Les discothèques réouvertes cet été ? Le gouvernement y travaille, assure Olivier Véran

Le gouvernement devrait donner lundi prochain sa décision concernant la réouverture des discothèques en France. Sur 1.600 discothèques, 152 avaient fermé définitivement à fin mars 2021, et 25% ne pourront pas ouvrir par impossibilité de répondre au protocole sanitaire, selon les syndicats professionnels.

3 mn

Nicolas Guyonnet / Hans Lucas via Reuters Connect
Nicolas Guyonnet / Hans Lucas via Reuters Connect (Crédits : Nicolas Guyonnet / Hans Lucas via Reuters)

Tandis que les lieux culturels, théâtres, cinémas, musées ont rouverts avec des jauges de capacité, les propriétaires de discothèques, sont, eux, toujours dans l'attente, après 15 mois d'arrêt complet. Face au lobbying pour obtenir l'autorisation de reprendre l'activité, le gouvernement "travaille" à une réouverture "cet été" des discothèques, a assuré jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran, sur RMC/BFMTV. "A partir du 21 juin on en saura plus", a-t-il assuré, confirmant le rendez-vous donné par le président Emmanuel Macron aux professionnels du secteur.

En France, les discothèques représentent 30.000 emplois directs et 1 milliard d'euros de chiffre d'affaires annuel, selon les syndicats.

D'ailleurs, sur 1.600 discothèques en France, 152 avaient fermé définitivement à fin mars 2021, selon eux et 25% ne pourront pas ouvrir par impossibilité de répondre au protocole sanitaire, notamment à cause des système de ventilation.

Mais la situation est loin d'être optimale pour les professionnels. En Angleterre, d'abord prévue au 30 juin, la réouverture des discothèques a finalement été repoussée au 19 juillet en raison de la propagation du variant indien Delta, et ce, malgré le fort taux de personnes vaccinées outre-Manche.

Aussi, en France, les professionnels de la nuit risquent de se voir imposer des protocoles sanitaires complexes, grâce auxquels ces établissements pourront de nouveau accueillir du public, a ébauché Olivier Véran.

Pass sanitaire et autotest à l'entrée ?

"Est-ce que ça passe par un pass sanitaire exceptionnel - c'est à dire qu'on l'exigerait pour moins de 1.000 personnes, c'est une possibilité et je l'ai dit moi-même, je pense que c'est assez logique de le faire -? Est ce qu'il y a des systèmes d'aération requis (...), c'est tout ça qu'on est en train de peaufiner", a expliqué le ministre de la Santé.

Selon les syndicats, le passe sanitaire sera demandé à l'entrée des établissements, le port du masque sera exigé à l'intérieur  "en station debout" et une jauge de 65% sera imposée en intérieur et de 85% en extérieur en juillet (85% et 100% en août). Des exigences concernant la ventilation ont également été posées.

Autre demande: que le port du masque ne soit pas exigé pour les personnes qui dansent et que la jauge soit de 85% en intérieur dès le mois de juillet.

Les deux principaux syndicats professionnels du secteur, l'Umih et le GNI, avaient indiqué la semaine dernière négocier avec le gouvernement en vue d'une réouverture des établissements le 30 juin, et s'étaient dits d'accord avec le fait que le pass sanitaire soit exigé à l'entrée, tout en demandant également la possibilité que les clients puissent entrer après avoir réalisé un autotest sur place.

Selon les professionnels, le protocole devrait également inclure des obligations en matière de ventilation et de port du masque.

Lire aussi 5 mnLe président du syndicat national des discothèques menace de saisir le Conseil d'Etat

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 17/06/2021 à 18:11
Signaler
Je ne savais pas que c'était un travail que de dire "Oui, vous pouvez rouvrir". On en apprend tous les jours !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.