Les Français boivent et fument plus que les autres

Sur une quarantaine de pays étudiés par l'OCDE, les Français figurent à la 9e place au classement des plus gros fumeurs et ils sont au 7e rang des plus grands consommateurs d'alcool.

2 mn

L'organisation salue les effets bénéfiques à ses yeux de la loi Evin de 1991, qui a limité la publicité sur les boissons alcoolisées, mais relève également que la fiscalité est moins décourageante en France qu'ailleurs.
L'organisation salue les effets bénéfiques à ses yeux de la loi Evin de 1991, qui a limité la publicité sur les boissons alcoolisées, mais relève également que la fiscalité est moins décourageante en France qu'ailleurs. (Crédits : Reuters)

Le constat est sans appel : les Français fument trop et boivent trop. Du moins, boivent-ils et fument-ils en moyenne plus que les habitants des autres pays développés, selon l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) qui recommande d'œuvrer davantage en faveur de la prévention.

  | Lire: L'alcool coûte plus de 2,5 milliards par an d'euros aux hôpitaux français

24% des Français fument quotidiennement, contre 20% dans l'OCDE

Dans le détail, d'après son "Panorama de la santé" publié ce mercredi, près d'un quart de la population française (24%) déclarait en 2013 fumer quotidiennement, contre 20% pour la moyenne de l'OCDE et à peine plus de 10% en Suède, au Brésil ou en Islande (11%).

Sur une quarantaine de pays étudiés, les Français figurent ainsi à la neuvième place au classement des plus gros fumeurs. Si le taux de consommateurs quotidiens a reculé depuis 2000 -- il s'élevait alors à 27% --, c'est dans des proportions plus modestes que la moyenne des autres pays étudiés.

Suivre l'exemple des pays scandinaves pour réduire la consommation

L'OCDE souligne que la consommation a chuté par endroits, en particulier en Suède, en Islande et en Norvège, et en conclut que "la France doit s'inspirer des mesures prises par ces pays pour réduire davantage la consommation de tabac".

Le constat est le même pour l'alcool: les Français sont au septième rang des plus grands consommateurs, avec une moyenne de 11,1 litres d'alcool pur par habitant contre 8,8 litres dans l'ensemble des pays de l'OCDE.

Effets bénéfiques de la loi Evin

L'organisation salue les effets bénéfiques à ses yeux de la loi Evin de 1991, qui a limité la publicité sur les boissons alcoolisées, mais relève également que la fiscalité est moins décourageante en France qu'ailleurs.

A ces deux facteurs de risque s'ajoute l'obésité dont la prévalence est plus faible en France qu'ailleurs, mais en forte augmentation depuis le début des années 2000: on est passé d'un adulte obèse sur neuf à un sur sept en 2013.

Dépenser plus pour la prévention

"La France, comme tous les pays de l'OCDE, a des dépenses de prévention qui se sont pas suffisamment importantes", selon Francesca Colombo, chef de la division santé à l'OCDE. "En moyenne, dans les pays de l'OCDE, environ 3% des dépenses totales de santé sont affectées à la prévention. Dans le cas de la France, on est sur des niveaux plus bas, autour de 2%", ajoute-t-elle.

"Il faudrait mettre la prévention au centre (de la politique de santé, NDLR)", insiste-t-elle.

2 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 05/11/2015 à 17:53
Signaler
J'aimerai bien qu'il y ait une enquête sur les dégâts causés par le tabac et l'alcool sur les familles d'alcooliques tabagiques ,deux drogues souvent liés, combien de vies détruites dans l'entourage de ces personnes atteintes ? La consommation massi...

à écrit le 05/11/2015 à 2:31
Signaler
Je bois pour pratiquer les coutumes locales autochtones. En effet , comme le disait un homme de Lettres Français , il faut honorer les usages locaux quant on voyage. Par conséquent , même si mon vénéré Père m'a payé des études à Paris , je suis co...

à écrit le 04/11/2015 à 19:05
Signaler
Oui, je bois, mais c'est pour oublier les promesses partie en fumée de .......Je ne me rappelle plus de son nom. Allez, verse un verre et arrête de fumer, on ne voit plus le monsieur à la télé, justement c'est celui qui avait fait des promesses !!!

à écrit le 04/11/2015 à 19:01
Signaler
Et travailler trop ne semble pas déranger l'OCDE ! Pourtant les séquelles du travail sont tout aussi destructrices que l'alcool et la cigarette : Burn-out, dépression, maladie professionnelle, malformation de foetus, pollution... Boire et fumer aide ...

à écrit le 04/11/2015 à 18:20
Signaler
les gens boivent pour oublier hollande et sa politique aussi reenchantee que les entrepots de jaruselski !

à écrit le 04/11/2015 à 17:30
Signaler
Cigarettes et whisky ... Et p'tites pépées ? Cjantait Eddie Constantine en des temps ... préhistoriques pour le moins ? Donc, À PART du tabac et de l'alcool, QU'EN EST-IL DU RESTE ? Ben enfin, quoi ?

à écrit le 04/11/2015 à 17:13
Signaler
j'aimerais bien être payé pour réaliser ce genre d'études...

à écrit le 04/11/2015 à 16:00
Signaler
Parce que les habitants des pays nordiques boivent moins que nous. C'est à croire que les auteurs de cet article n'ont jamais mis les pieds dans ces pays ou connu leurs habitants. Dans les discothèques c'est les premiers à s'écrouler ivre mort car il...

à écrit le 04/11/2015 à 15:16
Signaler
c est normal le seul plaisir qui nous reste point bar

à écrit le 04/11/2015 à 12:52
Signaler
La consommation de tabac et d'alcool est à corréler avec le taux de chômage, plus élevé en France que dans la moyenne des pays de l'OCDE.

le 04/11/2015 à 15:24
Signaler
Dans quel sens ? Est ce le chômage qui rend alcoolique et accro au tabac ou est-ce l'alcoolisme et la clope qui rendent inapte au boulot ? Toute une nation intoxiquée, quel espoir de progrès ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.