020. Ainsi, le niveau de l'emploi a de nouveau progressé dans le privé au mois d'août, selon les réponses de l'enquête de Markit.

"Le taux de création de postes s'est en outre redressé par rapport au mois précédent pour afficher son plus haut niveau depuis octobre 2018, les effectifs ayant augmenté à des rythmes plus soutenus dans les deux secteurs couverts par l'enquête", explique le communiqué.

Manque de données et difficultés d'interprétation

Après avoir atteint un creux historique en 2020, l'indice PMI de l'emploi poursuit sa progression. Il reste que les indicateurs plus précis sur le marché du travail (taux de chômage, taux d'emploi) restent encore difficiles à interpréter à ce stade.

Les périodes de confinement ont par exemple rendu difficile le recensement des demandeurs d'emploi et des chômeurs. Beaucoup n'ont pas été pris en compte, ne répondant pas aux critères définis pour le recensement des chômeurs. La pandémie a donné le vertige à de nombreux économistes en raison notamment du manque d'outils précis face à une telle mise sous cloche de l'économie. Certains redoutent que les effets de la crise vont apparaître au moment où les aides à l'activité partielle, même si elles ont déjà commencé à diminuer, vont fondre véritablement.

Grégoire Normand

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 24/08/2021 à 9:51
Signaler
Tu dis ça parce que t'es jaloux du fait que vous ne pouvez pas vous baigner dans vos trois mers du fait de leur haut niveau de pollution même si sur la méditerranée ils s'en rapprochent... ^^

à écrit le 24/08/2021 à 2:22
Signaler
Les franchou a la plage. Grosse analogie avec 1936 et les conges payes, pendant ce temps la, l'Allemagne s'armait. C'est pareil aujourd'hui.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.