La France, premier pays au monde pour les idées pro "anti-vax"

Un Français sur trois ne croit pas que les vaccins soient sûrs, selon une enquête mondiale publiée mercredi et qui fait de la France le pays le plus sceptique des vaccins parmi 144 étudiés.

3 mn

(Crédits : Karoly Arvai)

L'étude réalisée par l'institut de sondage américain Gallup pour l'ONG médicale britannique Wellcome est la première du genre : 140.000 personnes de plus de 15 ans, dans 144 pays, interrogées l'an dernier sur ce qu'ils pensent de la science, des professionnels de santé et des vaccins.

Les pays riches font moins confiance à la vaccination

Les habitants des pays riches font le moins confiance aux vaccins, particulièrement en Europe et en France, un phénomène à mettre en parallèle avec le développement du sentiment anti-vaccins, considéré comme l'un des facteurs du retour de la rougeole dans certains pays développés dont la France et les Etats-Unis.

Le sentiment ne se concrétise toutefois pas forcément dans les faits, la couverture vaccinale étant à la hausse, selon le gouvernement français.

Les Français semblent parallèlement se méfier particulièrement des institutions politiques et médiatiques. La moitié ne fait "pas beaucoup" ou "pas du tout" confiance aux journalistes, la deuxième plus haute proportion dans les pays de l'OCDE après la Grèce. La méfiance envers le gouvernement est aussi relativement élevée, selon Gallup. La France est aussi le seul pays où une majorité des gens interrogés (55%) se dit persuadée que la science et les technologies vont mener à des suppressions d'emplois dans leur région.

"L'effet de laisser-aller"

Sur les vaccins, l'écart est flagrant avec le Bangladesh ou le Rwanda, où la quasi-totalité de la population dit avoir confiance dans leur sûreté et leur efficacité.

"Dans ces pays-là, il y a plus de maladies contagieuses, et leurs habitants voient sans doute ce qu'il se passe lorsqu'on n'est pas vacciné", explique Imran Khan, qui a mené l'étude pour Wellcome.

"Alors qu'aux Etats-Unis et en France, lorsqu'on n'est pas vacciné, on a moins de risque de tomber malade, car les systèmes de santé sont plutôt bons, et quand on est contaminé, on risque moins de mourir".

Le chercheur appelle cela "l'effet de laisser-aller".

Dans cette attitude de méfiance, la France est suivie par le Gabon, le Togo, la Russie et la Suisse. Le rejet est un peu moindre (19%) quand on demande aux Français s'ils croient les vaccins "efficaces". Un Français sur dix ne croit pas qu'il soit important de vacciner les enfants.

Cela correspond approximativement aux chiffres d'une étude publiée par l'agence sanitaire Santé publique France en avril, selon laquelle 91% des parents d'enfants de moins de deux ans considéraient que la vaccination était importante pour la santé des enfants (+5 points par rapport à juin 2018).

En général en France, les pouvoirs publics estiment que la couverture vaccinale progresse depuis le passage de trois à 11 vaccins obligatoires pour les enfants nés depuis 2018. 87% des enfants qui ont eu un an en 2018 sont vaccinés contre la rougeole.

L'enquête menée par Gallup, un institut de référence aux Etats-Unis, montre également que les pays plus religieux avaient plus tendance à croire aux apports positifs de la science.

"Plus il y a de gens qui se déclarent religieux dans un pays donné, moins il y a de gens dans ce pays qui croient que religion et science sont en opposition", dit Imran Khan.

Quant à la crainte que les robots prennent les emplois des humains, particulièrement forte en France, le rapport émet une hypothèse:

"La mauvaise performance de l'économie française ces dernières années est peut-être un facteur contribuant à ce sentiment."

____

Voir aussi "Réponse à une maman Antivax"
de la chaine 'La Tronche en Biais' (juin 2017)

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 20/06/2019 à 10:10
Signaler
LA financiarisation de la santé avec ses abus exponentiels couverts par nos politiciens corrompus ne peuvent pas donner confiance, logique. SI j'avais le droit de diffuser un lien du monde diplo je le ferais sur le thème des laboratoires pharmace...

à écrit le 20/06/2019 à 7:00
Signaler
Cette information est de l’intox ( sur les Français): Les premiers anti- vaccins viennent d’un mouvement Suisse qui a alerté des risques ( et bien d’autres encore / effets secondaires )de cancer du à certains adjuvants et l’article ignore les nombreu...

à écrit le 19/06/2019 à 17:07
Signaler
Les français n'ont pas conscience du cout des actes médicaux dont ils bénéficient, ni du cout des secours, ils sont gâtés par rapport à d'autres pays et on devrait leur poser clairement la question : soit vous suivez le système et il vous protège, so...

le 25/06/2021 à 22:35
Signaler
Sachez mon pauvre monsieur que si tout le monde coûtait autant qu'un antivax à la sécurité sociale, nous serions ultra excédentaires chaque année car cette population a un cerveau et se soigne par elle-même car elle sait pertinemment que 90% des molé...

à écrit le 19/06/2019 à 14:56
Signaler
Il faut revenir à 3 vaccins comme pour nos baby-boomers qui d'ailleurs s'en portent pas plus mal,puisque d'après les stats ce sont eux qui ont la durée de vie la plus longue.De toute façon avec la Buzyn fallait pas s'attendre à autres choses qu'une c...

à écrit le 19/06/2019 à 14:25
Signaler
Attendons qu'une pandemie s'abatte sur une grande ville et l'on s'apercevra de l'interet des vaccinations. Les "migrants" originaires de contrees sans aucuns controles vont faire parler d'eux sous peu. Voir l'hygiene qui regne dans les campements, ...

le 19/06/2019 à 15:28
Signaler
Et bien justement sortons les de la clandestinités.

à écrit le 19/06/2019 à 14:01
Signaler
11 vaccins! Que sait-on réellement des effets à long terme du cumul de ces injections dans le corps humain? Quelles études ? Rien. Hors de la théorie du complot, des tentations lobbyistes, ces "obligations" sont quand même une manne pour les labos. ...

le 19/06/2019 à 14:43
Signaler
Bachelot qui avait oublié de dire lors de sa vaccination devant une caméra contre le H1N1 qu'il manquait l'adjuvant ( squalene ) contrairement au reste de la population qui elle devait absolument écouler les stocks commandés.

à écrit le 19/06/2019 à 13:50
Signaler
Les français ne sont pas anti vaccins, les français sont précautionneux avec les vaccins, il faut mettre en place le pré teste vaccinale, et croyez moi, je les comprend !

à écrit le 19/06/2019 à 13:42
Signaler
"Les Français semblent parallèlement se méfier particulièrement des institutions politiques et médiatiques. La moitié ne fait "pas beaucoup" ou "pas du tout" confiance aux journalistes, la deuxième plus haute proportion dans les pays de l'OCDE après ...

à écrit le 19/06/2019 à 13:17
Signaler
Drôle de titre ! Pourquoi pas simplement des idées anti-vaccins ? Avec encore un anglicisme.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.