Le chèque énergie et l'indemnité inflation versés à partir de ce lundi

Deux aides exceptionnelles vont être versées à plusieurs millions de Français à compter de ce lundi. Le chèque énergie, qui a pour but de faire face à l'explosion des prix de l'électricité et du gaz notamment, concerne près de 5 millions de ménages modestes. De son côté, l'indemnité inflation annoncée en octobre concerne 38 millions de personnes percevant moins de 2.000 euros net mensuels.

4 mn

La rallonge du chèque énergie avait été annoncée à la mi-septembre par le Premier ministre, Jean Castex, afin d'aider les Français à faire face à la flambée des cours de l'énergie.
La rallonge du chèque énergie avait été annoncée à la mi-septembre par le Premier ministre, Jean Castex, afin d'aider les Français à faire face à la flambée des cours de l'énergie. (Crédits : Fotolia)

Des Français vont recevoir des chèques dès cette semaine dans leur boite aux lettres. L'"indemnité inflation" de 100 euros, annoncée en octobre et destinée à 38 millions de personnes, va commencer à être versée ce lundi, en l'occurrence aux étudiants boursiers, a annoncé dimanche le ministre du Budget Olivier Dussopt. De plus, les chèques énergie exceptionnels de 100 euros destinés à 5,8 millions de ménages modestes en France vont également être envoyés dès aujourd'hui, a annoncé le gouvernement.

A quelques mois des présidentielles, l'Etat sort le carnet de chèques

Concernant les chèques énergie, ils "seront reçus par les ménages bénéficiaires d'ici quelques jours et au plus tard avant la fin du mois", indique le ministère de la Transition écologique dans un communiqué. Les derniers doivent être postés le 22 décembre et être normalement reçus 2 à 4 jours plus tard, détaille le ministère.

Ce chèque exceptionnel destiné à ceux qui bénéficient déjà du chèque énergie avait été annoncé à la mi-septembre par le Premier ministre, Jean Castex, afin d'aider les Français à faire face à la flambée des cours de l'énergie. Il faut dire que le prix de l'électricité et du gaz notamment n'en finissent plus de grimper. Les prix de l'électricité en France ont atteint de nouveaux records sur le marché le 8 décembre. L'électricité pour livraison l'an prochain (Cal 22) en France s'échangeait à plus de 200 euros le mégawattheure le mercredi 8 décembre, sur la Bourse européenne de l'énergie EEX, pour la première fois à ces niveaux.

Face à cela, une rallonge de 100 euros du chèque énergie déjà existant, d'un montant de 150 euros en moyenne, a été annoncée par le gouvernement à l'approche de l'élection présidentielle de l'an prochain. Il faut dire que le pouvoir d'achat reste la priorité numéro un des Français, selon un sondage Odoxa pour Europe 1Il arrive ainsi devant la santé, l'immigration, la sécurité, la lutte contre le terrorisme ou encore l'environnement et le chômage pour l'élection d'avril 2022.

Les bénéficiaires de ce chèque peuvent l'utiliser pour régler leurs factures (électricité, gaz, fioul, bois...) ou les charges de chauffage dans certains logements. Il peut aussi être utilisé pour régler des dépenses liées à la rénovation énergétique du logement.

"Aucune démarche n'est nécessaire pour les bénéficiaires pour recevoir ce chèque", rappelle le ministère de la Transition écologique.

De plus, l'exécutif a également annoncé d'autres mesures avec un "bouclier tarifaire" pour geler les tarifs du gaz et limiter la hausse de ceux de l'électricité, ainsi qu'une "indemnité inflation" de 100 euros pour 38 millions de personnes gagnant moins de 2.000 euros par mois. Le rythme de l'inflation atteint en effet 2,8% en glissement annuel fin novembre, soit son niveau le plus élevé depuis 13 ans en France, et impacte directement le portemonnaie des Français.

Cette indemnité de 100 euros, annoncée par le Premier ministre Jean Castex le 21 octobre, concerne des salariés, indépendants, exploitants agricoles, invalides, retraités, chômeurs, allocataires des minima sociaux ou encore des étudiants boursiers. Cette "aide exceptionnelle" a été votée par le Parlement fin novembre dans le second projet de loi de finances rectificative, et le décret d'application est paru ce dimanche au Journal officiel.

Défiscalisée, elle sera versée en une fois et automatiquement. Les versements commenceront avec les étudiants boursiers lundi et mardi, et s'étaleront jusqu'à fin février, pour les retraités. Les salariés de droit privé devraient toucher la prime fin décembre, via leur entreprise: "dès fin décembre pour ceux qui le peuvent", a dit Olivier Dussopt sur franceinfo, l'Etat s'engageant à "rembourser extrêmement rapidement" les entreprises (crédits sur leurs cotisations sociales).

Pour les employés du secteur public, ce sera "au plus tard" en janvier, précise le ministère. L'Urssaf sera chargée de verser la somme dès le 20 décembre aux salariés employés à domicile par des particuliers (certains devront encore transmettre leurs coordonnées bancaires, l'Urssaf disposant d'environ 400.000 RIB sur le million de salariés recensés). Pour les indépendants et micro-entrepreneurs ce sera courant décembre, février pour les artistes-auteurs.

(Avec AFP)

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 14/12/2021 à 9:54
Signaler
à savoir que le chèque énergie est pas une consommation direct ......envoyé le chèque à edf et gdf traité dans trois semaines ....moi j,ai droit à rien ....retraite 1100 euros zéro après avoir bien retrousser ses manches pendants 44 années ....le lo...

à écrit le 14/12/2021 à 4:06
Signaler
38 millions de personnes ! Ca donne une idee de la pauperisation galopante du pays. Votez micron le ruissellement, il connait.

le 14/12/2021 à 17:55
Signaler
Normal avec les 35 h moins d’heures de travail c’est moins de revenu

à écrit le 13/12/2021 à 19:16
Signaler
Le chèque énergie, une incitation à polluer. Très intelligent, comme mesure

à écrit le 13/12/2021 à 15:43
Signaler
Et c'est encore l'argent public qui vient pallier à la radinerie mortifère des actionnaires milliardaires incapables de versés des salaires dignes.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.