Pour Fillon, la baisse des impôts n'est pas "une priorité absolue"

L'ancien Premier ministre (Les Républicains), a jugé dimanche qu'une baisse des impôts, telle que l'a promise Nicolas Sarkozy, n'était pas "une priorité absolue pour faire redémarrer l'économie", assurant que "ce n'est pas le choix" qu'il faisait.
François Fillon a proposé de mettre le paquet sur une baisse de charges et de taxes sur l'entreprise.
François Fillon a proposé de "mettre le paquet" sur une "baisse de charges et de taxes sur l'entreprise". (Crédits : © Eric Gaillard / Reuters)

"Je ne suis pas favorable à un saupoudrage sur tous les impôts des baisses qui ressemble un peu à ce qu'on a fait en 2007, ça s'appelait le paquet fiscal", a déclaré François Fillon, interrogé sur France 5 à propos du "contre-choc fiscal de 25 milliards d'euros" promis par Nicolas Sarkozy en cas de réélection à la présidence de la République en 2017.

La baisse des impôts sur le revenu "ne me paraît pas être une priorité absolue pour faire redémarrer l'économie", a ajouté M. Fillon.

Baisse des charges

"Ce n'est pas le choix que je fais", a-t-il poursuivi, rappelant avoir proposé de "mettre le paquet" sur une "baisse de charges et de taxes sur l'entreprise" et de favoriser l'investissement "dans des outils de travail".

Nicolas Sarkozy a promis jeudi 4 février dans un entretien accordé au journal Les Echos de faire voter dès 2017, s'il est élu, une baisse de 10% de l'impôt sur le revenu, une suppression de l'ISF et de nouvelles baisses de charges pour les entreprises.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 37
à écrit le 09/02/2016 à 23:12
Signaler
C vrai que lui et son chateau et le fric qu il nous prend depuis des année n.a pas besoin de baisse d'impots et bonhomme C PAS NOTRE CAS politicars de M valet de sarko c a mettre dans le meme panier aller prend ta retraite et casse toi

à écrit le 09/02/2016 à 23:11
Signaler
C vrai que lui et son chateau et le fric qu il nous prend depuis des année n.a pas besoin de baisse d'impots et bonhomme C PAS NOTRE CAS politicars de M valet de sarko c a mettre dans le meme panier aller prend ta retraite et casse toi

à écrit le 09/02/2016 à 6:28
Signaler
Si j'suis tombé parterre, c'est la faute aux sectaires. Le nez dans le ruisseau, cest la faute aux impôts. Si j'suis devenu "programmateur de lessive". C'est pas pour mon plaisir. Car j'ai pour seule devise. De ne jamais rien consentir. Je sui...

à écrit le 09/02/2016 à 0:29
Signaler
Mr Fillon a douloureusement participé à la politique de pression fiscale imposée aux français par Mr Sarkosy. Il fut à l'origine du doublement de la fiscalité (30 ans au lieu de 15 ans pour bénéficier de la suppression de l'imposition sur les plus v...

à écrit le 08/02/2016 à 19:00
Signaler
Bonsoir,je suppose qu'il ne dois pas en payer beaucoup pour tenir un tel propos ? Quand je constate le gaspillage qu'il en est fait par certains élus et certains membres d'associations dont les controles de leurs dépenses et de l'efficatitée de le...

le 08/02/2016 à 20:02
Signaler
Il doit en payer pas mal mais le pb n'est pas là. Sa position me semble plutôt raisonnable. Nous dépensons déjà plus que l'Etat collecte d'impôts et taxes et donc nous continuons à creuser la dette. Il faudrait d'abord arrêter de faire du déficit ava...

