Macron met la pression sur les oppositions en appelant à bâtir des compromis

Emmanuel Macron s'exprimait, ce mardi, soir pour la première fois après les élections législatives auxquelles le parti présidentiel a échoué à accéder à la majorité absolue.

5 mn

(Crédits : Reuters)

Il n'y aura pas de gouvernement d'union nationale, a annoncé Emmanuel Macron, ce mercredi. Le président de la République qui s'exprimait lors d'une allocution télévisée annoncée plus tôt dans la journée a indiqué que cette hypothèse avait été exclue par les forces politiques qu'il a rencontrées et que selon lui, elle « n'est pas justifiée à ce jour ». Le chef de l'Etat a reconnu que les législatives avaient montré des « fractures » et que « nous devons apprendre à gouverner et légiférer différemment ». Renvoyant la balle aux partis de l'opposition, il a demandé « aux groupes politiques de dire en toute transparence jusqu'où ils sont prêts à aller ».

« Il faudra bâtir des compromis, des enrichissements, des amendements, mais le faire en toute transparence, à ciel ouvert si je puis dire, dans une volonté d'union et d'action pour la nation », a déclaré le président de la République dans une allocution télévisée. « Pour avancer utilement, il revient maintenant aux groupes politiques de dire en toute transparence jusqu'où ils sont prêts à aller ».

Rappelant la tenue du Conseil européen des chefs d'Etats et de gouvernement à Bruxelles jeudi et vendredi auquel il se rendra, il laisse donc deux jours aux partis d'opposition pour répondre à cette question. « Dès mon retour, à la lumière des premiers choix des premières expressions des groupes politiques de notre Assemblée nationale, nous commencerons à bâtir cette méthode et cette configuration nouvelle », a-t-il ainsi annoncé.

Emmanuel Macron a par ailleurs confirmé des mesures sur le « pouvoir d'achat », le « climat » et le « plein-emploi » cet été.

 Première prise de parole

Il s'agissait de la première prise de parole du chef de l'Etat depuis les élections législatives qui se sont soldées par l'échec du parti présidentiel à recueillir la majorité absolue. Ensemble! n'a récolté que 245 sièges (contre les 289 nécessaires) face à une percée du Rassemblement national (89 sièges). Le parti d'extrême droite semble donc prendre la place de la première force d'opposition. En effet, bien qu'ayant réuni 131 sièges, la Nouvelle union populaire, écologiques et sociales (Nupes) se fracture déjà et ne devrait pas se présenter sous un groupe parlementaire unique sur les bancs de l'Assemblée nationale.

Cette allocution intervient au terme de deux jours durant lesquels Emmanuel Macron a rencontré tous les présidents de parti des Républicains au Modem en passant par le Rassemblement national, le Parti communiste français ou encore la France Insoumise. « On composera avec tous ceux qui veulent faire avancer le pays, la main est tendue », avait d'ailleurs affirmé la porte-parole du gouvernement, Olivia Grégoire, dimanche dernier.

Pas de majorité absolue

Emmanuel Macron va, en effet, devoir composer sans majorité pour ce quinquennat rendant difficile le passage de ses réformes, en particulier celle très controversée des retraites. Même l'adoption du paquet pouvoir d'achat, que l'exécutif espérait faire passer rapidement après les législatives au vu des chiffres de l'inflation qui ne cessent de battre des records, pourrait prendre du retard.

Interrogé à l'issue de l'allocution du président, le numéro 2 de la France insoumise, Adrien Quatennens a pointé la dénoncé la volonté d'Emmanuel Macron de « quasiment mettre au défit » les forces politiques. « Monsieur Macron n'a pas compris que l'ère du Parlement (comme) chambre d'enregistrement est révolu », a-t-il asséné sur BFMTV. Et de s'interroger : « Si nous faisons une proposition de loi sur le pouvoir d'achat », « est-ce qu'Emmanuel Macron appellerait sa majorité toute relative à la voter ou ferait obstruction parlementaire ? ».

De son côté, le nouveau président du groupe LR à l'Assemblée, Olivier Marleix, a affirmé que les députés LR feraient « la semaine prochaine » des propositions « sur le pouvoir d'achat », tout en réfutant l'idée de donner un « chèque en blanc ». « Il n'y a pas d'alternative aux dialogue et respect évoqués par le Président. Mais il ne peut y avoir de chèque en blanc de surcroît sur un projet peu clair », a-t-il déclaré sur twitter.

