Le variant Delta qui inquiète les Anglais détecté dans un cluster à Strasbourg

L'Agence régionale de Santé (ARS) du Grand Est a annoncé samedi un "plan d'action immédiat" après la détection d'un "cluster au variant Delta (dit indien)" au sein de la Haute école des arts du Rhin à Strasbourg.

4 mn

(Crédits : Christian Hartmann)

Quatre cas positifs sont "déjà identifiés" et 43 cas contacts sont "en cours d'investigation", précise l'ARS dans un communiqué. Au total, 143 personnes ont été testées vendredi. Les tests feront l'objet d'un "criblage systématique" afin de déterminer la présence éventuelle de variant, ajoute l'ARS.

La préfecture du Bas-Rhin a prononcé la fermeture de l'école. L'agence ajoute avoir élaboré avec la préfecture un plan visant à "contenir toute reprise épidémique". L'épidémie de Covid dans le Bas-Rhin reste à un "niveau modéré" selon l'ARS, avec un taux d'incidence de 65 nouveaux cas pour 100.000 habitants au 11 juin 2021.

Une vaccination ciblée pour contrôler le cluster

Des opérations de vaccination ciblées sont prévues au cours du week-end : 200 doses et autant de "créneaux dédiés" sont réservés dimanche à Strasbourg pour les étudiants et les personnels des bars et restaurants des quartiers ciblés. Ces personnes bénéficieront d'un accès prioritaire "coupe fil" pour s'inscrire, indique encore l'ARS.

Le week-end des 19 et 20 juin, 2.600 doses et créneaux seront encore réservés pour amplifier cette campagne de vaccination ciblée.

L'ARS prévoit également une "forte mobilisation des médiateurs de la lutte anti-Covid" samedi, principalement dans le quartier étudiant de la Krutenau, où se trouve l'école. Au cours de leurs déambulations, ces agents cibleront "les étudiants et jeunes de moins de 30 ans", précise l'ARS.

A l'échelle de la France, un peu plus de 30 millions de personnes ont désormais reçu au moins une dose de vaccin contre la Covid, un seuil atteint avec un peu d'avance par rapport à l'objectif du 15 juin fixé par l'exécutif, montrent les données publiées samedi par le ministère de la Santé. Quelque 30,14 millions de personnes ont reçu une première injection, et 13,95 millions une deuxième injection, selon les autorités.

Le variant Delta qui inquiète les Anglais...

Le variant Delta est soupçonné d'être particulièrement contagieux. Fin mai, le gouvernement britannique, confronté à une accélération de l'épidémie, estimait ainsi qu'il représentait entre la moitié et les trois quarts des nouveaux cas détectés outre-Manche.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a averti samedi que la propagation au Royaume Uni du variant Delta du coronavirus, apparu initialement en Inde, était "très préoccupante", faisant craindre un report de la levée des dernières restrictions anti-Covid.

"Il est clair que le variant indien est plus transmissible et que les cas et les niveaux d'hospitalisation augmentent", a déclaré à Sky News le dirigeant, en marge du sommet du G7 en Cornouailles.

"Maintenant, nous ne savons pas exactement dans quelle mesure cela va se traduire par une surmortalité", a-t-il tempéré, "mais il s'agit clairement d'une question très, très préoccupante".

Environ 60% plus contagieux que le variant Alpha (dit Variant Anglais) apparu en Angleterre, le variant Delta est désormais dominant au Royaume-Uni, pays le plus meurtri d'Europe par la pandémie avec près de 128.000 morts.

Après un long confinement hivernal et une campagne de vaccination menée tambour battant, le gouvernement a progressivement supprimé des restrictions. La levée des dernières mesures (limite sur les rassemblements et mariages, service au bar, ouverture des discothèques...), initialement prévue le 21 juin, est menacée par la récente hausse des contaminations, qui dépassent désormais les 7.000 nouveaux cas par jour.

... retardant le déconfinement outre-Manche

Moins optimiste qu'au début du mois sur cette levée totale au 21 juin, le Premier ministre anglais a cependant affirmé qu'aucune décision n'avait été prise pour le moment, demandant d'attendre l'annonce officielle prévue lundi.

"Ce que nous voulons, c'est nous assurer que cette feuille de route est irréversible", a-t-il affirmé, "mais vous ne pouvez pas avoir une feuille de route irréversible si vous n'êtes pas prêt à être prudent".

Ces déclarations interviennent alors que de nombreux scientifiques ont appelé à la prudence, face à la propagation du variant Delta.

"Nous devons vraiment redoubler d'efforts et ne pas perdre tous les avantages obtenus grâce aux efforts considérables déployés jusqu'à présent", a martelé samedi matin sur la BBC l'immunologiste Peter Openshaw.

La presse britannique évoque pour l'instant un possible report de quatre semaines pour la levée totale des restrictions, ce qui inquiète certaines entreprises.

"De nombreux pubs, restaurants et autres établissements sont à bout de souffle", a affirmé dans un communiqué Mark Littlewood, directeur du groupe de réflexion néolibéral Institute of Economic Affairs (IEA), jugeant qu'un report "pourrait porter le coup de grâce à un secteur qui comptait sur l'été pour récupérer ses pertes".

Selon lui, un report entraînerait des pertes pour l'économie anglaise d'un milliard de livres (1,17 milliard d'euros) par semaine.

 (avec AFP et Reuters)

4 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 14/06/2021 à 9:36
Signaler
Quel cinéma.

à écrit le 13/06/2021 à 22:34
Signaler
Quel cirque, pour une maladie comparable à la grippe. Quelle mascarade (Au sens propre du terme)

à écrit le 13/06/2021 à 21:26
Signaler
Bon ben puisque cela va s'installer ad vitam æternam il va être temps de repenser tout le modèle économique de nos économies, repenser le fonctionnement même de nos sociétés mais en sont ils capables ? Plus facile de vendre du vaccin visiblement...

à écrit le 13/06/2021 à 21:12
Signaler
Ah mince! Il faut que le giflé envoie la milice tout de suit !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.