à écrit le 08/02/2016 à 17:47
Signaler
normal ce monsieur veut préserver son train de vie grace à nos impôts , virons tous ces inutiles et engageons de vrais réformes en commençant par le haut

à écrit le 08/02/2016 à 16:44
Signaler
Une baisse des impôts n est pas la priorité pour les ménages ???? eux, qui avec plus de pouvoir d achat pourraient consommer plus ???et puis ce ne serait que justice de rendre un peu ce que Mr Hollande nous a piqué depuis 4ans .Mr Fillon n a pas bien...

le 08/02/2016 à 17:20
Signaler
Je crois mortimer que tu n'as bien compris comment marche l'économie. Comme je l'ai déjà dit un peu plus bas, moi aussi j'aimerais voir une baisse de mes impôts. Qui ne voudrait pas? Qui ne voudrait pas que l'on nous augmente les salaires, que l'on t...

le 08/02/2016 à 17:50
Signaler
Si HOLLANDE a augmenté les impôts, c'était pour couvrir l'explosion du déficit budgétaire laissé par Nicolas SARKOZY. Mais si vous préférez être sous la tutelle du FMI et de la BCE et payer des taux d'intérêts exorbitant, c'est bel et bien ce qui ...

le 08/02/2016 à 17:58
Signaler
@Mortimer: consommer plus de quoi? de produits chinois ? si c'est le cas, c'est l'économie chinoise que tu soutiens. Je te signale de plus que les Chinois ne contribuent pas au système social français, ne paient pas d'impôts en France et que donc ton...

le 08/02/2016 à 19:20
Signaler
consommer plus ?mais bien sur mon cher PATRICKB !!!acheter une nouvelle voiture française (la mienne à 10 ans ) aller une fois de temps en temps manger dans un restau français ,acheter le dimanche des huitres chez ce petit producteur de l étang de Th...

à écrit le 08/02/2016 à 16:32
Signaler
Tiens? Il promettait le contraire il y a peu. Et dans son livre aussi... Renoncement ? Promesses électorales ? Si l'on parle de candidat sérieux, le voilà qui se grille. Les contribuables apprécieront.

à écrit le 08/02/2016 à 15:12
Signaler
Imaginons: si on diminuait la représentation républicaine de 30% Députés 350, Sénateurs 250, conseil économique et social 100. ETC ... la france serait-elle moins bien gérer .... meme pas sur, les décisions seraient plus rapides, bon et si on ...

le 08/02/2016 à 20:27
Signaler
Sauf que NS ne propose pas de réduire ces dépenses là mais de baisser le niveau de la sécu et des retraites. C'est d'ailleurs assez logique car l'essentiel des dépenses (57% du pub) viennent du remboursements des soins, des hôpitaux et des retraites....

à écrit le 08/02/2016 à 13:22
Signaler
Non seulement Fillon a raison mais il est même probable qu'avec 70Ge de déficit on soit contraint de ne pas baisser du tout les prélèvements globaux pendant au moins 3 ans (le temps qu'on descende à un déficit nul par des gains de productivité admini...

à écrit le 08/02/2016 à 13:17
Signaler
le domaine politico-administratif est celui qui transforme toute la richesse rée par le privé en hémorragie de dépenses et gaspillages publics, un trésor immense et qu peut permettre de baisser de façon trés importante les impôts et charges, le cance...

à écrit le 08/02/2016 à 13:12
Signaler
la france a le record d'impôts et charges g'europe, et donc d'asphyxie les ménages et de la compétitivité des entreprises, donc aucune reprise possible dans ce contexte, d'où l'urgence à des baisses drastiques, ça tombe bien, la france est assise s...

à écrit le 08/02/2016 à 13:10
Signaler
Fillon a fait une faute en annonçant la couleur.tout le monde sait que les impots et charges sont a un niveau record que le gouvernement s'applique a baisser!se méfier d'un homme qui considère que les impots sont a un niveau convenable!

à écrit le 08/02/2016 à 12:40
Signaler
Tout personne qui travail doit payer d es impôts avec un plafond de mini resources pas des profits sur la collectivités sociales et que l état ne triche p as

à écrit le 08/02/2016 à 11:24
Signaler
Le petit a talonette et tant d autres l ont déjà expérimenté Resultat 600 milliards de dettes en plus Il faut des réformes à la hache et arrêter de faire des discours populiste

le 08/02/2016 à 11:36
Signaler
Les réformes a la hache c'est la souveraineté nationale et monétaire et non faire le "béni oui oui"!

le 08/02/2016 à 19:59
Signaler
@bah : En matière de fixation des impôts et des dépenses nous avons notre souveraineté nationale. La preuve c'est que Bruxelles râle mais ne peut quasiment rien faire. Elle ne peut empecher ni hausse ni baisse des dépenses ou impôts. Elle n'a pas pu ...