Démissions au gouvernement

Ces législatives marquent également la fin précipitée de plusieurs de ses ministres, non des moindres. Justine Bénin, secrétaire d'État à la Mer, Brigitte Bourguignon, ministre de la Santé, et Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires ont toutes trois échoué à accéder au Palais Bourbon et devront remettre leur démission. Comme le veut la tradition, c'est ce qu'a fait la Première ministre Elisabeth Borne mardi, même si elle est, elle, sortie victorieuse du scrutin. Mais, Emmanuel Macron l'a refusée « afin que le gouvernement puisse demeurer à la tâche »« La Première Ministre a remis sa démission au Président de la République qui l'a refusée afin que le gouvernement puisse demeurer à la tâche et agir en ces jours », a indiqué l'Élysée dans un communiqué.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 52
à écrit le 25/06/2022 à 11:02
Signaler
"Il faudra bâtir des compromis, des enrichissements, des amendements, mais le faire en toute transparence" : cela s'appelle Le Parlement et a été inventé bien avant qu'il exprime son illumination.

à écrit le 24/06/2022 à 10:44
Signaler
Macron se comporte comme un RH dans une réunion de CE devant des syndicats.Il écoute les revendications des uns et des autres ,une secrétaire de CE note les interventions dans un PV de CE puis à la fin de la réunion , le RH annonce qu'il ne peut sati...

à écrit le 24/06/2022 à 10:22
Signaler
Bref! Il n'a rien fait pendant 5 ans sinon nous n'aurions pas le problème actuel! Mais, il sait gagner du temps et saboter toute bonne initiative!

à écrit le 24/06/2022 à 4:00
Signaler
Les français auraient pu penser qu'E.M. était un homme intelligent, plein de ressources et à l'écoute de la population. Je suis de plus en plus convaincu qu'il ne l'est pas et ce serait faire injure à l'intelligence intrinsèque et à quelques uns de ...

à écrit le 23/06/2022 à 23:37
Signaler
Pourquoi se battre pour l'avenir des retraites alors qu'on a peu de chance de survivre au delà de 2050 ? Ils serait plus utile de réduire le nombre de naissances car les ressources alimentaires commencent à se réduire.

à écrit le 23/06/2022 à 22:51
Signaler
Macron aurait du reclamer un gouvernement anti-RN, mais maintenant c'est trop tard: il a été reélu par rejet du RN; a part la retraite a 65 ans, il n'avait aucun programme, et n'a pas non plus fait campagne. Pas de programme, et pas de valeurs non pl...

le 24/06/2022 à 3:57
Signaler
relisez les cinq premiers articles de la constitution d'octobre 1958 et l'article 3 de la déclaration des droits de l'homme qui lui sert de préambule... et allez fouiller dans les programmes des candidats. Vous serez édifié par la tenue de ceux que v...

le 24/06/2022 à 8:42
Signaler
OUi effectivement comparer LFI au RN est une faute morale , mais pas celle que vous pensez!

à écrit le 23/06/2022 à 18:44
Signaler
gonfle le jupiter s'il avait fait son boulot pendant la campagne mais on ne la pas entendu et maintenant il retourne sa veste contre les partis le voila reparti en ballade sa promet pour la rentree il est en train de nous prparer nun futur mai 6...

à écrit le 23/06/2022 à 16:38
Signaler
Je complète : Macron a demandé « aux groupes politiques de dire en toute transparence jusqu'où ils sont prêts à aller POUR TRAHIR LEURS ÉLECTEURS ». De rien

à écrit le 23/06/2022 à 16:27
Signaler
Il est bien gonflé le "père Macron" : ce n'est pas à ses opposants de dire jusqu'où ils veulent aller, mais à lui de dire à la Nation Française, "je vous ai compris, j'ai compris dans quel sens vous voulez que j'aille ainsi dans quel sens vous ne vo...

à écrit le 23/06/2022 à 15:48
Signaler
C'est plutôt les Français qui mettent la pression aux politiques en ayant fait un choix à la présidentielle et aux législatives, ce choix complique la vie des politiques? Mais la vie des Français est aussi très compliquée! Aux politiques de travaille...

à écrit le 23/06/2022 à 15:36
Signaler
En fait, nous constatons le sabotage fait pendant ces 5 dernières années! Simple conséquence de l'inaction présidentielle et, l'opposition n'en est pas la cause!

à écrit le 23/06/2022 à 14:44
Signaler
Il est si évident que les LR vont gouverner avec Macron que l'allocution est indécente. Il va falloir passer à la caisse céder des ministères et se mettre d'accord. Il faudra aussi la jouer fine pour écarter le RN sans le marginaliser, leur lais...

à écrit le 23/06/2022 à 14:36
Signaler
Vu le niveau des programmes, le meilleur compromis est de n'appliquer aucune mesure et surtout aucune nouvelle dépense. L'inactivité totale di gouvernement et du parlement pour 5 ans pourraient suffire pour redresser la France

à écrit le 23/06/2022 à 13:54
Signaler
On peut se permettre l'épreuve de force lorsque l'on est le plus fort. Dans son cas, c'est râpé.

à écrit le 23/06/2022 à 13:23
Signaler
Marron déplumé cherche une majorité mais il l' a déjà c' est le 49.3, ah, ah !!!

à écrit le 23/06/2022 à 13:18
Signaler
On appellera son gvt "L'union Mc Kinsey" ...?!

à écrit le 23/06/2022 à 12:09
Signaler
Le pourrissement de la situation politique et de la vie des Français est inévitable quand les partis politiques revendiquent vouloir plus de participation au choix et n'ont pour toute ambition que de faire tomber le Président qui lui aussi a été él...

à écrit le 23/06/2022 à 11:52
Signaler
pourquoi tant de chahut nous sommes une democratie il suffit que, hors magouille, a chaque proposition les deputes votent ce pourquoi ils ont ete elus sans marchandage pour obtenir tel ou tel poste ,

à écrit le 23/06/2022 à 10:23
Signaler
Le commentaire que j'ai trouvé le plus adapté au sentiment quasi général sur l'intervention de MACRON hier soir au 20h: "papa s'en va pour affaires pendant 48h, je veux en rentrant que les devoirs soient faits" C'est exactement tout ce que pense du p...

le 23/06/2022 à 16:32
Signaler
"il y avait péril avec Marine en face" : Mme Le Pen un "péril" ? Pour qui ? Pour M. Macron ? Pour la France ?

à écrit le 23/06/2022 à 9:31
Signaler
Un peu d'humilité serait bienvenue de la part de tous ces opposants qui ne semblent pas avoir compris que si les partisans du Président n'ont pas obtenu une majorité absolue pour gouverner, eux-mêmes en sont très loin, vues les énormes divergences qu...

à écrit le 23/06/2022 à 8:39
Signaler
Trop d’énergie perdue à rechercher un consensus via un « dialogue social » avec des personnes non représentatives de la Nation, et ne souhaitant qu’une chose: que RIEN ne bouge! Alors, il faut mettre les textes de réformes à l’Assemblée et que nos re...

le 23/06/2022 à 9:52
Signaler
Les hommes - femmes politiques français sont des fonctionnaires … s ils ne l étaient pas ils feraient qu un ou deux mandats et partiraient ( ce qui arrivera à Macron) .. hors on voit les mêmes têtes depuis 40 ans : Melenchon, Valérie, Larcher, Xavie...

à écrit le 23/06/2022 à 8:31
Signaler
Comme personne ne va vouloir prendre le risque d'une dissolution, les chapeaux vont être mangés et les couleuvres avalées.

à écrit le 23/06/2022 à 8:11
Signaler
hormis la retraite à 65 ans, pas de programme mais des obsessions chez cet homme (pas d'augmentation des impôts) !!!! De plus, il ne s'agissait pas d'un vote d'adhésion, il a été élu par des électeurs de gauche qui faisaient barrage au RN.

le 23/06/2022 à 11:09
Signaler
Vous pensez qu'il n'y a pas assez d'impôts en France ?

le 24/06/2022 à 0:52
Signaler
non il n'y a pas assez d'impôts en France, il s'ensuit que les inégalités sociales notamment de patrimoine sont croissantes et fracturent dangereusement le pays. Imposer davantage les plus riches pour obtenir de meilleurs services publics et améliore...

à écrit le 23/06/2022 à 8:09
Signaler
En gros, je pars me balader quelques jours, a mon retour il faut que mes oppositions m'aient trouvé une solution (autrement il se fâche tout rouge et tape des pieds par terre?) Il risque d'être déçu, je ne suis pas persuadé que ce soit la meilleure a...

à écrit le 23/06/2022 à 7:43
Signaler
Difficile de savoir s'il met la pression ou plutôt s'il se plie aux sondages qui expriment que plus de 70% des français sont satisfaits du fait qu'il n'ai pas de majorité. A un moment c'est bien aussi de s'adapter un minimum à la réalité.

à écrit le 23/06/2022 à 7:31
Signaler
Un Président préside, le Gouvernement gouverne en étant responsable devant l'Assemblé de nos représentants et non devant le Président! Le Président n'est que la tête d'affiche de la France a l'étranger!

le 23/06/2022 à 11:10
Signaler
C'est faux. La 5me république et en plus le quinquennat a tout changé.

à écrit le 23/06/2022 à 7:19
Signaler
McKron devrait, "en toute transparence" donner la provenance de son programme caché, et le but véritablement suivie! Au lieu d'en contraindre certain pour faire plaisir a d'autre!

le 23/06/2022 à 9:56
Signaler
Discours Complotiste pas à la hauteur de ce média … allez chez Marie claire ou qanon …

à écrit le 23/06/2022 à 6:37
Signaler
Bonjour, Pour former une collision ils faut accepté les compromis et non vendre ses principe politique....( compromissions) . Voila se qui est important pour tout les partis politiques.