à écrit le 08/02/2016 à 11:12
Signaler
Pour une fois Fillon dit une chose exacte. Le saupoudrage est une erreur et de toute facon la baisse d impot de Sarkozy est pas finance (il n explique pas comment il va baisser d un tel montant les depenses. il va donc faire de la dette comme en 2007...

à écrit le 08/02/2016 à 11:07
Signaler
"Je ne suis pas favorable à un saupoudrage sur tous les impôts des baisses qui ressemble un peu à ce qu'on a fait en 2007, ça s'appelait le paquet fiscal". Puis, Souvenir : Décidément, les feuilles d'impôts automnales sont porteuses de mauvaises...

à écrit le 08/02/2016 à 10:40
Signaler
M FILLON a raison et je dirai même plus, tout le monde doit être "CHARLIE" et payé un impôt pour relever le défi de rembourser la dette de la France qui dépasse les 2000 Milliards d'Euros. Voila un défi citoyen à relever.

à écrit le 08/02/2016 à 10:29
Signaler
Fillon a pour moi, qui a travaillé toute ma vie dans l'industrie en France et sur trois continents (Europe, Asie, Amérique du Nord), le programme le plus sérieux, le moins démagogique de tous (je ne connais pas encore le programme économique de Juppé...

le 08/02/2016 à 11:38
Signaler
La mise en oeuvre du changement ("to implement change" chez les executives managers anglos saxons) est comme l' expression l' indique, affaire de pratique. Comme quand l' artiste ou l' artisan fait ce qu' il a en vue. C est le cas de le dire, il...

à écrit le 08/02/2016 à 9:44
Signaler
L'avantage des François, c'est qui sont tout mous et sans envergure pour attaquer les vrais solutions! L'anagramme de F.Fillon = Affriolions ! et F.Hollande = folichonneras !! Tout est dans le nom !!!

à écrit le 08/02/2016 à 9:25
Signaler
Peut être un début de prise de conscience de la valeur que peut avoir la parole publique. La valeur que lui accorde celui ou celle qui l' énonce. La valeur que lui accorde celui ou celle qui la reçoit. Le dynamitage de la parole publique est diffi...

à écrit le 08/02/2016 à 9:25
Signaler
Peut être un début de prise de conscience de la valeur que peut avoir la parole publique. La valeur que lui accorde celui ou celle qui l' énonce. La valeur que lui accorde celui ou celle qui la reçoit. Le dynamitage de la parole publique est diffi...

à écrit le 08/02/2016 à 9:24
Signaler
Vous avez été premier ministre pendant 5 ans sous Sarko et vous n'avez pas bronché d'un cheveux. Aujourd'hui vous voulez jouer aux gros bras. Taisez vous parlez dans le vide vous êtes complètement inaudible. Rentrez au MEDEF c'est là que vous trouver...

le 08/02/2016 à 10:22
Signaler
@Windows Ce ministre avait bronché, on lui avait reproché d' avoir parlé de faillite de la France, et de ne pouvoir vider des caisses déjà vides. Il dit la même chose aujourd'hui en ne voulant pas promettre des baisses d' impôt non financées, me s...

le 08/02/2016 à 11:39
Signaler
@ Agora Vous oubliez de préciser qu'il est resté cinq ans à la botte de Sarko. Heureusement qu'il a ouvert sa bouche pour dire des âneries. S'il était contre la politique menée pourquoi il n'a pas démissionné la soupe était bonne. Alors revoyez un pe...

le 08/02/2016 à 13:11
Signaler
@Matrix Ok Remarque bien carée... comme un boulon. impeccablement logique. Il semble y avoir un dualisme indéboulonnable (c' est a dire une division, une opposition radicale) entre : rester (et participer ainsi à l' industrie de production de ...

à écrit le 08/02/2016 à 9:17
Signaler
Non, ce n'est pas en réduisant les impôts ni en mettant fin à l'universalisme de la protection sociale par une baisse des charges des entreprises que l'économie Française redémarrera mais par la variation du taux de change, donc une réapropriation de...

le 08/02/2016 à 19:50
Signaler
Agir sur le taux de change revient à dévaluer. L'euro a déjà fortement baissé par rapport à d'autres monnaie et l'impact sur l'économie n'a pas été à la hauteur de ce que les français auraient aimé voir, avec une croissance à 2 ou 3% par exemple. Ce ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.