à écrit le 23/06/2022 à 3:28
Signaler
Casse tête parmi les plus gros des casses-tête... E.M. ne sait pas comment se sortir de ce piège qu'il s'est lui même confectionné et n'arrive pas à se trouver une majorité législative confortable pour gouverner. Il faut dire qu'il était furieuseme...

le 23/06/2022 à 7:43
Signaler
Il lui manque que 30 votes pour pouvoir lancer ces lois a ce qu'il dit, donc si il ment pas il passera toutes ces lois sans problèmes. Sauf que ce qu'il dit pas c'est que SON soit disant partie est un regroupement de partie et que sa pratique des 5 d...

le 24/06/2022 à 8:00
Signaler
il ferais mieux de mettre la pression sur l'allemagne pour quelle abandonne le charbon afin que la france profite d'une faiblesse passagere mais sa vision de detruire la france est bien plus forte

à écrit le 23/06/2022 à 1:00
Signaler
Traduction : on fait semblant de croire que l'on s'ouvre aux soucis des Français, on fait des propositions insuffisantes pour certains partis : blocages, on prétend que c'est la faute du RN et de la NUPES puis on dissout en essayant de leur faire por...

le 23/06/2022 à 7:28
Signaler
il faut se rendre a l'evidence l'illusionniste refuse de comprendre les francais après les avoir insulte a plusieurs reprise lors du precedent mandat maintenant il refuse la voix de la democratie en rejetant la faute sur les electeurs et ceux qui ...

le 23/06/2022 à 7:28
Signaler
il faut se rendre a l'evidence l'illusionniste refuse de comprendre les francais après les avoir insulte a plusieurs reprise lors du precedent mandat maintenant il refuse la voix de la democratie en rejetant la faute sur les electeurs et ceux qui ...

à écrit le 22/06/2022 à 23:24
Signaler
On aimerait plus de modestie de la part d'un Président mal élu et de députés mal élus: si les électeurs ont "voté absent", c'est qu'ils en ont marre de constater que les notables à qui ils ont fait confiance pour assurer la gestion du pays les ont tr...

à écrit le 22/06/2022 à 23:20
Signaler
Les partis sont des revanchards après leur déculottée de 2017. Ils se fichent des Français, leurs programmes ne sont que des réclames, De Gaule avait bien compris ce qu'ils valent. Qu'ils bloquent la gouvernance du pays s'ils le veulent , ils sont tr...

à écrit le 22/06/2022 à 23:14
Signaler
Pourquoi que ça serait Macron qui mettrait la " pression " sur l'opposition ? C'est inverser les rôles non ? C'est quoi ce cinéma d'union nationale ? On vire au délire c'est ça ? Une opposition ça s'oppose sinon faut changer la langue française.

à écrit le 22/06/2022 à 22:47
Signaler
Comment pourrait-il "mettre la pression", alors qu'il est lui-même complétement démuni de moyens d'action? Il essaye tout au plus de maintenir l'illusion d'un pouvoir qu'il n'a plus.

à écrit le 22/06/2022 à 21:43
Signaler
Macron est la transparence..

à écrit le 22/06/2022 à 21:02
Signaler
Question difficile, et même tragique, portant sur les 15 dernières années : -De Sarkozy, Hollande, Macron, lequel des trois a pu dépasser, même seulement un chouième, les deux autres dans l'incompétence ???

le 23/06/2022 à 0:56
Signaler
Cela dépend des objectifs qu'ils s'étaient fixés : si le but était de couler la France et de nous rendre vassaux des US, ils ont accompli leurs objectifs et ne peuvent être considérés comme incompétents.

à écrit le 22/06/2022 à 21:00
Signaler
Olivier Marleix, élu président du Groupe LR à l'Assemblée Nationale. C'est du lourd! Il a le dossier Alstom sous le coude depuis 2019. LR ne va pas lécher les bottes de Macron!. On verra jusqu' où ira le reste des larbins pro UE schwabienne..

le 23/06/2022 à 10:03
Signaler
Vous me faites marrer avec votre «  scoop »… m étonnerait que il y ait une polémique sur alsthom : à prouver et étayer puis qui a été le négociateur de cette cen te ? Le mari de Valérie Pecresse tête d affiche au présidentielle … il serait intére...

à écrit le 22/06/2022 à 20:37
Signaler
Chercherait-il à gagner du temps ? Ou c'est uniquement de l'autisme ? Aucun intérêt de toute façon, on juge aux actes...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.